jeudi 15 novembre 2018

Une session plage Benoit


Samedi 10 novembre 2018
Une session plage Benoit

PM 17h50 coeff  84
Vents SO 5 rafales à 6

Hervé, Sylvain, Franck, Thierry, Patrice, Alain, Yannick, Christian.

Du gros temps, du 5 rafales à 6, sud ouest, marée montante. Toutes ces considérations nous amènent à choisir une session surf plage benoit à La Baule. Nous serons à l’abri derrière la pointe de Penchateau.
Nous embarquons comme à l’accoutumée près de l’école de voile au Pouliguen. Nous voyons quelques déferlantes au large, mais la petite plage est bien abritée.
Nous prenons la direction de la pointe de Penchateau, pour tutoyer quelques vagues. Yannick, Hervé et Franck, y feront quelques allers  retours tandis que le reste du groupe met cat sur la plage Benoit.
Quelques beaux surfs pendant cette descente. Le reste de l’après-midi se passera dans une session Surf. Il y aura des vagues de tout types, des longs surfs, des plus courts, quelques calottes dans la mousse. L’important est de ne pas arriver sur la plage, car le départ est délicat et gourmand en énergie.
Plusieurs bains de Patrice qui découvre le plaisir à surfer, quelques esquimautages en situations, mais aussi des loupés !
Franck apprécie le Stratos Dagger bien adapté pour ce jeu.
Sur ce spot et dans ces conditions, je crois pouvoir dire que chacun y a trouvé son plaisir en s’engageant plus ou moins en rapport avec ses envies et ses compétences.
Après avoir laissé toute notre énergie, nous retournons à notre plage de départ, la mer étant presque haute, nous pouvons longer les murs de pierre qui protègent les villas du Pouliguen.
Christian.



lundi 5 novembre 2018

2m de vagues à St-Brévin


Dimanche 4 novembre 2018
PM 14h40 coeff 76
Vents SSE 4B
2m de vagues à St-Brévin

Sylvain, Christian.

L’idée est de s’amuser dans les vagues avec des petits bateaux d’eau vive !
Nous partons pour Les Rochelets, sud Loire, un peu après St-Brevin.
Beaucoup de surfeurs sur le parking, mais aussi beaucoup en fin de session quand nous arrivons.
Nous nous équipons et transportons nos bateaux vers la plage. La plage est longue à traverser, une belle vague en shore-break ! sommes nous le bon jour ? sur le bon spot ? avec les bonnes conditions ?
En kayak de mer, pas de problème, une fois embarqués, nous pouvons passer la barre et naviguer en bord de côte pour trouver depuis le large le bon endroit, mais avec nos petits bateaux d’eau vive peu véloces, c’est plus délicat.
Nous décidons rapidement de reprendre la voiture et de nous rendre au Pointeau. La distance est très vite parcourue. Beaucoup de monde sur le parking, il y a une école de surf, une compétition de vélo Cross, sans oublier les curieux venus voir le départ du Paquebot de l’autre côté de l’estuaire.
La mer a atteint le bout de la cale en fond de parking, petit portage. Les vagues nous semblent plus intéressantes, le spot nous plait !
Nous posons nos bateaux au sec sur la cale un peu pentue, nous jupons puis nous nous laissons glisser dans l’eau. Nous sommes immédiatement dans l’ambiance bien ballottés sur une eau très agitée. Habitués aux kayaks de mer, nous avons un peu perdu nos repères. Nous naviguons vers le large puis vers la plage afin d’éviter un éventuel surf vers les enrochements. Nous commençons à nous habituer aux différences de comportement de ces petits bateaux
Le franchissement de vague se passe bien, mais si la vague se ferme c’est brusquement un surf arrière.
Les bateaux sont très manœuvrant, nous pouvons rapidement faire demi-tour pour prendre un surf.
La vélocité est faible, nous ne pouvons ni rattraper une vague ni partir devant. Il faut simplement être bien placé pour partir au surf.
Les surfs sont très rapides autant en avant qu’en arrière voire sur le côté.
Comme nous nous y attendions, il y a eu quelques retournements avec esquimautages réussis ou non ! Dans ce cas, il faut laisser le bateau filer sur le sable. Bien entendu, les réserves de flottabilité ont été vérifiés avant la mise à l’eau, nous n’avons pas de caissons étanches comme sur un Kayak de mer.
En résumé, belle session, un peu surprenante, très fun et très gourmande en énergie.
Christian.

dimanche 4 novembre 2018

Un bord de plage


Samedi 3 novembre 2018
Un bord de plage
Pornichet PM 13h41 coeff 63
Vents SSE 3B

Hervé, Marc, Franck, Christian.

Nous partons de Bonne Source, c’est marée haute avec une vague de bord à traverser avant de s’engager dans la passe. Nous nous dirigeons vers la plage de Pornichet en traversant le port d’échouage. La mer est belle de ce côté, une faible houle nous donne cependant quelques vagues à surfer, et un bain de Franck pour le mettre dans l’ambiance. Nous naviguons en bord de plage le long de la baie en prenant quelques surfs. Nous travaillons les appuis à chaque fois que nous prenons une vague en latéral, ce qui nous fait parfois quelques arrivées sur le sable accrochés dans la vague. C’est marée descendante, ça n’est pas toujours aisé de repartir !

Nous Navigons ainsi jusqu’à l’avenue De Gaulle où nous faisons demi-tour pour un retour dans le même esprit mais un peu moins près du bord.
Nous contournons le port en eau profonde avant d’arriver à notre point de départ. La passe s’est vidée, mais il reste un filet d’eau sur la gauche nous permettant de raccourcir le portage.
Christian.




samedi 3 novembre 2018

Un petit tour dans le Golfe du Morbihan


Jeudi premier novembre
Un petit tour dans le Golfe du Morbihan

Port Navalo PM 11h33, Aradon PM 12h44, coeff 48
Vents Ouest 3 Beaufort.

Cathy, Hervé, Alain, Christian.





Quatre au départ pour une sortie spontanée dans le golfe du Morbihan. Petit coefficient de marée et pleine mer à Midi, Nous choisissons de faire un « fond de Golfe »

Départ de la cale du Bilouri dans l’anse de Kerner. Le soleil est présent. Bien aidés par les veines de courant, nous filons au sud de l’île aux moines pour contourner ensuite l’ïle D’Ars par l’est.
Nous naviguons pour un dernier bord avant le pique-nique entre Boed et le continent. La pause de midi se fait sur une aire de pique-nique au lieu dit le Méniech. Le ciel se voile, nous tentons de rester face au peu de soleil.
Repas terminé, nous réembarquons pour Port Anna, puis une boucle dans la Rivière du Vincin en attendant que la renverse soit faite. Nous ressentons le frais, pagayer nous réchauffe.
Nous ressortons de la Marle non sans faire une boucle pour admirer le Faucheur, rocher peint et sculpté qui se tient à l’ouest de Boedic
Nous filons ensuite vers la pointe du Trech au Nord de l’île Au Moines ou nous rencontrons quelques turbulences. Nous allons longer cette île par l’ouest pour arriver à la pointe Sud, Pointe de Penhap.
C’est enfin un bac qui nous ramène à l’anse de Kerner.
Après le débarquement, et avant de retrouver ses vêtements secs, Alain profite d’un bain de mer.
Avant de reprendre la route, nous partageons quelques gâteaux autour d’un café chaud préféré à une bière fraîche.
Nous avons parcouru près de 18 nautiques.
Christian.