samedi 27 mai 2017

La Banche

Vendredi 26 mai 2017

La banche

BM 12h05 PM 17h51 coeff 107
Un 3B Est qui doit tourner Ouest de prévu

Cathy, Sylvain, Philippe, Hervé, Thierry, Christian.

Nous partons de Villès-Martin pour une journée de navigation à La Banche, Il nous faut marée basse avec un fort coefficient pour pouvoir débarquer sur le plateau rocheux. Aujourd’hui, c’est Coeff 107 et basse mer à 12h05, les vents annoncés nous seront également favorables.
Nous embarquons sur une mer calme avec pratiquement pas de houle. Le premier coup de pagaie est donné vers 9h45, il nous reste 2 bonnes heures de descendante. Nous allons tout de suite en bord de chenal pour profiter au mieux du courant de marée, courant très visible quand nous passons auprès des bouées de chenal. Pour ce début de navigation, nous sommes autour des 7 nœuds !
Nous passons bien au sud du grand Charpentier, afin de connaître un aspect différent de notre zone habituelle de navigation. Puis cap La Banche que nous distinguons bien dans ces très bonnes conditions de visibilité. Portés par le courant, nous ne mettrons que 2 heures pour parcourir 11,6 nautiques jusqu’au Phare de .La Banche.
Nous débarquons sur le plateau découvert par la marée basse, il faut être très vigilant, la zone recouverte d’algues vertes est très glissante. Après le pique-nique, Sylvain ne résiste pas à soulever quelques pierres afin d’y dénicher quelques étrilles voire quelques dormeurs !
Il est près de 13h quand nous réembarquons, la mer commence à lécher, voire emporter nos bateaux que nous avons échoués sur les rochers. Une fois sur l’eau, nous sommes tentés par quelques surfs sur les belles vagues toujours présentes sur ces hauts fonds. Après cet échauffement d’une vingtaine de minutes, nous entreprenons le tour du phare dans le sens antihoraire. Nous faisons une large boucle afin de ne pas se faire prendre par les belles déferlantes crées par la marée montante. C’est maintenant cap sur le Grand Charpentier que nous atteindrons aux alentours de 15h. La mer est plate, la bonne visibilité nous permet d’avoir une vue sur toute la côte du Croisic à St-Nazaire. Malgré cette mer plate, nous avons une bonne sensation de glisse, le fort courant de la marée montante et le vent nous étant favorables.
Petite pause au Grand Charpentier afin de rassembler les pagayeurs, puis, au vu des belles vagues crées par un peu de houle et la marée montante, c’est une séance surf qui commence.
Nous ne pouvons résister à ces belles vagues. Résister au sens propre comme au sens figuré, car certaines d’elles ferment rapidement au lieu de déferler. Ce sera donc de beaux surfs, mais aussi de beaux appuis en poussée ou en suspension accrochés dans la vague et au moins un retournement de Hervé, de Philippe et de Christian, retournements chaque fois récupérés par des esquimautages !
Ce sera également de belles photos de Cathy aux premières loges de ce spectacle !
Après près d’une heure de jeu, la perte des lunettes de Christian emportées par la vague, semble marquer la fin des festivités ! Encore une petite heure de navigation pour parcourir les 4,4 nautiques
qui nous séparent de Villès Martin où nous débarquons vers 17h.
Christian.





lundi 22 mai 2017

Assistance pour Le Triathlon.

Samedi 20 et Dimanche 21 mai 2017
Assistance pour Le Triathlon.

