mardi 23 février 2021

Pornichet

 Dimanche 21-02-2021
PM 12h16, coef de 28.

Frank, Sylvain et Hervé.


Après l'annulation de la séance du samedi en raison de la météo, nous sommes trois à nous retrouver en ce dimanche matin à 10h00 au club, nous chargeons sans en parler des plastiques et direction le Pouliguen où nous pensons trouver un reste de houle, mais hélas les vagues ne rentrent pas comme ces derniers temps, nous filons plage du Guec mais là, la côte porte bien son nom, elle est un peu sauvage pour une sortie avec ce niveau d'eau. Nous reprenons le remblai depuis le Pouliguen jusqu'à Pornichet et nous arrêtons devant le casino, les surfeurs sont là les vagues ne semblent pas trop grosses. Nous allons finalement faire une belle séance avec des conditions différentes de nos précédentes, le spot et la pleine mer donneront des vagues « toniques »où mes deux compères testerons avec bonheur les bienfaits de la combi étanche. Le plan d'eau est lisse, le vent est complètement tombé et le soleil arrive, nous nous décalons vers l'épi du vieux port pour quelques vagues supplémentaires avant de revenir face au casino pour débarquer.
Une bonne session informelle pour tirer profit des moments de liberté !

Hervé.


jeudi 18 février 2021

Du vent, Peu d'eau ! Quelques vagues !

 Mercredi 17 février 2021
 
PM 7h34, BM 14h36, coeff 68
Vents SSO 5B
 
Cathy, Hervé, Alain, Frank, Claude, Christian.

Les vents sont assez conséquents, et leur orientation nous donne peu de zones abritées près de chez nous. Pour compléter l’examen des conditions, nous sommes en basse mer ! Points positifs : soleil et petit coefficient.
Nous suivons donc l’idée de Frank et partons pour l’anse de Toulin près de la base nautique au Pouliguen.
Nous chargeons les bateaux Polyeth pour une cession surf. Il y a assez d’eau pour l’embarquement, et les vagues attendues sont là. Petites vagues de 50 cm, très larges et déferlants longtemps. C’est une Zone ou chacun peut choisir les vagues en fonction de ses envies et de ses compétences pour y trouver du plaisir, et renforcer son niveau technique.
Petit à petit, nous nous approchons des Petits Impairs, les vagues se déplaçant au fur et à mesure que la mer descend.  Hervé et Alain choisissent d’aller surfer sur les hauts fonds sablonneux au large de la plage Benoit, ils y trouvent des vagues plus conséquentes.
Les deux groupent se rejoignent enfin au large de l’Hermitage, puis, au regard de l’heure décident de faire un dernier bord à la pointe de Penchateau.
Face au vent, aux vagues et au courant de la montante, ce bord est un peu physique, et nous y trouvons des « conditions de mer » !
Nous avions espéré un portant pour le retour, il faut cependant y aller de la pagaie.
Christian.

dimanche 14 février 2021

Les vents sont toujours à l’est !

 
Samedi 13 février 2021
 
Les vents sont toujours à l’est !
 
BM 12h16, PM 17h42, coeff 93.
Vents ESE 4B
 
Sylvain, Franck, Hervé, Patrice, Frank, Christian.

Les températures sont très basses et le vent toujours à l’est. Nous profitons de l’expérience de mercredi et décidons de faire à nouveau un bord entre Pornichet et Chémoulin.
Dans cette période de couvre feu, nous nous organisons pour débarquer à 16h et choisissons le sens de navigation pour que le retour soit dans des conditions plutôt favorables. Nous nous équipons chaudement au vu des températures avec cagoule sous le casque et manchons sur la pagaie.
Nous Embarquons à l’Impasse St-Gabriel, nous serons de retour avant la pleine mer.
Vu leniveau de marée, il faut aller chercher la mer un peu loin. Les premiers embarqués s’amusent dans quelques surfs en attendant que tout le monde soit sur l’eau. Frank, dessalera sur une petite vague de bord, et apprécie son équipement relatif à la température de l’eau.
Nous filons vers la pointe de Chémoulin. Comme Mercredi, une houle longue nous rend vigilants sur la formation de déferlantes.
La mer devient beaucoup plus turbulente face à la pointe de Chémoulin. Le courant de marée accélérant, nous sommes dans la configuration vent contre courant avec beaucoup de vagues statiques, sans compter quelques vagues croisées de ressac.
Hervé, Franck, et Sylvain y restent à jouer, Tandis que Patrice, Frank, et Christian préfèrent poursuivre leur route jusqu’à St-Marc.
Le moment du retour arrivant, nous nous rejoignons tous plage de la Petite Vallée, pour faire route vers Bonne Source. Le soleil fait son apparition, et le vent de dos devient beaucoup plus agréable.
Le passage à Chémoulin se fait un peu au large, et nous nous faisons chahuter jusqu’au Jaunais. Hervé fera face à une belle déferlante qui se termine par un esquimautage, Frank, quant à lui repique rapidement au large pour ne pas vivre la même mésaventure.
Nous sommes proches de la marée haute, le plateau rocheux de bonne source est maintenant recouvert. Nous repérons la passe pour atteindre la plage grâce à quelques repères sur la plage.
Nous prenons un peu de temps pour observer les mouvements d’eau et les belles déferlantes, puis nous franchissons un a un cet endroit délicat pour débarquer. Zéro bain !
Après nous âtre changés sous le soleil, et chargé la remorque, c’est le moment du Flip avant de reprendre la route du club.
Christian.

