samedi 8 mai 2021

Une classique, on la refait !

 
Samedi 08 mai 2021
 
PM 15h58, coeff 68
Vents SSO 4B raf à 6
 
Hervé, Franck, Sylvain, Antoine, Christian.

Au vu des conditions météo, nous chargeons les bateaux polyeths, et route le Pouliguen anse de Toulin pour sûrement une session surf.
Le plan d’eau semble calme, sauf quelques vagues blanches très au large. Nous embarquons pour un premier bord vers la pointe de Penchateau. C’est la montante, les vagues sont un peu écrasées par le vent dans le sens du courant. Nous y restons un moment pour quelques surfs. De belles glissades mais aussi parfois quelques situations qui nécessitent un prompt rétablissement dans la mousse. Le GPS enregistre plusieurs fois 12km/h
Après ce premier contact, nous descendons vers la plage Benoit. Nous sommes au portant mais sur de petites vagues, Le passage près des Impairs est calme.
Petites vagues également  en bord de plage, toutefois plus conséquentes que mercredi dernier. Le niveau monte avec la marée montante. Antoine, le jeune de l’équipe parmi les papys, progresse rapidement et y prend beaucoup de plaisir. Roger est venu nous saluer depuis la plage, et Thierry également avec sa caméra. Peut-être quelques images à venir ………..
Peu de bains, quelques esquimautages, et du surf arrière. Nous pouvons dire que nous nous sommes bien amusés.
L’heure arrivant, nous regagnons notre plage de départ sans toutefois oublier d’enchaîner quelques esquimautages avant le débarquement.
Nous avons parcouru 5 nautiques (y compris les aller retours dans les surfs.)
Christian.


jeudi 6 mai 2021

C’est comment plus loin ?

 

Mercredi 05 mai 2021.


PM 14h33 coeff 44
Vents Ouest 4B.


 Hervé, Cathy, Frank, Alain, Claude, Patrice, Christian.

C’est pleine mer en début d’après midi mais avec un tout petit coefficient, le vent conséquent est à l’ouest. Les restrictions sanitaires s’assouplissent, la limite des 10km est levée.
Nous optons pour un embarquement au Pouliguen, près de l’école de voile. Nous pourrons choisir sur place l’orientation de la Sortie.
Nous retrouvons Hervé, notre leader, déjà sur l’eau à notre arrivée.
La mer est calme, pas le moindre soupçon de houle à cet endroit abrité. Nous rejoignons Hervé parti goûter les vagues à la pointe de Penchateau. Les bons surfs sont à prendre très près des rochers, et au vu des conditions, nous décidons de franchir la pointe pour aller voir l’état de la mer sur la côte sauvage. Nous y trouvons le vent et une mer plus formée. Bien que nous soyons sur la pleine mer, le petit coefficient ne nous donne pas le loisir de naviguer derrière les rochers. Nous trouvons cependant quelques passes où le franchissement est délicat et où nous sommes bien secoués. Nous n’irons pas plus loin que la baie des Marsouins. Pour le retour, nous sommes au portant, surfs et vent.
Tout se calme à nouveau après le passage de Penchateau. Nous Poursuivons vers les plages en espérant quelques vagues à surfer. C’est toujours plat au passage au dessus des impairs. Pratiquement pas de surf à l’arrivée plage Benoit. Nous longeons la côte à la limite mer/sable afin de prendre la petite vague en latéral pour travailler les appuis.
Quelques-uns d’ente nous profitent du calme pour quelques esquimaux.
Nous rentrons toujours en ras de plage, vent de face. Avant le débarquement, un peu de technique, appuis et esquimautages sont effectués.
Motivés les uns par les autres, le nombre d’esquimauteurs augmente, nous pouvons noter les réussites de Patrice.
Christian.

dimanche 2 mai 2021

une traversée !

 
En attendant Hervé !
 
Samedi 1er mai 2021
 
BM 15h07, PM 20h21 coeff 77/
Vents tournant NO 3 à B
 
Franck, Frank, Sylvain, Claude, Patrice, Olivier, Antoine, Christian.


Au vu des conditions météo et de la marée, nous optons pour une traversée de l’Estuaire.
Nous sommes encore sur la descendante, nous nous regroupons sur la cardinale sud en face du phare de Villès-Martin, puis nous traversons le chenal en bac pour nous regrouper au pied de la tourelle Les Morées, latérale Tribord pour ce chenal.
Nous filons ensuite vers le Pointeau, les fonds étant plus haut, Il y a moins de courant. Nous sommes proches de la basse mer, et sans doute conséquence des gros coefficients de marée des jours précédents, les bancs de sable sont très gros et forment une barrière nous éloignant de la côte. La mer est toute plate, pas de vague ! À peine un petit bourrelet sur un banc de sable ou nous nous précipitons pour un ou deux surfs. Nous filons ensuite vers le sud, puis cap sur les cardinales Nord des Bouchots. Le haut des Pieux est hors d’eau, nous pouvons y voir les filets de moules.
Au sortir de la zone de Bouchots, Nous rencontrons un vent Nord Ouest de face et bien présent. La mer se creuse, nous essuyons une petite averse de pluie. Ce bord est physique.
La mer est maintenant montante, et  nous subissons le courant de marée nous portant vers le Nord-Est. Nous visons dans un premier temps la pointe de Chémoulin, puis, au fur et à mesure de l’avancée, nous changeons de visée  pour nous laisser emmener vers St-Nazaire ; Visée vers la plage de la Courance, puis la pointe de Chémoulin, enfin L’Eolienne. Nous traversons en groupe le Chenal face à l’Eolienne. Puis c’est un retour au surf sur la Base nautique de Villès Martin. Ce sera un bain de Antoine !
A son tour, Franck aura apprécié le Virgo de chez P&H, dernier bateau du club. Nous avons également sorti un Ligue Atlantique, Olivier à l’aller et Claude au retour, afin de faire essayer ces bateaux polyvalents.
Nous avons parcouru 7,6 nautiques.
Christian.

jeudi 29 avril 2021

On reste au Nord !