Samedi PM 13h15 OSO 4B Dimanche PM 14h14 ESE 3B


Cathy, Hervé, Philippe, Thierry, Franck, Sylvain, Christian


Ce week-end, nous sommes bénévoles pour soutenir les épreuves de natation dans le cadre des deux journées Triathlons organisées par BEST-TRIATHLON de saint-Nazaire.
Nous nous rendons tout d’abord à la base nautique de Villès-Martin. Le stationnement sera facile, nous éviterons les zones réservées pour la manifestation ; et détail important, la baie de Sautron étant vide à marée basse, nous pourrons débarquer sans problème à la fin de notre journée.
Nous sommes sur l’eau à 11h30 avec nos pique-niques dans nos bateaux, nous entrons dans la baie de Sautron pour débarquer sur la plage face au Skate-Park, là ou le village de la manifestation est installé. Nous allons chercher les consignes nécessaires à notre action, puis nous pique-niquons en bord de plage.
Nous sommes à nouveau sur l’eau un peu avant le départ de l’épreuve de natation. 13h30, le départ est donné sur une mer calme, les compétiteurs se lancent à l’eau. Hervé ouvre la course, ce qui permet aux nageurs de mieux suivre les caps. Thierry et Sylvain se posent près des bouées à l’intérieur du parcours. Le reste de l’équipe se répartie de chaque côté du groupe de nageurs afin d’assurer la sécurité au plus prêt.
L’épreuve terminée, quand tous les nageurs sont sortis de l’eau, nous nous consultons pour la suite à donner de notre après-midi. Nous décidons de traverser l’estuaire pour voir s’il y a des vagues à surfer du côté de St-Brévin.
Bien que la mer soit calme dans la baie de Sautron, le vent de ouest-sud-ouest est loin d’être négligeable. Nous naviguons en restant dans la baie pour atteindre la jetée Ouest de l’entrée du port de St-Nazaire. Puis, nous traversons le Chenal où nous trouvons de belles vagues. Une fois la traversée faite, nous nous laissons tenter par une navigation en surf dans cette configuration de vents contre courant. Nous nous retrouvons ainsi, après avoir enchainé de beaux surfs, près du serpent marin de St-Brévin. Nous remontons jusqu’au Pointeau. Ce bord est stratégique et physique
Il faut faire un compromis entre le courant favorable de la descendante, et le vent défavorable de sud ouest.
Nous ne dépassons pas le Pointeau, car nous trouvons à proximité, une zone de vagues à surfer.
La session est démarrée par les premiers arrivés.
Nous devons noter un bain de philippe suivi d’un bain de Thierry. Sur cette zone où nous avons pied, les bateaux sont faciles à vider. Cathy, après un surf qui se termine à l’envers, réussira à se rétablir sans déjuper grâce à l’appui sur la pointe du bateau de Sylvain venu à la rescousse.
Après ces jeux pendant lesquels nous ne voyons pas le temps passer, il est temps de regagner notre lieu d’atterrissage !
Nous mettons cap sur Les Morées, et comme imaginé, le vent nous aide à compenser la dérive courant. Après un rassemblement au pied de la tourelle, nous traversons le chenal en direction Phare de Villès. C’est devant ce phare, perturbée par une planche à voile dont la route semble incertaine que Cathy dessale. Ce sera exercice de réembarquement en pleine eau avec Sylvain et Philippe.
Christian.


Rebelote pour le Dimanche !
Les bateaux étant restés sur la remorque, le rendez-vous est donné pour 11h30, toujours à Villès-Martin ce dimanche.
Même petite mis en route pour regagner le lieu des festivités au Skate Park. A l’arrivée, nous bénéficions d’un panier de pique-nique offert aux bénévoles par le BEST-TRIATHLON.
Nous accompagnons une première épreuve à 13h30, et comme nous avons un peu de temps devant nous, nous en profitons pour un bord jusqu’aux chantiers Navals de St-Nazaire. La navigation se fera en bord de côte. Nous surveillons l’heure pour le demi-tour. Nous sommes sur la descendante, et le retour se fera rapidement en navigant au large pour profiter du courant.
Nous sommes à poste pour la dernière course qui démarre à 15h30. Ce dernier parcours est le plus long, il s’adresse aux meilleurs de la discipline.
Nous rentrons à Villès à la fin de l’épreuve pour quelques exercices d’esquimautage avant le débarquement.
Christian.



lundi 15 mai 2017

Une classique

Samedi  13 mai 2017
BM13h24, PM 77 18h47 vent prévu SO 4Bf 

Alain L, Alain R, Franck, Eric, Thierry, Hervé.

Notre leader naturel n'étant pas là, nous décidons de partir depuis la coulée de Bonne Source pour filer vers les îles. Le vent est là et le début de montante en place nous prenons la direction des Evens où nous croisons un kayakiste du CKPCA que nous avons déjà eu l'occasion de croiser sur ce plan d'eau. Nous contournons l'île dans le sens anti horaire en passant au plus près pour une fois ! Nous sommes chauds et prenons donc la direction de la Pierre Percée à bonne allure le courant étant avec nous. L'île atteinte, le niveau d'eau ne permettant pas de passer à travers les trous, nous repartons avec un groupe de deux sous le vent et le reste passant au vent de l'île histoire de goûter à un peu plus d'agitation. Le cap est ensuite mis sur le phare du Grand Charpentier où le côté exposé sera également testé par le groupe sauf un. Le bord suivant nous mènera à la côte entre les pointes de Congrigou et de la Lande, après être passé au petit Charpentier tout en prenant quelques surfs au passage. Nous remontons enfin jusqu'à notre point de départ en longeant la côte afin de ne pas trop prendre de courant contraire. Nous trouvons trois autres jeunes kayakites du CKPCA ainsi que plusieurs SUP et surfeurs dans l'aire d'arrivée où la marée étant montée, les vagues ont fait de même, tout en restant accessibles.
Bilan une sortie d'environ 17kms soit 9,2 nautiques.
Après la petite collation au soleil, nous nous séparons des deux Alain et rentrons au club pour le non moins classique rinçage.
Hervé.


