lundi 1 août 2016

Tout à Contre !

Samedi 30 juillet 2016

Cathy, Jean-Luc, Alain, Phiphi, Joël, Roger, Eric et Franck

Tout … à contre.

Nous étions décidés à un bord vers Dumet à partir de Lérat, mais Phiphi arrivé tardivement nous dit vouloir faire « Escales » ce soir. Nous décidons unanimement en cette période estivale, de privilégier Villes. Nous sommes huit sur l’eau, et cette fois ce n’est plus un Fury qui est sur l’eau, mais 2, et même 3 si l’on compte celui d’Eric, tandis que Cathy pour son retour, retrouve le Nuka.
L a mer sera pleine dans une heure au moment de l’embarquement qui s’effectuera tout en douceur.
Tout à contre…mais heureusement que nous serons en fin de montante à l’aller et au début de la descendante au retour.
En direction du Charpentier, 2 groupes de 4 se forment, l’un plus proche du chenal que l’autre. Au final, tout le monde arrivera au même endroit, et en dehors du phare, le seul autre élément visible construit par l’homme, sera la rambarde de la jetée d’accès.
 Quelques vagues déferlent au Sud du phare. Alain propose de pousser jusqu’à la Pierre Percée, mais Phiphi tenu par l’horaire et Joël par son dos fragilisé depuis Minorque, décident de rentrer, en profitant d’un  flot, qui surprise les accompagnera sur une grande partie du trajet retour. Franck et Jean-Luc en profitent pour échanger leurs kayaks en pleine eau, chacun son Fury, Jean-Luc fera le retour avec le LV.
Rencontre au Phare avec un kayakiste  sur un Scapa qui lui aussi est parti de Villes (belle virée). On discutera avec lui une fois rentrés et  nous apprendra qu’il est passé furtivement au club, il y a 3 ans environ.
Donc  revenons à nos moutons et notre découverte de la Pierre Percée qui est aujourd’hui peuplée de beaucoup d’oiseaux de mer de différentes espèces. Seul Alain, après avoir pris la précaution d’enfiler son casque enchaînera dans les 2 sens le passage dans le trou. Des photos de Cathy doivent avoir été prises.
Après cet intermède, il est temps de rentrer. Avec surprise, nous trouvons encore un courant  portant en direction de St Nazaire. A l’approche de la Pointe de Chemoulin, ce n’est plus pareil. Ce passage sera annonciateur d’un retour en bord de cote. Nous en profiterons avec un niveau encore suffisant de faire un peu de rase cailloux. A la point de l’Eve, nous apercevrons 4 militaires bien armés. Il nous reste ce dernier bord maintes fois effectué qui nous fera passer à côté de l’île située en face de ce qui reste du Rocher du Lion.
A l’arrivée, des séries d’esquimautage qui il faut bien l’avouer sont vraiment facilités avec les Fury (gros et petit confondus).
Nous débarquons au bout de 3h45 de navigation et 11Mn.

Petite collation au soleil, sans Phiphi et Joël, mais sans les trahir, on peut dire assurément, on est content.
Franck

Aucun commentaire:

Publier un commentaire