 
Mercredi 28 avril 2021
 
BM 12h44, PM 18h23, coeff 111
Vents ONO 4B
 
Frank, Alain, Claude, Patrice, Thierry, Olivier, Antoine, Christian.


C’est basse mer au démarrage, sur un gros coefficient, le plus simple : la base nautique de Villès-Martin.
L’eau est au-delà de la barre rocheuse, et le vent d’ouest est bien présent avec une petite vague de bord. Nous mettons cap vers l’ouest, en restant le lus possible en bord de côte. Alain en Virgo mène le groupe. Nous avons un bon 4 beaufort avec quelques rafales. Quelques rassemblements à Gavy, à l’Aiguillon, et à la pointe de l’Eve. Olivier passe de la pagaie traditionnelle à la pagaie européenne pour avoir la puissance suffisante pour passer la pointe de l’Eve. Le vent est maintenant plus fort, et la mer plus formée.
Nous naviguons jusqu’à la Pointe de Chémoulin. 3 d’entre nous restent à l’abri tandis que le reste du groupe fait le tour du rocher pour se faire un peu plus de sensations.
Le retour se fait au portant, Vent, vagues, courant, favorables, le retour est plus rapide qu’à l’aller.
Nous restons en bord de côte jusqu’à La Courance afin d’éviter la zone de chantier face à cette plage, puis nous prenons un peu le large pour profiter du courant.
Malgré le fort coefficient, il reste un peu de plage à notre arrivée.
Nous avons parcouru 7,1 nautiques.
Christian.

dimanche 25 avril 2021

Navigation dans le Sud.

 
Samedi 24 avril 2021
 
Navigation dans le Sud.
 
PM 15h55, coeff 75
Vents Est 4B
 
Cathy, Frank, Franck, Sylvain, Claude, Olivier, Antoine, Jean-Luc, Christian.



Nous décidons de passer sud Loire, et d’embarquer un peu plus loin que d’habitude sur une côte que nous visitons peu. Nous donnons rendez-vous au Rochelets pour les sudistes.
A notre arrivée, le parking est surchargé, nous déchargeons les bateaux, trouvons une place pour la remorque et stationnons les voitures dans les rues proches du parking. Autre surprise : le portage !
D’abord un chemin de 230m pour atteindre la plage, puis quasiment autant sur le sable pour atteindre la mer. C’est un spot de surfeurs, il y a beaucoup de monde à l’eau et quelques vagues à traverser pour arriver sur une mer plus calme.
Nous sommes sur la montante, nous naviguons en bord de côte en rythme « balade ». Nous arrivons ainsi très près du port de La Gravette, mais au regard de l’heure, il est temps de faire demi-tour.
Nous avons peu l’habitude de naviguer sur cette côte, et nous prenons le temps de repérer notre lieu de débarquement avant d’entamer le retour. Ce retour se fera au large sur un rythme soutenu.
Au fur et à mesure de notre avancée, nous constatons une houle très longue, mais annonçant, sans encore le voir, une arrivée secouée.
Il y a 3 à 4 vagues à passer avant d’arriver sur le sable, et beaucoup de surfeurs dans l’eau.  Nous devons choisir l’endroit le plus calme, et la série la moins haute pour entamer l’arrivée de plage. Nous débarquons les uns après les autres tout en créant quelques binômes pour aider les moins aguerris  
De beaux surfs, de beaux appuis et aussi beaucoup de bains avant d’atteindre le sable.
Surpris par un surfeur, Claude dessale volontairement.
Puis, c’est à nouveau un long portage pour remonter les bateaux.
En conclusion : très belle sortie sur un plan que nous avons peu pratiqué
En remarque : Le Pointeau, pas très loin de ce spot est mieux adapté pour le stationnent, la mise à l’eau, et le débarquement.
Nous avons parcouru 9,6 nautiques.
Christian.

et pendant ce temps, Hervé navigue dans sa zone des 10 km !

