dimanche 14 juillet 2019

Pétole côte sauvage


Samedi 13 juillet 2019
Pétole côte sauvage

Cathy, Hervé, Sylvain, Franck, Franck, Patrice, Roger, Olivier, Christian.
PM 15h34, coeff 61
Vents NNE 2 à 3 B



C’est pétole, des vents de Nord Est, et une pleine mer au milieu de l’après-midi, les conditions idéales pour une session sur la côte sauvage du Pouliguen. Nous choisissons Le Pouliguen départ anse de Toulin, près du centre de voile, afin d’assurer le stationnement. Nous n’avons pratiquement jamais eu de problèmes de stationnement des véhicules rue François Bougouin, même en pleine saison touristique.
C’est pratiquement mer calme à l’embarquement, pas une ride sur l’eau ! Nous doublons la pointe de Penchâteau pour faire du « rase cailloux » sur la côte sauvage. Nous avons un bon niveau d’eau. C’est un petit coefficient de marée, certaines passes ne sont pas accessibles. Nous n’avons pratiquement pas de houle, nous trouvons cependant quelques spots de « rock hopping ». Sur ces exercices, la progression est lente, nous devons attendre que les passes soient libres avant de s’y engager.
A mi parcours, nous effectuons quelques exercices de récupération et de remorquage
Le retour se fera également en « rase cailloux », le niveau de la mer étant descendu, nous trouvons moins de passes. A l’arrivée encore quelques exercices d’esquimautage et de récupération !
Nous avons parcouru 5,21 nautiques en 2h45, petite distance où on ne voit pas le temps passer !
Christian.




dimanche 7 juillet 2019

Et pourquoi pas Dumet ?


Samedi 06 juillet 2019

Et pourquoi pas Dumet ?

PM 7h56 coeff 92 BM 14h32, PM 20h09, coeff 89
Ouest 3 B

Hervé, Sylvain, Thierry, Thierry, Patrice,
Alain, Roger, Yannick, Olivier, Christian.

Ce sera basse mer au démarrage sur un fort coefficient ! Conditions faciles malgré une forte canicule. La saison touristique est démarrée, attention au stationnement. Pour toutes ces raisons, nous choisissons un bord au large, Dumet, et pour assurer le stationnement, nous choisissons Lérat comme lieu de départ.
La mer est basse, le petit port est à sec, nous embarquons donc sur la plage ce qui nécessite un portage un peu long !
La mer est ridée à belle, nous longeons les roches découvertes par la marée basse jusqu’à la pointe du Castelli, puis cap sur Dumet dans une très bonne visibilité. Le courant de marée portant à tribord, nous restons vigilants sur le cap, principalement à l’arrivée sur Dumet où le courant se renforce.
A l’arrivée, beaucoup de bateaux au mouillage, nous débarquons en bout de plage pour une pause et un bain de mer.
Au moment de repartir, Sylvain entreprend une petite séance de récupération avec Thierry et Olivier.
Puis nous terminons le tour de l’île en longeant les rochers, la mer est plus agitée sur son côté Sud-Ouest.
Nous mettons cap un peu plus à l’Ouest de la pointe du Castelli, voire sur la presqu’île du Croisic afin de compenser le courant nous portant légèrement vers l’embouchure de la Vilaine.
La mer est plus formée qu’à l’aller, et nous trouvons quelques surfs sympathiques.
Pour le débarquement, nous pouvons nous rapprocher du parking en entrant dans le petit port maintenant en eau.
Nous avons parcouru 10,5 nautiques dans l’après-midi, certains d’entre nous ressentent une bonne fatigue !
Christian.





dimanche 30 juin 2019

canicule ?


Samedi 29 juin 2019
Bonne-Source Pornichet

PM à 15h12 coeff 57, vents SO 4B
Hervé, Cathy, Thierry, Patrice, Frank, Maxime, Jean Luc, Jean-Pierre, Brice.


Pour cette sortie, Jean Luc est venu avec 2 Nantais : Jean-Pierre et Brice. Franck est, quand à lui, accompagné d’un Besnéen : Maxime. Bonne visibilité cet après-midi, Nous embarquons à Bonne-Source et nous partons vers les Evens que nous apercevons de la plage. Tour de l’île où Thierry a l’occasion de tester la solidité de son casque. Puis cap vers la Pierre Percée où certains, avec leur bateau perso, la traverse aller retour par une petite passe. Pour le retour nous passons tout près de Baguenaud pour avoir les vagues par l’arrière. Peu de portage à l’arrivée. Une fois changés, échange de petits gâteaux avec du cidre apporté par Frank pour arroser son départ à la retraite.

Patrice.

dimanche 23 juin 2019

pétole à Pierre Percée


Samedi 22 juin 2019

Pétole dans l’estuaire

BM 15h11, PM 20h330 coeff 59
3B SE,SSE mollissant 1B

Cathy, Sylvain, Hervé, Alain, Franck, Thierry, Joël.