vendredi 12 mai 2017

Un p’tit tour à Houat Hoëdic

Dimanche 7 et Lundi 8 mai 2017

 Un p’tit tour à Houat Hoëdic

Marées à Port Navalo
Dimanche 7 mai
BM 9h50, PM 16h13, coeff 64. Vents 3B O
Lundi 8 mai
BM 10h36, PM 16h44, coeff 7. Vents ENE 3B mollissant

 Philippe, Philippe, Hervé, Sylvain, Christian.


C’est le deuxième grand week-end de mai, avec un projet d’une randonnée sur 3 jours.
Les conditions météo nous ont déjà fait renoncer un grand week-end à Belle-Ile pour le premier mai, nous sommes en vigilance d’autant que nous prévoyons une navigation à l’île d’Yeu.
C’est loupé, Neptune nous joue encore quelques tours. Forts vents en particulier le samedi.
Nous nous replions pour un bord sur Houat et Hoëdic le dimanche et le Lundi.

La remorque est préparée le samedi en fin d’après midi, et nous prenons la route le dimanche matin vers 7h30. Nous arrivons à Port aux Moines sur la commune de St-Gildas de Rhuys vers 9h.
Nous chargeons et armons nos bateaux pour donner le premier coup de pagaie vers 10h. Nous sommes sur la marée basse, les courants nous seront contraire, mais faibles au regard du petit coefficient de marée.
La visibilité est très bonne, nous pouvons apercevoir Belle-Île, la mer est belle.
Nous progressons sur un bonne cadence jusqu’au port St-Gildas à Houat, nous rencontrons un courant traversier important à l’arrivée près de l’île. Nous débarquons pour une courte pause, puis nous décidons de reprendre la mer pour un lieu de pique-nique. Nous débarquons sur une petite plage entre les pointes de HerHastellic et Beg Run er Vilaine. Le repas consommé nous poursuivons le tour de l’île dans le sens antihoraire pour passer les pointes ouest de l’île. Les bonnes conditions nous permettent de faire du rase cailloux le long de cette côte particulièrement découpée. Nous poursuivons notre périple jusqu’à la grande plage Tréac’h er Goured à l’est, pour revenir ensuite à Portz Plouz ou nous débarquons pour terminer notre navigation de la journée.
Ce soir c’est bœuf carottes préparé par Philippe. La cocotte minute met un peu de temps à chauffer sur nos petits réchauds de camping.

Le lundi, c’est Réveil à 7h30, et nous prenons la mer à 9h30. Nous mettons cap sur l’île aux Chevaux, nous en faisons le tour et ensuite, nous mettons cap sur Hoedic. Nous débarquons sur les plages de Port Blanc à l’ouest de l’île pour le repas du midi. Nous avons une très bonne visibilité, et nous profitons d’un magnifique panorama, Belle-île en fond, Houat, et l’île aux Chevaux en premier plan.
Nous reprenons la mer vers 13h. Cap Port aux Moines après avoir doublé la Pointe du Vieux Château. Nous sommes portés par le courant en début de parcours et nous dépassons les 4 nœuds.
Puis les vents mollissant, la mer étant calme à ridée, nous manquons un peu d’air et avons la sensation que nos bateaux « collent » à l’eau. Pour notre satisfaction, les vents remontent avant notre arrivée. Nous avons mis 2h30 pour effectuer ce bord de retour au continent.
Christian.

dimanche 30 avril 2017

101 à Villès-Martin

Samedi 29 avril 2017

BM 13h59, PM 19h27 coeff 101
Vents SE 4B


Cathy, Hervé, Sylvain, Jean-Luc, Thierry, Roger, Christian.