Pen -Bé

Avec une PM à 16h00 et les repères pris auparavant, je me dirige vers l'embarquement à la Marche aux Bœufs entre la Pointe de Pen-Bé et Pont-Mahé, j'ai pris mon chariot car la petite montée en fin de la dernière séance a été assez cardio avec le bateau à l'épaule. Le plan d'eau est calme et je démarre par quelques slalom parmi les roches avant de me diriger vers Pont Mahé avec à l'esprit de continuer sur la pointe du Bile. Le vent d'est est bien présent et le retour avec le Dagger s'annonce long. Des trains de petites vagues apparaissent à intervalles plus ou moins réguliers et j'essaye de les jouer avec une belle dépense d'énergie. Je croise un couple de longe-côte assez loin du bord par rapport à Pornichet puis faute de vagues je reprends vers le trait de Merquel. Les falaises de cette côte procurent quelques passes à négocier avec un peu d'agitation stimulante, et je croise également quelques kayaks en ballade. Un tour au calme dans le trait au ras du bord avec la PM permet de voir les hirondelles de rivage en plein ballet tout en respirant l'odeur des ajoncs. Retour par vent arrière jusqu'au passage de Pen Bé Kercabellec puis de nouveau rase cailloux et même quelques rock hoping, les vagues sont plus présentes-et la séance devient plus fun, un peu comme pour vous, à vous lire. Le site de départ est protégé par une petite point très rocheuse où la vague lève à intervalles réguliers avec un peu de mousse pour agrémenter le tout. Quelques eskimos pour se rafraîchir et garder le rythme et la séance se termine. Le chariot pour remonter est le bienvenu.
En conclusion; bonne sortie solo moins fun qu'en groupe, mais qui offre un travail différent.
Hervé.




jeudi 22 avril 2021

Sud Loire !

 Mercredi 21 avril 2021
PM 13h31 coeff 31
Vents Est 3B


Cathy, Claude, Thierry, Frank, Alain, Jean-Luc.


Les nordistes Cathy, Thierry et Claude retrouvent les sudistes Jean-Luc, Alain, Franck sur le parking du Pointeau à 13H30, heure de la marée haute.
Après échange nous décidons de partir vers St Michel Tharon et de tenter de profiter des vagues pour surfer. Nous nous attendons à avoir chaud vu le soleil. 
Nous longeons la grande plage de St Brévin et trouvons des vagues qui nous permettent de tenter des surfs. Nous devons faire attention aux nombreux surfeurs et surfeuses qui sont aussi venus profiter des trains de vagues. 
Claude prend un premier bain (3 autres suivront !) malgré des progrès sur les appuis. Tout le monde y aura droit même Cathy malgré sa prudence sauf peut être Alain mais on n'en est pas sur !!! En effet, les vagues sont finalement un peu traitres car elles cassent vite et la suivante est juste derrière ….. La faible profondeur d'eau rend les sorties de kayak un peu difficiles après le bain et il faut marcher pour rejoindre le bord, vider le bateau avant de réembarquer puis de repartir. 
Après une longue séance de surfs et de bains, nous filons jusqu' à La Rousselerie et les falaises de Gohaud pour se réchauffer puis revenons en longeant la plage jusqu' au Pointeau.  Nous profitons quelques minutes du retour du soleil, qui nous avait manqué lors des bains, pour profiter du paysage.
Jean-Luc a lui essayé sont nouveau kayak "maison" et nous avons vu à plusieurs reprises le message SOS figurant sur le dessous de la coque ! 
Une belle sortie ou nous nous sommes bien amusés.
Claude.


dimanche 18 avril 2021

Pétole dans la baie.

 
Samedi 17 avril 2021
 
Pétole dans la baie
 
BM 14h52, PM 20h04, coeff 58
Vents NNE 3B
 
Cathy, Franck, Malo, Sylvain, Olivier, Antoine, Patrice, Christian.


Aujourd’hui, c’est Pétole et un petit coefficient de marée, les conditions pour un bord au large, mais toujours près de chez nous !
Nous partons de bonne source, Impasse St-Gabriel. C’est marée basse, donc un peu de portage pour atteindre la mer. Nous mettons cap sur Baguenaud et Pierre Percée poussés par un petit vent de terre. Si l’état de la met est Belle, il n’y a pas encore assez d’eau pour traversée les ‘trous’ de Pierre Percée. Nous contournons par l’est pour mettre ensuite cap sur Les Evens.
Nous effectuons un arrêt sur les Troves, rochers découverts à marée basse. Cette observation permet de comprendre pourquoi c’est toujours agité à marée haute sur cette zone.
Nous filons maintenant vers les Evens que nous contournons par l’ouest. Pas une vague, pas une ride sur la zone rocheuse qui entoure l’îlot. Nous débarquons, pour certains d’entre nous, c’est une première. Nous choisissons ensuite de mettre cap sur la côte. Nous croisons un piroguier qui nous accompagne un bout de route.  Pas une vague en bord de côte ! L’eau n’étant pas chargée en sable est transparente.  Nous naviguons en bord de plage jusqu’à Pornichet, la marée, pas encore assez haute nous oblige à faire le tour du port en eaux profonde. Puis c’est le débarquement dans la passe de bonne source, et là encore, pas une vague, l’eau est transparente.
Nous avons parcouru, sur un rythme tranquille, 9,25 nautiques.
Christian.


vendredi 16 avril 2021

Sortie sans les cadres !!!!

 Mercredi 14 avril 2020

BM 13h19, PM 18h42, coeff 83
Vents ENE 5B

Cathy, Frank, Patrice, Claude.


