jeudi 28 mai 2015

Un peu de brume à Molène

Week-End de la Pentecôte 23, 24, 25 mai 2015

Martine, Françoise, Geneviève
Hervé, Franck, Sylvain, Benoit-Xavier, Christian

Molène



Vendredi :
Les conditions météo sont stables depuis plusieurs jours, nous aurons un ciel couvert, des vents faibles et peu de houle. Il nous faut 3h et demie de route pour atteindre notre plage de départ. Le rendez-vous est donné au club à partir de 16h15, les premiers arrivés chargerons la remorque en attendant que les derniers libérés de leur travail arrivent. Il est un peu plus de 17h quand nous prenons la route vers la pointe Finistérienne.
Nous arrivons sous un joli petit crachin à Porz Logan. La visibilité est bouchée, nous distinguons à peine Beniguet qui se trouve à moins de 3 nautiques. Nous explorons les lieux pour y installer nos tentes, puis c’est le pique-nique avec une soupe chaude bienvenue. La nuit est tombée quand nous plantons le bivouac sur une zone herbeuse occupée par quelques camping cars.

Samedi :
Molène, PM 9h30 coeff 67 BM 15h54 PM 21h44
Vents 3 B N puis NNO
Nous nous sommes levés à 6h30 pour partir sur l’étale de marée haute. C’est d’abord le pliage de tentes mouillées, puis le petit déjeuner et le chargement des bateaux alignés sur la plage.
La visibilité est légèrement supérieure au mile, avec des passages plus clairs.
Nous mettons 45 mn pour atteindre le nord de Beniguet. Nous avons atteint l’Archipel, nous allons maintenant prendre notre temps pour remonter jusqu’à Molène.
Nous débarquons sur Beniguet où nous rencontrons un gardien de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. L’accueil est convivial, il nous informe que les îles sont propriété privée de l’état, l’accès y est interdit mis à part l’estran et un chemin permettant de traverser l’île pour observer l’archipel. Nous sommes en période de nidification, bien que l’estran soit autorisé, il ne faut le haut de plage où les oiseaux, principalement les Sternes, y ont déposé leurs œufs.
Nous remontons dans nos bateaux pour poursuivre le tour de Beniguet par le sud.
Nous atteignons à nouveau la pointe nord, côté archipel. Nous y croisons quelques phoques, ces animaux curieux nous suivent un court instant. La visibilité est toujours aussi faible, c’est au compas plus GPS que nous suivons la navigation de Franck et Hervé pour atteindre Litiri. Geneviève sera remorquée un court instant par Sylvain pour s’échapper de la veine d’eau Roche Nord Beniguet. Nous débarquons sur l’estran à Litiri pour le pique-nique du midi.
Nous attendons 14h30 pour être à nouveau sur l’eau avec des courants plus favorables.
Nous débarquons à Quéménez, Nous y rencontrons David.
Après un tour de l’île sur le sentier balisé, nous retrouvons nos kayaks pour le dernier bord vers Molène. Au moment de réembarquer nous apercevons 4 kayakistes en direction de Molène. La visibilité est toujours aussi courte. La mer étant basse nous contournons Lédénez Quéménez ( en breton la presqu’île de Qéménez) pour revenir sur Men Vriant et Molène que nous découvrons enfin après avoir doublé Basse Ven.
Il est 16h30 quand nous débarquons sur l’ancienne cale SNSM. Nous nous installons sur l’aire de camping en haut de cale.
Ce soir poulet basquaise riz préparé par Françoise.
Après le soupé visite de la partie habitée de l’île

Dimanche :
Molène : PM 10h15 coeff 55, BM 16h39
Vents 3B NO virant SO en fin de matinée
Nous nous sommes levés à 7h pour un bord jusqu’au phare de Kéréon en  bordure du Fromveur. La navigation ayant été calculée pour l’étale de pleine mer. Mais hélas, la visibilité est plus courte que la veille, ayant peu d’expérience de navigation dans cette zone à forts courants et du trafic maritime régulier, nous renonçons à prendre la mer, et entamons, après le déjeuné, le tout de l’île à pied.
Le soleil apparait soudainement en fin de matinée, nous ressortons les cartes marines et les cartes de courant pour nous préparer à faire ce bord sur l’étale de basse mer dans l’après-midi.
A 14h10, nous sommes sur l’eau, une heure d’avance ! Nous étions impatients !
Il y a encore de l’eau entre Molène et Ledenez Vraz, quand noud donnons nos premiers coups de pagaie. Nous contournons Balanec et Banec par le nord. C’est bien groupés et dans un bon rythme que nous effectuons ce bord vers ce site que nous savons pouvoir être inhospitalier. La mer est ridée à belle, nous y trouvons un peu d’agitation au moment d’atteindre notre objectif. Nous avons mis 1h10 pour atteindre Kéréon. Nous y restons le temps de quelques photos plus esquimautage de Françoise et Hervé. Nous avons une très bonne visibilité sur Ouessant qui sera pour une autre fois !
Le retour se fait en douceur avec un atterrissage sur une plage de Banalec pour un petit Chocolat offert par Martine. Nous contournons Molène par le sud avant de débarquer, il est 17h.
Ce soir l’apéritif est offert par Franck qui fête ainsi son anniversaire.
Au soupé c’est le cassoulet de Martine.
Nous profitons de la bonne visibilité revenue pour observer, pendant la promenade digestive, les lumières des phares et balises, nous sommes à l’écoute des commentaires d’Hervé, érudit sur le sujet.
Nous repérons, bien sûr le phare de Kéréon, objet de notre navigation de l’après-midi.
Un Ferry éclairé fait route vers le sud sur le Fromveur.

Lundi :
Molène PM 11h09, BM 17h33, coeff 46
Vents NNO 4B
Au réveil, les tentes sont sèches, et la visibilité est très bonne. Le vent est monté, il souffle dans la bonne direction pour le retour.
Après une discussion conviviale avec un molénais de retour de pèche, nous sommes sur l’eau pour 9h La navigation est facilité par la bonne visibilité. Nous nous dirigeons vers Qéménez pour ensuite, une fois doublé Litiri, suivre un cap balisé par Grand Courleau et Grande Vinotière. Nous faisons un arrêt groupé pour laisser passer une navette sortant du port du Conquet. Puis nous mettons cap sur le Phare de Kermorvan. Nous avons mis un peu moins de 2h pour atteindre le continent. Nous entrons dans le port du Conquet pour une visite et particulièrement nous rendre compte de la possibilité d’embarquer face au Conquet sur le parking route de Kermorvant. Lieu découvert sur Géportail et cité sur kayakalo.

Un dernier petit bord vers Porz Logan, il est un peu plus de midi. Débarquement vidage et désarmement des bateaux, puis pique-nique avant de mettre nos bagages dans les voitures et de charger les bateaux sur la remorque.

Christian

Aucun commentaire:

Publier un commentaire