Gros coefficient, les pécheurs à pied seront encore sur l’estran quand nous allons embarquer, les parkings de bord de plage manqueront de place. La mer sera loin, nous pensons aux portages. La météo est capricieuse en ce moment. Nous optons pour une solution simple : départ de la base nautique de Villès Martin, pas de problème de stationnement et embarquement possible quelques soient les conditions de marée.
Après avoir salué Jean-Pierre qui termine sa sortie kayak, c’est sur une mer belle que nous embarquons. Nous mettons cap vers l’Ouest. Nous naviguons en bord de côte, c’est un fort coefficient et nous sommes sur le flot. Ce courant est très significatif quand nous passons, à contre la pointe de l’Eve. Passé St-Marc, toujours en bord de côte, nous arrivons à Chémoulin. L’eau est encore basse, il existe cependant un étroit passage à travers les rochers. Ce passage nous bascule de la Loire à la Mer. Le clapot est plus fort, et le courant, toujours contraire, s’est accéléré jusqu’à ce que nous ayons franchis les Jaunais.
Nous dépassons la pointe de Congrigou pour atteindre les premières plages de Bonne Source.
Puis nous mettons cap au large pour doubler la Vieille et le danger isolé Sud Vieille
Nous nous laissons déporter, tout en contrôlant la dérive jusqu’au Petit Charpentier, la zone est turbulente.
C’est enfin cap direct Villès-Martin en se rapprochant du Chenal afin de profiter au mieux du courant de flot, courant important proche de 2 nœud dans ces conditions de marée.
Nous avons eu quelques vagues à surfer jusqu’à ce que nous ayons doublé la pointe de Chémoulin.
Les quelques esquimautage à l’arrivée se font maintenant dans une eu de moins en moins froide.
Roger se sent rassuré d’avoir accompli ce bord pour sa reprise en mer, après un moment de convalescence.
Nous avons parcouru environ 10 nautiques
Christian.

dimanche 23 avril 2017

Rase cailloux au Pouliguen

Samedi 22 avril 2017

PM 14h51 coeff 53
Vents NE 3B

Martine, Cathy,

Philippe, Alain, Alain, Franck, Sylvain, Eric, Thierry, Hervé, Christian.

Un petit coucou à Annie et Pierre-Dominique qui sont venus nous saluer avant notre départ du club.
Très beau temps aujourd’hui, pas de houle, un petit vent de Nord Est, et bien que ce soit un petit coefficient, de l’eau cet après-midi.
Nous chargeons une flotte de bateaux polyéthylène, nous nous équipons de pagaies pas fragiles et casques, et nous partons pour une session rase-cailloux au Pouliguen.
Nous embarquons près de l’école de voile à la pointe de Penchâteau, pas une vague, la mer est toute plate au passage de la pointe. Nous naviguons en « rase cailloux » en cherchant la moindre passe jusqu’à la plage de La Govelle.
Il y a parfois a peine assez d’eau car nous sommes sur un petit coefficient, et aussi sur la descendante. Nous aurions souhaité un peu plus de houle pour franchir certains passages en profitant de la vague. Nous sommes quelques uns à nous être échoués. Philippe va basculer après que la pointe avant et la pointe arrière de son bateau restent accrochées sur les roches alors que l’eau se retire.
Si les RTM Océanics, bateaux courts en polyéthylène, stables et manœuvrables, sont bien adaptés pour ce type de jeux, ils « collent » un peu avec une vitesse de croisière bien faible.
C’est pourquoi, après avoir fait le demi-tour à la Govelle, nous naviguons toujours en rase cailloux pour le retour mais avec encore moins d’eau qu’à l’aller.


Christian.

jeudi 20 avril 2017

Pâques à Ouessant

Week-End de Pâques
Du Vendredi 14 au Lundi 17 Avril 2017.

Le Conquet, Molène, Ouessant.

Martine, Sylvain, Philippe, Franck, Hervé, Christian.


C’est une destination qui a souvent été évoquée, sans avoir été complètement réalisée !
Seule Martine avait déjà fait le tout de Ouessant ; Franck et Christian avaient posé le pied un quart d’heure sur la côte sud pour retraverser aussitôt le Fromveur ; Hervé et Sylvain avaient déjà navigué jusqu’à Kéréon ; et pour Philippe, c’est une première dans cet archipel le plus à l’ouest de la Bretagne. Nous avons surveillé la météo toute la semaine précédant notre départ.