Cathy, Patrice, Frank et Claude se retrouvent au club à 13H. Aujourd'hui nous sortons "comme des grands" mais sans nos encadrants habituels! Une pemière pour nous! Nous décidons de partir de Villès et de voir sur place les conditions et l'état de la mer compte tenu de la marée basse à 13H, marée de 83 et vent annoncé force 5 avec rafales à 6 dans l'axe de la Loire.
Nous partons direction Chemoulin en restant assez proche du rivage et bien poussé par le vent arrière avec des vagues formées mais raisonnables. Nous longeons les plages ou quelques personnes profitent du soleil et des abris fournis par les falaises. Nous passons La Courance puis St Marc, poursuivons vers Chemoulin que nous passons facilement et allons un peu au delà de la plage naturiste déjà bien fréquentée ! Nous faisons même un peu de rase-cailloux  dans des passes en suivant Cathy ! Nous avons mis une heure environ pour ce trajet facile vent arrière. 
Nous faisons demi-tour pour le retour qui s'annonce plus corsé ….. Le passage de la pointe de Chemoulin nous oblige à "tout donner" pour ne pas reculer ! Nous profitons ensuite de quelques endroits un peu protégés (jetée de St Marc, plage de Porcé) pour s'hydrater et se reposer quelques minutes avant de rependre notre lutte vent de face. Retour à Villès au bout de 1h30 de lutte contre le vent. Le parking est encombré de véhicules de véliplanchistes qui profitent aussi des conditions ventées.  
 Une belle sortie ventée mais avec le soleil. 
Claude.


mardi 13 avril 2021

Reçus à St-Brevin

 
Samedi 10 avril 2021
 
PM 16h52 coeff 82
Vents SO 3 à 5 B
 
Frank,
Franck, Sylvain, Claude, Olivier, Patrice, Christian.

Nous sommes toujours en restrictions sanitaires,  et donc dans la limite des 10 km pour l’embarquement.
Les vents sont assez forts et pas très bien placés pour notre côte à proximité. Pour tenter de varier les plaisirs, nous optons pour une session surf chez Frank, côté St-Brévin. Nous traversons en voiture ce qui nous permet d’éviter un retour qui pourrait être difficile au vu des conditions météo après une séance gourmande en énergie,
Le rendez-vous est donné à 14h sur le parking du Pointeau. Grand parking facile malgré une barre à 2m.
Nous embarquons sur la cale en bout du Parking, puis nous avançons sur l’aval, face au Casino. Les vagues ne sont pas très grosses, mais suffisantes pour un démarrage. On notera un bain de Frank sur des surfs arrière. La mer montant, nous repassons la pointe du Pointeau pour une nouvelle session en amont. Ici les vagues sont plus hautes, plus larges, et défilent plus longtemps. Encore quelques bains, toujours sur des surfs arrière. Sylvain s’en sort avec un esquimautage, et Patrice choisit de dessaler volontairement pour éviter Christian en surf arrière.
Nous revenons enfin, contre le vent et le courant face à la plage près de la digue. Nous y restons un moment sur des vagues plus hautes et plus puissantes. Claude se fait surprendre par un bon mètre qui le pousse, belle réaction, bon début de surf, et bel appui bien placé pour sortir de la vague.
En fin de séance, nous débarquons derrière la digue en toute quiétude, et satisfaits d’avoir encore une fois trouvé le bon terrain de jeu en fonction des circonstances du moment.
Nous avons parcouru, sur tous ces allers-retours, environ 5 nautiques.
Christian.



jeudi 8 avril 2021

Moins de 10 km ! et sur l'eau ?

 
Mercredi 7 avril 2021

PM 15h47 coeff 52
Vents NE puis ONO 2 à 3B

 Cathy, Joël, Frank, Alain, Thierry, Christian.


C’est beau temps et mer belle. Un rendez-vous est donné aux kayakistes disponibles. Ce sera un départ de Villès-Martin. C’est un petit coefficient, nous sommes sur la montante, nous naviguons en bord de côte pour un cap à l’ouest. Si la mer est toujours aussi plate, nous ressentons un peu de vent frais passée la pointe de l’Eve. Nous poursuivons, toujours en ras de côte jusqu’à Chémoulin. Pas de houle et suffisamment d’eau, nous pouvons prendre la faille qui nous amène directe aux Jaunais. Nous continuons entre les rochers. Nous passons la Pointe de La Lande puis la pointe de Congrigou. A la plage de Bonne Source, nous croisons un kayakiste qui nous accompagne un moment. Pour décrire l’état de la mer, nous naviguons sur une eau transparente au dessus du plateau rocheux de Bonne Source, là ou régulièrement nous évitons les déferlantes.
Au regard de l’heure, nous faisons demi-tour à la hauteur d’un de nos lieux d’embarquement usuel face à l’avenue des Sports.
Nous mettons cap sur la Vieille afin de bénéficier du courant de fin de montante. Puis, c’est sur un léger portant, vague et vent favorables, que nous atteignons la pointe de Chémoulin. Pour le Fun, nous passons derrière le rocher, puis nous regagnons le Large. Nous repiquons vers côte à la hauteur de la Courance pour contourner la zone de travaux du câble éolien.
Cathy et Thierry choisissent de repartir au large, tandis que le reste du groupe reste en bord de côte. Arrivant près de l’étale de marée haute, les courants sont faibles, mais un petit vent favorise ceux qui sont allé au large.
Nous avons passé 3h30 sur l’eau pour parcourir 11,3 nautiques.
Christian.



dimanche 4 avril 2021

Et si c’était la dernière ?

 
Samedi 03 avril 2021
 
PM 9h17, coeff 70 ; BM 16h07
Vents NE 5B raf à 6
Peu de houle.
 
Cathy, Hervé, Sylvain, Frank, Patrice, Christian.