Gavy, Grand Charpentier, Pierre Percée.
Sur une mer plate, basse, petit coefficient !


dimanche 16 juin 2019

Dumet


Lundi 10 juin 2019

Dumet

Cathy, Alain, Christian.
PM 11h54 coeff 60
Ouest 3 à 4 Beaufort


Nous sommes 3 à avoir répondu à l’envie de naviguer ce lundi de la Pentecôte.

Gros doute météo, mais au matin le ciel semble clément. Nous révisons cependant nos ambitions à la baisse, et nous décidons un bord pour Dumet au Départ de Lérat.
Le petit port d’échouage est encore en eau quand nous embarquons vers 9h30. Le plan d’eau est calme, peu de houle et un ciel dégagé.
Nous suivons la côte jusqu’à la pointe du Castelli, pour ensuite mettre cap sur Dumet. Peu de monde sur l’eau. Nous débarquons vers 11h30.
Nous repartons vers 13h après le pique-nique, la météo prévoir un renforcement de vent, et sans doute de la pluie en fin de journée, c’est bien que nous soyons de bonne heure.
Nous terminons le tour de l’ïle par l’ouest pour ensuite mettre cap sur Piriac, la descendante nous portant sur Le Castelli. Très peu de vagues, et un léger portant, nous ne mettrons que ¾ d’heure pour le retour entre Dumet et Le Castelli. Nous observons un ciel noir au dessus de la presqu’île de Rhuys, et un nuage de pluie nous double sans nous arroser sur le tribord !
Il reste encore un peu d’eau dans le port d’échouage qui se vide rapidement après notre arrivée.
Il est 15h30, nous sommes tôt, et heureux de ce bord où la météo nous a épargnés.
Nous avons parcouru 10,5 nautiques.
Christian.





dimanche 9 juin 2019

Les Evens après la tempête


Samedi  08 juin 2019

PM 8h50 coeff 74, BM 15h34
4 B OSO mollissant

Cathy, Hervé, Yannick, Franck, Franck, Thierry, Christian.

La tempête Miguel à bien soufflé ce vendredi dans l’après-midi, il reste encore un peu de vent ce matin, la météo nous prévoit du mollissant à partir de 14h.
Une petite partie du groupe ne souhaite pas tutoyer la vague. C’est basse mer. Pour faire simple, nous partons de Bonne Source en s’attendant à un bon portage. Si les vents étaient encore forts dans la baie de Sautron ce matin avec la mer bien chargée de moutons blancs, elle est beaucoup plus calme cet après-midi. Pour satisfaire l’ensemble des kayakistes présents, nous mettons cap Les Evens. Peu de houle après la tempête passée. Le Groupe se scinde rapidement en deux pour se rassembler à nouveau à l’arrivée aux Evens.
Nous doublons l’îlot par l’ouest puis nous mettons un cap à l’ouest pour trouver des vagues à Surfer.
Pour le retour, nous sommes sur un Joli portant sur environ un mile, puis la houle s’atténue dans la baie. Arrivée à Bonne Source, la mer est toujours aussi basse, c’est donc un long portage pour ramener les bateaux à la remorque.
Nous avons parcouru environ 6,5 nautiques.
Christian. 




vendredi 7 juin 2019

Un week-end à Crozon


Un week-end à Crozon

Joël, Claire, Cathy, Jean-Luc, Philippe, Christian.

Jeudi 30 mai 2019
Brest : PM 15 :19 coeff 54, SO 3B
Les grottes de Morgat
Le RDV est donné à 8h au club pour Cathy, Phiphi et Christian, ensuite nous rejoignons Joël, Claire et Jean-Luc à l’ancien Pont de La Roche Bernard, puis, c’est route pour la presqu’île de Crozon. La météo nous prévoit de la pluie pour la matinée. Elle cesse quand nous arrivons un peu après midi au camping du Goulien dans l’anse de Dinan. Nous installons notre campement, prenons notre pique-nique. Nous filons ensuite au Port de Morgat pour un bord le long du cap de la chèvre où nous serons à l’abri des vents sud ouest.
Au vu du niveau de la marée, nous commençons par une traversée de l’anse de Morgat pour la visite de la Grotte de l’Autel, puis nous suivrons le cap de la chèvre jusqu’à la pointe de Rostudel en pénétrant chaque fois que possible dans les grottes trouvées sur le parcours.
Le retour se fera sur un petit Portant.
Nous avons parcouru 8,7 nautiques.
Ce soir Mijoté de bœuf antillais préparé par Philippe