vendredi 12 février 2021

Froid mais soleil

Mercredi 10 janvier 2021
 
Froid mais soleil
 
PM 16h18 coeff 81
Vents NE 4B, houle, soleil.
 
Hervé, Alain, Franck, Christian.

Températures bien fraiches avec un vent de Nord-Est. Nous nous décidons pour un bord en bord de côte pour trouver de l’abri. Nous envisageons de partir  de Pornichet avec un allé retour vers Chémoulin, nous aurons ainsi le vent favorable pour le retour.
Nous nous présentons à Bonne source. La mer est calme avec une houle très longue bien supérieure au mètre. Le retour se fera à pleine mer, c’est le moment du Rip dans la passe de Bonne source. Vu la température de l’eau et le choix des bateaux fibres, nous ne prenons pas le risque et décidons d’embarquer au port d’échouage de Pornichet.
Les vents sont frais, la cagoule et les manchons sont les biens venus. Nous naviguons vers la pointe de Chémoulin sur une mer facile, nous évitons de raser le bord pour ne pas se faire prendre par la houle qui nous plaquerai sur les rochers.
Une fois franchie la pointe de Chémoulin, nous sommes moins abrités, et la mer est un peu plus mouvementée. Nous faisons demi-tour à St-Marc. Vents de dos et soleil arrivant le retour est très agréable. Hervé choisi de prendre la passe de Chémoulin. Une vague se creuse et déferle au moment de son passage, voyant cela, les 3 autres larrons, prêts à suivre, préfèrent contourner l’obstacle.
Avant le débarquement, nous faisons le tour du port en eau profonde avant d’entrer dans le port d’échouage.
Nous avons parcouru 8 nautiques.
Christian.

lundi 8 février 2021

un peu de sécu côte sauvage

 
Samedi 06 février 2021
 
PM 12h29 coeff 50, BM 18h11
Vents N 4B, houle 1m
 
Cathy, Martine, Hervé, Franck, Frank,
Olivier, Antoine, Claude, Patrice, Christian.


Une belle journée s’annonce avec du soleil, Les vents seront Nord, de quoi être à l’abri sur nos côtes. C’est un petit coefficient et donc mer descendante l’après-midi.
Après avoir attendu confirmation de cette météo, le forum se met à vivre et l’idée y est émise d’une sortie sur la côte sauvage du Pouliguen.
Casques et bateaux polyeths, nous faisons route plage du Guec pour être au soleil aux moments de changement de tenues.
La mer est plate avec une faible houle. La vigilance doit être de rigueur car parfois de beaux paquets de mer remplissent rapidement les passes ou les trous que nous tentons de franchir. Les gros rochers émergeants nous servent d’abris pour éviter ces paquets de mer.
Nous naviguons ainsi jusqu’à La Govelle où les plus téméraires s’adonnent à quelques surfs.
Pour le retour, le niveau d’eau ayant baissé, nous trouvons un peu moins de passages rock and roll.
Nous devons noter 5 bains, dans le désordre : Claude, Patrice, Martine, et deux pour Antoine !
Ce qui nous a permis de mettre en œuvre les techniques de récupération, de remorquage rapide en bout court pour sortir des zones de turbulence. Nous pouvons remarquer lors de ces exercices que ces techniques sont de plus en plus acquises par les kayakistes du club.
Nous avons parcouru environ 4 nautiques.
Christian.