Les vents sont Nord-Est, et nous serons sur la fin de la descendante. Nous choisissons de faire une navigation en rase cailloux au Croisic. D’autant que suite aux nouvelles consignes sanitaires qui arrivent, la distance du domicile à notre lieu de navigation va fortement diminuer. Nous sommes à 12h30 au club et chargeons les bateaux polyeth, et bien évidement le dernier ayant rejoint notre flotte : un Virgo LV de chez P&H. Nous embarquons à Port-Lin, la mer est calme, nous sommes bien à l’abri du vent. Nous filons tout d’abord vers La Pointe du Fort, Puis nous faisons demi-tour pour naviguer en rase cailloux vers Port Aux Rocs. La mer est toujours aussi calme, avec une très faible houle. Nous aurions parfois apprécié quelques vagues pour franchir certaines passes. Cela n’a pas empêché quelques échouages. Nous subissons parfois quelques coups de vent quand nous perdons l’abri de la côte.
Nous faisons demi-tour à la hauteur de Port Aux Rocs, passée la pointe du Croisic, nous ne serons plus protégés des vents de Nord-Est. Le retour se fera de la même façon en rase cailloux.
Avant le débarquement, Hervé essaye à son tour le Virgo.
Ressenti des 3 utilisateurs d’aujourd’hui : C’est un petit bateau, qui tourne très facilement à la gite, donc bien adaptée à l’activité de rase cailloux, agréable à l’esquimautage. Nous attendons de pourvoir le tester sur les surfs avec un à priori favorable.
nous avons parcouru 5,8 nautiques.
Christian.

jeudi 1 avril 2021

gros coeff mer d'huile

 
Mercredi 31 mars 2021-03-31
 
BM 13h51, PM 19h23 coeff 107
Vents SSE 3B
 
Cathy, Hervé, Frank, Alain, Claude, Sylvain, Christian.



Gros coefficient, donc pas d’eau à l’embarquement ! La mise à l’eau la plus simple pour ce cas reste la base nautique de Villès-Martin. Nous chargeons les bateaux fibre.
L’eau est au-delà de la barre rocheuse, la mer est calme, pas une ride !
Nous nous décidons pour le Grand Charpentier. Nous sommes près de l’étale, nous pouvons naviguer sans coller à la côte, nous visons directement la pointe de l’Eve. L’endroit est beaucoup plus calme qu’habituellement. Christian doit pourtant faire face ç une déferlante qui se déclenche sur les rochers au large de la pointe. Un appui sur surf arrière lui permet de ne pas dessaler. Quelques rochers au large de la Courance sont découverts, la houle y crée quelques vagues, nous les surfons un instant. En reprenant la route vers la pointe de Chémoulin, sur une mer plutôt calme, la houle lève une vague, que l’on pourrait presque qualifier de « vague scélérate » qui déferle sur Sylvain !
Bateau sur la tranche et Sylvain accroché dans la vague, le bateau glisse sur grande longueur. Sylvain s’en sort sans avoir besoin d’esquimauter !
Nous filons sur le Grand Charpentier, nous en faisons le tour dans le sens anti-horaire. Puis, en passant par le petit Charpentier, nous décidons de revenir voir le niveau de courant de marée à la pointe de Chémoulin. Les courants sont également importants à la pointe de l’Eve. Nous pouvons faire un Stop courant et une Reprise derrière l’Eolienne. Enfin, nous nous faisons porter par le flot jusqu’à l’arrivée à Villès.

Nous avons parcouru 10,2 nautiques.

Christian

dimanche 28 mars 2021

Un bord au large !

 

Samedi 27 mars 2021
 
Un bord au large !
 
PM 16h01 coeff 90
Vents OSO 3 B molissants
 
Cathy, Hervé, Franck, Frank, Patrice, Claude,
Olivier, Antoine, Jean-Luc, Christian.



Un peu de discussion avant de choisir notre programme de navigation. Grand bord au large, session surf ? Nous optons pour un embarquement au port d’échouage à Pornichet et chargeons les bateaux fibre sur la remorque.

Nous stationnons nos voitures sur le remblai près de la cale du port d’échouage pour une mise à l’eau près de cette cale. Puis route vers les Evens. La mer est belle à peu agitée. Nous progressons face aux vagues et face au vent. Une pause au Evens soit pour contempler les joli effets de vagues qui se percutent au bout de la plage, soit pour tenter quelques surfs. Nous décidons ensuite de faire le tour de l’île en contournant largement afin d’éviter les déferlantes qui lèvent sur la partie rocheuse au sud. Nous filons ensuite vers la latérale les Guérandaises. Puis nous sommes tentés par la pointe de Penchateau. Sans surprises nous y trouvons de belles vagues. Nous revenons sur la latérale Penchateau pour un bord vague de travers. C’est enfin un long bord au Portant qui nous ramène dans le port d’échouage.

Nous avons parcouru 8 nautiques

Christian.


jeudi 25 mars 2021

Traversée de l'estuaire

 

Mercredi 24 mars 2021
 Traversée de l'estuaire

 PM 14h07, Coeff 40
Vents OSO 4B

 Cathy, Hervé, Patrice, Joel, Roger, Alain, Claude.

