dimanche 17 août 2014

SECOUSSE A SAINT GILDAS

Samedi 16 août 2014

rock'n'roll autour de la pointe St-Gildas
du port de la Gravette à la plage de l'étang

PM 08h43 coeff 79 BM 16h12
vents ONO 2B puis O 3B

Martine, Anny, Cathy, Celine, Agnès
Hervé, Pierre-Dominique, Franck, Philippe, Michel, Roger, Christian


SECOUSSE A SAINT GILDAS


Ca sonne comme le titre d'un polar inédit de Nestor Burma non ? Hé bien, cette sortie en avait tous les ingrédients : suspens, rebondissements, émotions, chausse-trappes etc...
Sauf que cela ne se passait pas dans notre belle, magnifique, splendide et unique capitale (salut amical aux provinciaux !!!) et qu'il n'y a pas eu de cadavres : on est parti à 12, on est revenu à 12 !

Ce coup-ci, on passe la Loire et on change de décors : on a beau toujours être en Loire-Atlantique, c'est ici une ambiance vendéenne avec les pins et les maisons à tuiles rondes.

Nous nous garons au port de la Gravette.

C'est marée basse... y a du portage... et m..... !!!
Au loin, nous voyons deux pauvres petites silhouettes (qui voulaient sans doute nous griller dès le départ , je tairais les noms !!) dans la vase jusqu'au genoux, alors nous changeons illoco de zone d'embarquement (merci les gars !!!).
C'est mieux mais c'est loin !
Mais on va dire que c'est un bon échauffement.

Ce sera "rock & roll " on nous dit ?? Même pas peur, y a juste un petit vent de face que l'on aura donc AVEC nous au retour, logique non ?? Chouette !

Bon, on avance tranquille et puis effectivement ça secoue à St Gildas ! Mais tout le monde ne la passe pas de la même façon la Pointe !

Martine : heu attention derrière toi, y a un truc qui monte de plus en plus haut et qui moutonne !!! Petit coup d'oeil en arrière, appui à babord le petit doigt en l'air, légère gite, cool avec sourire effet Keescool ! Tant d'aisance, écoeurant !

Cathy : heu y a un mur qui arrive, traîtreusement, sinon je ne me serais pas fait avoir vous pensez bien, sur mon côté !! M.... (les p'tits points c'est pour donner moins de boulot à la censure !). Je pagaie comme une dingue pour prendre la vague de face mais... RIEN A FAIRE !!! Il tourne pas ce foutu bateau !!! Et y en a une autre qui arrive et je me rapproche de plus en plus de la côte qui, de ce côté-là, est pavée de rochers dont plusieurs affleurent à peine de l'eau ! Je recommence la même manoeuvre sous les hurlements de mes supporters ! en pensant que ce coup-ci je suis bonne pour le bain ! Et ben non, me demandez pas comment, je passe le 2ème obstacle ouaais... sans que le kayak est tourné d'un pouce hoooo !!! Moralité de l'histoire : heu, si tu veux tourner Cathy... retire ta dérive ... (ça, je ne suis pas prête d'oublier la leçon !!).

Les autres : bon avec tout ça, je n'ai pas pu voir ce qu'il se passait pour les autres, mais bon y a dû avoir quelques coups de chauffe aussi !

Et après la Pointe, regardez un peu sur la carte le trajet qu'on a fait pour trouver un coin pour débarquer et se baigner sans se retrouver empalés sur un étoc (et là on dit "étoque" m'sieur le bigoudin ?) ou nez à nez avec un cul-nul ! (si vous êtes adeptes, c'est là !).

Bon, on débarque, et quelques uns, pas beaucoup, mais dont je suis, se mettent à l'eau et on se retrouve à genous ou à 4 pattes dans l'eau en se scratchant sur ces foutus rochers qui sont décidément partout et nous empêchent de tenir debout. Bon on arrive quand même à patauger et je regarde avec émotion et nostalgie la tête d'Hervé qui dépasse de l'eau et me rappelle le petit phoque croisé aux Etocs (et là on dit "Etos" oui je sais m'sieur le bigoudins !) ! Si si, même moustache et même yeux doux et si attachant avec ça ! (si si, regardez la photo dans le compte-rendu du week-end en Bigoudie, c'est frappant !).

Bon, là on a fait une bonne petite trotte, faudrait penser à rentrer non ?, doit être 17h-17h30 et en plus ... non mais vous ne le croiriez pas... c'est quoi ce coup à la noix ... j'y crois pas !!! Non seulement le vent a forci mais... IL A CHANGE DE DIRECTION ET ON L'A EN PLEIN DANS LE NEZ !!!!
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!
Mais c'est quoi cette météo qui change à tout bout de champs !!!!
AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!
Cri du coeur que j'ai gueulé intérieurement et ... très extérieurement, quand j'étais loin des autres, tout le long du retour !!!

Et là, ballotée non stop par la houle, les vagues, que sais-je encore et tout ça, je le répète, avec un vent pleine face !

Christian vient se mettre à côté de moi pour m'encourager. Et là, me prend l'idée chafouine et folle de faire une petite acrobatie (parce que c'était prémédité bien sûr les gars, vous croyiez quoi ??) avec un nouveau mur qui arrive sur moi (ben même si ça ne fais qu'un mètre, 1 métre 50, quand on est en kayak, 80 cm de hauteur, ça fait "mur" !!), pourquoi ne ferais-je pas un saut périlleux mais néanmoins élégant en passant au-dessus le kayak de Christian (qui, je le répète, est quand même venu DE LUI-MEME s'intercaler entre moi et la côte, hein, n'oublions pas !). Et hop !
Et PAF ! Je me scratche dans son kayak le poussant vers quelques petits rochers !
Je ne sais pas pourquoi ça a raté ! Bon, Christian pagaie comme un fou pour rectifier la trajectoire et on continue !

Oui oui Franck, je pagaie, je relâche pas, faut y aller, faut y aller !
Oui oui Christian, faut pas regarder les vagues qui arrivent dernière, sur le côté, tantôt basses, tantôt hautes, tantôt inoffensives, tantôt écumeuses (non mais c'est quoi ce coin à la noix ??!!, veux repasser la Loire moi, veux rentrer chez moi !!!), faut se donner un point à fixer devant !!

Bon bref on arrive enfin à ... 19h !!!
Goûter à 19 h !!! dans les odeurs de sardines grillées (y a une fête sur le port).
C'est plus l'heure de manger des sardines non ??!!
Mais non, on gagne au change en goutant une cuisine nouvelle, façon végane !
Agnès, nouvelle venue nous fait goûter des sablés à la farine de riz et noix de coco et tartelette aux mûres sauvages. C'est bien ! On l'accepte ! Elle pourra donc revenir !!

Bon, comme j'ai été longue (dans ce compte-rendu, pas dans la sortie parce que c'coup-ci j'ai pas vraiment été larguée, hé hé, j'avais bouffé 2 lions ce matin !), et que je ne peux battre le record de longueur des compte-rendus de Mélanie... je vous ferai une autre fois l'apologie de la pagaie trad' (merci à Christian et Anny de m'avoir prêté la leur) qui, même dans des conditions pas évidentes, assure à max (n'en déplaise à certains qui n'aiment pas les "cotons tige" ! Pffffft !!).


Bon, malgré tout ça, les sensations fortes, les accrochages et autres coups de stress, je peux vous dire que le kayak en mer c'est : GEANT, FABULEUX, FANTASTIQUE, ENOOOOORME, L'ECLATE !!! ENCORE ENCORE !!! 

Cathy



nous avons parcouru 12 nautiques en 4h



Aucun commentaire:

Publier un commentaire