Vendredi 14 avril 2017
Brest PM 07h38 coeff 83 BM 14h08 PM 19h52 coeff 80
Vents O 2 à 3 B
Après avoir chargés nos bateaux sur la remorque, nous quittons le club vers 8h, pour arriver à la plage de Porz Liogan au Conquet vers 12h. C’est le moment de charger nos bateaux pour 4 jours de randonnée. Nous discutons avec deux kayakistes se préparant également à faire route pour Molène.
Les Bateaux chargés, nous pique-niquons avant d’enfiler nos tenues de kayakistes. Il est 13h30 quand nous quittons la plage, la mer est belle. Nous traversons le chenal du four en mettant cap au sud de Béniget. Nous subissons peu de dérive étant près de la marée basse.
Nous croisons un groupe de dauphins entre Christian-Braz et Beniget, nous apprendrons par la suite qu’une colonie vie sur cette zone.
Après avoir doublé Beniget par le sud, nous poursuivons notre navigation par La Vieille Noire et le Sud de Trielen ; le courant de la marée montante nous sera favorable pour nous ramener sur Molène. C’est une nouvelle vision de l’archipel de Molène que nous avons plusieurs fois abordé en passant entre Quéménez et Litiri.
Nous débarquons pour une pause sur la plage nord de Trielen. Quand noud repartons,,le courant c’est bien établi entre Trilen et l’île aux Crétiens, c’est un bac puissant et un passage de pointe en cherchant le contre qui nous permet de sortir de cette veine d’eau. Nous visons maintenant le sud de Molène, et nous pagayons fortement en maintenant ce cap, la dérive courant nous amène à la cale du poste de secours. Il est près de 17h quand nous débarquons.
Nous avons parcouru 10 nautiques.
Nous retrouvons les kayakistes partis un peu avant nous du Conquet. Pendant un échange convivial autour de l’apéritif, nous apercevons un troisième groupe de 4 kayakistes arrivant également se dirigeant vers la cale pour y débarquer.
Ce soir c’est Martine qui nous a préparé un ‘saucisses lentilles’.


Samedi 15 Avril 2017
Brest PM 08h08 coeff 76 BM 14h32 PM 20h23 coeff 71
Vents ONO 3B
Il a plu en fin de nuit, si le ciel est couvert au réveil, la pluie a cessé.
Aujourd’hui, nous traversons le Fromveur !
Le Bivouac est plié, les bateaux sont chargés, nous prenons un repas léger avant d’embarquer et nous sommes à 11h30 sur l’eau. Nous avons un peu modifié le programme pour atteindre le phare de la Jument. Philippe aura droit à un bain en bout de cale, le courant de la montante y crée quelques turbulences rendant l’embarquement délicat.
Nous mettons tout d’abord un cap au Nord vers Les 3 Pierres, pour anticiper les dérives à venir. C’est un bord où le courant nous demande un bon effort pour démarrer cette journée. Nous poursuivons en restant bien au nord de Banalec et de Bannec.
Quand nous avons la base de Kéréon en vue, nous observons une mer turbulente au pied du phare avec des belles crêtes blanches. Nous poursuivons notre route vers Ouessant ce qui nous fait passer à la limite de ces turbulences. Toujours sur le même cap pour traverser le Fromveur, la dérive nous déporte vers Men Ar Froud, nous naviguons maintenant sur une mer plus formée. Nous nous rapprochons de la côte tout en cherchant à rester sur le courant qui nous porte vers le phare de la Jument.
Nous remarquons une mer creusée au-delà du phare, nous poursuivons notre route, il est 14h quand nous atteignons notre objectif. C’est la renverse et la zone turbulent s’avance vers nous. Nous faisons demi-tour dans des creux supérieur au mètre pour mettre cap vers la baie de Lampaul sur cette mer agitée. Belle expérience !
Nous poursuivons pour doubler le phare de Nividic, sur de belles vagues au dessus de cette zone pavée de roches. Nous découvrons Creac'h dans un paysage magnifique au dessus d’une falaise de roches découpée comme de la dentelle.
La mer redevient plus calme quand nous progressons vers l’île de Keller, nous pouvons naviguer au plus près de la côte tout en restants vigilant sur quelques déferlantes se formant au dessus des roches. Nous contournons keller par l’extérieur et nous ferons un bac dans le courant entre Keller et Ouessant.
Nous atteignons la cale bien cachée dans la baie de Béninou. La mer est trop basse pour y sortir nos bateaux, nous les amarrons le temps de nous changer et de déguster une bière bien méritée pour fêter notre arrivée à Ouessant.
Nous avons parcouru 16 nautiques en 5h.
Les bateaux rangés en haut de la falaise, nous allons à Pied jusqu’à la Baie de Lampaul.
La soirée est fraiche, en haut du plateau, nous trouvons un peu d’abri le long du petit fortin en pierre.
Ce soir c’est ‘Porc au Curry’ par Sylvain.