 Nous nous retrouvons au local club à 12h30 en ce mercredi 24 mars. Nous sommes partants pour une traversée de l'Estuaire avec des conditions météo favorables (vent Sud-Ouest, marée haute à 14h, soleil et nuages). Chargement des bateaux et route vers la base de Villès. Départ avec une petite vague de bord et on file vers l'Ouest et la bouée latérale bâbord du chenal ou on attend le passage d'un porte conteneurs CMA CGM (Le Fort Royal en route pour Pointe à Pitre) qui nous domine de très haut ! On traverse le chenal et on file avec en point de mire le château d'eau de St Michel Chef Chef. Puis on oblique vers la cote pour rejoindre  le Pointeau avec une vague arrière qui nous permet de surfer. On longe la cote en jouant dans les vagues. Hervé distille ses conseils pour améliorer le geste. Nous rejoignons le "serpent"  où certains s'amusent à passer "sous le squelette". Nous naviguons ensuite vers le Pont  puis entamons la traversée de l'estuaire avec vent de coté et vagues formées et nous retrouvons face au tableau arrière des paquebots en construction. Petite récup puis nous attaquons le retour vent de face le long des quais. Nous osons le passage sous le quai de l'ancienne jetée (le vieux Môle) malgré les vagues de face (attention caillou à droite à la sortie !) puis longeons la digue du vieux port avec des vagues bien formées de face. Un remorqueur (le VB Mirage mis en service à St Nazaire en septembre 2019) nous fait entendre sa corne à l'entrée du vieux port ou les creux sont importants (adrénaline!). Nous filons droit sur Villès avec toujours vent de face et vagues ce qui entame bien les organismes. Nous débarquons sans difficulté, satisfaits d'une belle sortie "engagée" avec des conditions diversifiées qui permettent de progresser. Pour certains, les bras et les épaules ont besoin de repos !!!! ( environ 17.5 Km parcourus soit 9,5 milles)  

Claude (et Hervé pour les précisions techniques !) 

dimanche 21 mars 2021

On retrouve la côte sauvage

 
Samedi 20 mars 2021.
 
BM 15h08, PM 20h07 coeff 43
Vents NNE 4 B
 
Franck, Hervé, Sylvain, Olivier, Antoine, Claude, Christian.

Belle journée ensoleillée, et nous gagnons une heure pour en profiter ! Nous nous donnons rendez-vous à 13h au club. C’est basse mer avec un très petit coefficient de marée ; les vents sont nord-nord-est. Nous chargeons les polyets pour une session rase cailloux sur la côte sauvage au Croisic. Nous optons pour un départ de Port-Lin, mais avec les travaux de voirie sur la route côtière, nous embarquons à Port aux Rocs !
Nous passons la pointe du Croisic direction Port-Lin pour nous trouver à l’abri des vents de nord La mer est calme, avec une houle longue de l’ordre de 50cm.
Contrairement à la Côte sauvage du Pouliguen, nous pouvons trouver des passes en rase cailloux même à marée basse. Ce genre d’activités se passe rarement sans quelques échouages et bains. On notera deux dessalages pour Antoine et un pour Sylvain. Christian échouera la pointe avant en même temps que la pointe arrière avec le reste du bateau dans le vide et attendra impatiemment une vague suffisamment importante pour venir le délivrer.
Nous avançons ainsi jusqu’à Port-Lin, puis vient le moment de faire demi-tour. Pour le retour, ce sont les mêmes jeux, les plus hardis choisissant les passes les plus agitées.
Nous retrouvons les effets du vent à la pointe du Croisic.
 Christian.



jeudi 18 mars 2021

sortie cool !

 Mercredi 17 mars 2021.
 
BM 13h23, PM 18h39, coeff 77
Vents Nord 3B
 
Cathy, Hervé, Joël, Alain, Claude, Frank, Christian.

Belle météo avec vents de nord, basse mer en début de séance. Nous optons pour un départ de Bonne Source.
Le soleil est présent, mais les vents de Nord nous incitent à garder la tenue d’hiver. Il fait toujours plus frais sur l’eau qu’à terre. Le portage est relativement long, la coulée entre les rochers est encore vide. La mer est belle. Nous mettons cap sur Pierre percée. Les petites vagues portées par le vent nous poussent plaisamment. Nous contournons Pierre Percée pour mettre cap sur les Evens en passant par les Troves. Nous sommes en début de montante. Les Troves émergent de l’eau.
Nous contournons Les Evens par le Large. Cette zone rocheuse souvent agitée est aujourd’hui particilièrement calme, L’île abritant du vent de Nord. Nous effectuons enfin notre dernier bord pour le point de débarquement sur une mer toujours belle. Nous ressentons peu l’effet de vent relativement faible. L’eau commence à remplir la passe à notre arrivée.
Aujourd’hui, c’était une sortie calme, nous avons parcouru 7,2 nautiques.
Christian.



dimanche 14 mars 2021

On y va ?

 
Samedi 13 mars 2021
 
PM 16h48 coeff 91
Vents Ouest 6B rafales à 8
 
Franck, Frank, Hervé, Sylvain, Christian.