Vendredi 31 mai 2019
Brest : PM 16h02 coeff 64, SSO max 3B
De l’anse de Dinan à L’anse de Camaret
Nous partons à Basse mer de l’anse de Dinan, pas de voiture, pas de remorque, mais un long portage. C’est une plage à surf, donc une plage plate et un grand déchalage !
Les conditions de navigation sont faciles, peu de houle, peu de vent. Nous partons vers les Tas de Pois qui prolongent la pointe de Pen Hir. Nous les contournons les uns après les autres pour atteindre le dernier.
Petit Dahouet, Penn Glaz, Chelot, ar Forc’h’ Bern Id, sur la carte terrestre, et
Le Tas de Pois de terre, le Grand Tas de Pois, Le Dentelé, La Fourche, et le Tas de Pois Ouest sur la carte marine.
Nous poursuivons vers le Rocher du Lion, puis vers la plage de l’anse de Pen Hat pour le pique-nique.
Belle plage pour le surf, les vagues ne paraissent pas trop hautes. Ce sera un bain à l’arrivée pour Cathy et Christian, et juste une petite montée de stress pour Claire.
La mer a atteint nos bateaux, c’est le moment de repartir, pas de bains au passage de la barre. Nous poursuivons en ras de côte jusqu’à la pointe du Grand Grouin qui marque l’entrée de l’anse de Camaret. De là, nous faisons demi-tour. La mer étant suffisamment haute, nous passons par la pointe de Dinan. Christian et Jean-Luc contournent pour passer sous l’arche. Ça remue au dessus des roches côté sud, Christian s’en sort avec un appui, pour Jean-Luc ce sera un esquimautage sous l’arche.
Nous naviguons en ras de côte pour profiter de la marée haute qui nous permet de rentrer dans les grandes Grottes. Bien que la houle soit faible, une vague que l’on peut qualifier de scélérate précipite le K2 de Joël et Claire au fond d’une grotte, belle maitrise qui évite le pire.
Beaucoup de surfeurs en bord de plage, Jean-Luc les accompagne un moment, tandis que le reste du groupe débarque à l’abri des vagues derrière quelques roches à l’extrême sud de la plage.
Nous avons parcouru 16 nautiques.
Ce soir Rougail Saucisses préparé par Joël.





Samedi 1er juin 2019
Brest : PM 16h43 coeff 73, SE puis S 3B
De l’anse de Camaret au Petit Minou
Nous repartons du port de Camaret, quelques travaux sur le port et un nouvel aménagement sur les parkings, la remorque est stationnée un peu loin de la voiture ! C’est marée basse, le port est presque à sec, nous embarquons sur la plage du Corréjou. Nous longeons Notre Dame de Rocamadour puis la tour Vauban, nous coupons un peu la baie et mettons cap sur la pointe de Tremet pour longer la côte jusqu’a à la pointe des Capucins. Jean-Luc traine un rapalat espérant accrocher un maquereau, voire un bar !
Nous sommes un peu secoués par la houle et le ressac autour de la pointe de Capucins, nous nous rassemblons une fois passée cette zone. Nous sommes à mi-marée de la montante. Nous décidons de traverser le goulet de Brest en bac, objectif : le phare du Petit Minou.
Le bac se fait facilement, nous ressentons cependant une accélération du courant de marée au passage de la cardinale Ouest du Plateau des Fillettes. Nous nous laissons dériver en fin de traversée afin de trouver du contre en ras de côte.
Nous atteignons le phare du petit minou, Une petite crique semble nous tendre les bras !
Petite crique pavée de gros rochers, nous contournons le phare pour atteindre la plage du Minou.
C’est une toute petite plage à surf avec une belle houle rentrante. Nous optons donc pour la petite crique pleine de cailloux, mais à l’abri de la houle. Bon choix les bateaux en polyéthylène !
Le pique-nique consommé, c’est le moment de repartir, la mer est montée, une petite vague vient lécher les « fameux » Cailloux.
Cathy et Philippe repartent avec l’aide de Christian et Jean-Luc, Puis Christian avec l’aide de Jean-Luc.
Jean-Luc est donc le dernier à partir. Son bateau étant le plus léger, il le pose sans problème sur l’eau puis quitte la crique avec la méthode de « la trottinette ».
Christian revient à la côte parallèle au bateau de Jean-Luc, Jean-Luc met un pied au milieu de son hiloire, tiens en s’y appuyant la pointe avant du bateau de Christian, et pousse sur le sol avec le deuxième pied comme avec une trottinette ! Il entre dans son bateau une fois la barre passée.
Pour le Retour, la traversée du goulet est plus simple, le courant de marée ayant diminué. Nous retrouvons la belle houle et le ressac à la pointe des capucins, Nous naviguons dans ce ressac créant un clapot vertical depuis la pointe des capucins jusqu’à la pointe de Tremet. Les vents étant au sud, nous longeons la côte pour le retour à Camaret. Nous devons quand-même noter un bain de Phiphi avec perte de lunettes et casquette à l’arrivée.
Nous avons parcouru 12 nautiques.
Ce soir Rizotto préparé par Jean-Luc. Tout le monde mettra la main à l’épluchage des divers légumes et ingrédients.




Dimanche 2 Juin 2019.
A Pied au cap de La Chèvre.
Ce sera une matinée randonnée à Pied depuis la plage de la Palue, spot de surfeurs internationalement connu, jusqu’au cap de la Chèvre.
Activité physique au vu des dénivelés rencontrés. Puis le pique-nique consommé, Nous prenons la route du retour. Week-End très circulant, nous mettrons 5h pour le retour à Saint-Nazaire.




Christian.