Dimanche 16 Avril 2017
Brest PM 08h39 coeff 66 BM 15h04 PM 20h56 coeff 61
Vents NO 3B
Suite à une nuit fraiche, comme la veille, une petite averse juste avant le levé, et le ciel se dégage avec le levé du jour.
Suite à la discussion de la veille, nous nous sommes levés à 7h afin de passer les pointes au mieux des courants. Les cartes marines et cartes de courant sont étalées sur un grand banc avant le petit déjeuné. Il est 9h quand nous embarquons, la cale est à moitié recouverte ce qui simplifie la mise à l’eau. La baie de Béninou est calme, nous naviguons en ras de côte en faisant tout le tour de la baie.
Puis nous retrouvons une mer plus formée après être sortis de la baie par une passe à Pen Aar Men Du. Nous devons rester vigilants au regard de quelques déferlantes autour des roches et hauts fonds tout en pouvant naviguer au plus près de la côte, nous y découvrons des grottes et quelques passages derrière les roches. Nous dérangeons quelques phoques en chasse dans les passages remuants. Nous pouvons également observer que la ligne d’horizon est très découpée par de fortes vagues crées par les courants. Nous poursuivons donc notre navigaation en ras de côte jusqu’à la baie du Stiff. Au regard des conditions, nous décidons de nous poser à Porz Ligoudou. Il est un peu plus de 10h. Nous allons ensuite à pied au pied du phare du Stiff et au pied de la tour Radar d’où l’on surveille le rail d’Ouessant.
Au retour c’est le pique nique serein, nous attendons la renverse pour traverser à nouveau Le Fromveur.
Nous reprenons la mer pour passer la pointe de Penn Arlan, il est près de 14h quand noud doublons Ledenez, les conditions de navigations sont favorable, nous entamons la traversée du Fromveur avec un cap au 130°, la dérive courant nous amenant sur Kéréon où la mer est beaucoup plus calme qu’a la traversée de l’aller. L’arrivée se fait avec une cadence de pagaie accélérée.
Après une pause à l’abri au sud de Kéréon, nous poursuivons par le sud de Bannec et Balanec. Nous sommes basse mer, Il est probable que nous ayons a faire une très grande boucle pour rejoindre Molène, Nous tentons tout de suite Molène par le Nord. Nous pouvons entrer dans le port, mais la marrée basse nous empêche le passage entre Molène et Ledenez Vraz. Portage ? on contourne ?
Nous remontons contre le courant jusqu’aux Trois Pierres pour contournez ‘ar Ledenez braz ha bihan’.
Nous atteignons enfin la cale de débarquement.
Nous avons parcouru 14 nautiques.
Fini les repas préparés à la maison puis congelées pour tenir deux jours, ce soir c’est une ‘boite’ apportée par Christian : magret de canard et semoule.


Lundi 17 Avril 2017
Brest PM 09h14 coeff 56 BM 15h40 PM 21h36 coeff 50
Vents N 3B
C’est le retour, nous sommes à 9h sur l’eau pour ce dernier bord vers le continent.
Nous mettons cap sur Quéménez et Litiri pour croiser quelques phoques, aussi faire découvrir ce paysage à Philippe. Nous repassons au nord de Litiri puis cap Les Pourceaux pour anticiper la dérive du courant de la descendante. Nous gardons ce cap pour traverser le chenal du four. Le courant forci quand nous nous approchons de Kermorvant qui marque l’entrée du Conquet. Il faut donner toute sa puissance pour atteindre l’entrée du Port ou nous pouvons enfin souffler. Nous faisons une incursion dans ce port du bout du monde avant de terminer le voyage sur la plage de Porz Liogan.
Nous y retrouvons les 4 Kayakistes rencontrés à, Molène vendredi soir et partis ce matin de la Baie de Lampaul.
Nous avons parcouru 10 nautiques

Sur le week-end, nous cumulons 50 nautiques.

C’est maintenant, vidage et désarmement des bateaux puis un dernier pique-nique avant de reprendre la route pour St-Nazaire.

Christian.