Ça souffle, ça souffle ! Les prévisions nous donnent du 6 Beaufort rafales à 8.
Hervé propose un départ de Porcé. Nous serons à l’abri du vent, et contrairement à Gavy, c’est une plage de sable. De plus ça n’est pas loin de chez nous si nous devons renoncer. Tout le monde acquiesce. Nous chargeons les bateaux fibre.
Nous voyons bien les effets du vent au large, mais cette baie est bien abritée des vents d’ouest.
Il y a toutefois une vague à passer pour quitter la plage. Frank y remplira son bateau, puis aura quelque difficulté pour repartir. En attendant qu’il regagne la mer, les plus bouillants effectueront des surfs en bord de plage. Nous mettons ensuite cap pointe de l’aiguillon en naviguant en bord de côte. La pointe est facilement franchissable. Nous poursuivons pointe de l’Eve. Les conditions se durcissent, il faut s’éloigner de la côte, nous sommes beaucoup exposés au vent, beaucoup de vagues. Hervé, Sylvain et Franck s’y aventurent pour quelques coups de pagaie, Christian et Frank font demi-tour plus tôt. C’est un bord au portant un peu difficile cependant, poussés par le vent, par les vagues et par le courant. Passé ce moment Christian et Frank appontent pour un meilleur réglage des cale-pieds du bateau de Frank. Le groupe se reforme près de l’éolienne pour continuer au surf jusqu’au Petit Gavy. Nous décidons de poursuivre jusqu’à Villès-Martin. Bord facile au portant avec quelques beaux surfs. Nous ne franchirons pas le Phare de Villès pour ne pas risquer d’y ’être scotchés au retour. Nous sommes toujours sur la montante, nous restons en bord de côte pour minimiser l’effet de courant. Nous subissons le vent de face avec quelques rafales qui déstabilisent le kayak. Sylvain nous annonce une vitesse de progression parfois inférieure à 2 nautiques.
Grace aux marges prises sur le temps nous sommes de bonne heure au retour sur la plage de Porcé. Nous décidons de débarquer. Une belle vague se forme en bord de plage. Nous débarquons un a un  côté Ouest de la plage ou la vague s’étale plus loin sur le sable sans Shore break.
Sortie courte mais intense. Merci à Hervé pour cette proposition qui nous a permis de sortir malgré les conditions difficiles.
Christian.

jeudi 11 mars 2021

Pouliguen one more time

 

Sortie mer du 06/03/2021.

Le Pouliguen/ baie du Scall

 Sylvain, Cathy, Franck, Frank, Patrice, Roger et Hervé.

Vent prévu de Nordet 4à5bf, BM à 16h39.


Avec ce vent frais dans l'axe de la Loire, le trait de côte le plus abrité sera encore sous les falaises entre le Pouliguen et Batz sur mer. Nous chargeons et décidons d'embarquer près de l'école de voile plutôt que de la plage du Guec plus abritée mais qui sera mal pavée pour le débarquement. Le vent de nord est est bien sensible au départ, mais sitôt passé la pointe nous trouverons de bonnes conditions, la mer est calme avec cependant quelques trains de vagues de temps à autres. Le niveau d'eau est déjà bas mais nous trouvons des passages intéressants à travailler, comme le timing sur de petits rockhopping. Lors d'un passage en rase cailloux, Patrice profite de la stabilité de son dagger et de la complicité d'une vague scélérate pour mettre Roger à l'eau (c'est ce que j'ai pu en déduire lors du débriefing durant la récup), Roger en profitera pour tester sa toute nouvelle combinaison intégrale. Nous filerons jusqu'à la baie du Scall où nous ferons demi-tour car le temps file vite et l'heure fatidique de 18h00 avec les incontournables retour et rinçage rangement sont à prendre en compte. Nous reprenons en sens inverse et dans un passage Roger reteste sa combi, cette fois, seule la vague l'a un peu aidé, Patrice en fera autant de son côté après un relâchement. Les récups effectuées nous reprenons notre route, avant la pointe de Penchateau, une vague creuse m'oblige ainsi que Frank à manœuvrer rapidement pour ne pas subir. De la pointe jusqu'à la base de voile, le vent est de retour bien présent et il faut en mettre dans l'eau. La mer est pratiquement basse à l'arrivée mais avec ce coefficient de 49 l'eau arrive au bout de l'épi sur la droite de la plage.
Nous nous changeons avant de charger, il est temps de repartir.
Une des morales de cette sortie, c'est que Roger n'aime plus les bateaux jaunes qui tournent pas (aquanaut). Encore merci à l'équipe des locaux qui rince le matos en ce moment pour nous permettre de profiter au maximum de nos sorties.
Hervé.


samedi 6 mars 2021

sortie Fitness

 Mercredi 3 mars 2021
 
BM 13h57, PM 19h22, coeff 93
Vents SSO 3B
 
Christian, Cathy, Frank, Hervé, Olivier, Alain, Roger, Joël.

C’est une journée ensoleillée avec peu de vent et peu de mer. Nous sommes sur un gros coefficient, et l’embarquement sera sur basse mer. Cette fois-ci, nous chargeons les bateaux fibres pour un départ de Villès-Martin. C’est sur cette plage que le portage est le moins long sur les basses mers.
La Bande rocheuse est découverte, nous trouvons un goulet pour passer les bateaux.
Nous sommes en fin de descendante, nous mettons cap vers le Grand Charpentier en naviguant loin de la côte. Le départ est rapide, le groupe s’étire, nous nous rassemblons avant de repartir.
Arrivés au grand Charpentier, et après un coup d’œil sur la montre, couvre feu oblige, nous décidons de filer jusqu’à Pierre Percée. Après en avoir fait le tour, retour au Grand Charpentier. Nous y faisons une pause pour un rassemblement, puis c’est le dernier bord sur un rythme toujours soutenu vers Villès-Martin. Pour ce dernier bord, nous sommes au portant sur de petites vagues, avec vent et courant Favorables
Nous avons parcouru environ 12 nautiques sur un rythme Fitness !
Christian.

dimanche 28 février 2021

un vent d'est !

 
Samedi 27 février 2021
 
BM 11h12, PM 17h coeff 96.
Vents NE 4 à 5 B
 
Cathy, Jean-Luc, Christian, Frank, Thierry,
 Antoine, Olivier, Franck, Hervé, Claude, Roger.



C’est un fort coefficient de marée, donc basse mer en milieu de journée. Les vents bien conséquents sont orientés Nord-Est.
Nous nous décidons pour un départ du Pouliguen, avec l’idée de faire une séance rase cailloux sur la côte sauvage. Nous chargeons tous les bateaux Polyéth, sur la remorque, direction route François Bougouin près de la base nautique. Ce lieu d’embarquement nous offre plusieurs choix de navigation.
Nous sommes quasiment mi marée au moment de l’embarquement, le portage pour la mise à l’eau n’est pas trop conséquent. Le plan d’eau est bien venté !
Nous filons vers la pointe de Penchateau, De belles vagues sur les hauts fonds et près des rochers. Le vent nous y pousse.  Premier bain de Thierry sur une déferlante. Hervé et Franck le sortent de la Zone pour une récupération. Christian et Jean-Luc  filent vers la tête du groupe pratiquement arrivé à la pointe afin d’anticiper les choix de navigation relativement aux vents et aux déferlantes toujours présentes sur cette pointe. Nous franchissons ce cap pour un rassemblement sur une zone abritée.
Au vu des conditions de vent, de houle, de la marée, et de l’état de la mer, nous renonçons à naviguer le long de la côte sauvage. Nous faisons demi-tour pour entrer à nouveau dans la baie de La Baule. Nous contournons largement la pointe de Penchateau, nous gardons en visu le grand hôtel plage Benoit. Ce bord est très physique, nous pagayons contre le vent sur une mer achée.
Arrivés sur la perche des grands impairs Hervé nous propose de faire un bord au Portant jusqu’à la côte vers notre lieu de départ. Puis, nous nous dirigeons plage Benoit pour une session surf.
Quelques joli surfs sont réalisés malgré le vent qui rend l’exercice difficile. Peu de bains, mais quelques échouages sur le sable !
Christian.





mardi 23 février 2021

Pornichet

 Dimanche 21-02-2021
PM 12h16, coef de 28.

Frank, Sylvain et Hervé.


Après l'annulation de la séance du samedi en raison de la météo, nous sommes trois à nous retrouver en ce dimanche matin à 10h00 au club, nous chargeons sans en parler des plastiques et direction le Pouliguen où nous pensons trouver un reste de houle, mais hélas les vagues ne rentrent pas comme ces derniers temps, nous filons plage du Guec mais là, la côte porte bien son nom, elle est un peu sauvage pour une sortie avec ce niveau d'eau. Nous reprenons le remblai depuis le Pouliguen jusqu'à Pornichet et nous arrêtons devant le casino, les surfeurs sont là les vagues ne semblent pas trop grosses. Nous allons finalement faire une belle séance avec des conditions différentes de nos précédentes, le spot et la pleine mer donneront des vagues « toniques »où mes deux compères testerons avec bonheur les bienfaits de la combi étanche. Le plan d'eau est lisse, le vent est complètement tombé et le soleil arrive, nous nous décalons vers l'épi du vieux port pour quelques vagues supplémentaires avant de revenir face au casino pour débarquer.
Une bonne session informelle pour tirer profit des moments de liberté !

Hervé.


jeudi 18 février 2021

Du vent, Peu d'eau ! Quelques vagues !

 Mercredi 17 février 2021
 
PM 7h34, BM 14h36, coeff 68
Vents SSO 5B
 
Cathy, Hervé, Alain, Frank, Claude, Christian.

Les vents sont assez conséquents, et leur orientation nous donne peu de zones abritées près de chez nous. Pour compléter l’examen des conditions, nous sommes en basse mer ! Points positifs : soleil et petit coefficient.
Nous suivons donc l’idée de Frank et partons pour l’anse de Toulin près de la base nautique au Pouliguen.
Nous chargeons les bateaux Polyeth pour une cession surf. Il y a assez d’eau pour l’embarquement, et les vagues attendues sont là. Petites vagues de 50 cm, très larges et déferlants longtemps. C’est une Zone ou chacun peut choisir les vagues en fonction de ses envies et de ses compétences pour y trouver du plaisir, et renforcer son niveau technique.
Petit à petit, nous nous approchons des Petits Impairs, les vagues se déplaçant au fur et à mesure que la mer descend.  Hervé et Alain choisissent d’aller surfer sur les hauts fonds sablonneux au large de la plage Benoit, ils y trouvent des vagues plus conséquentes.
Les deux groupent se rejoignent enfin au large de l’Hermitage, puis, au regard de l’heure décident de faire un dernier bord à la pointe de Penchateau.
Face au vent, aux vagues et au courant de la montante, ce bord est un peu physique, et nous y trouvons des « conditions de mer » !
Nous avions espéré un portant pour le retour, il faut cependant y aller de la pagaie.
Christian.

dimanche 14 février 2021

Les vents sont toujours à l’est !

 
Samedi 13 février 2021
 
Les vents sont toujours à l’est !
 
BM 12h16, PM 17h42, coeff 93.
Vents ESE 4B
 
Sylvain, Franck, Hervé, Patrice, Frank, Christian.

Les températures sont très basses et le vent toujours à l’est. Nous profitons de l’expérience de mercredi et décidons de faire à nouveau un bord entre Pornichet et Chémoulin.
Dans cette période de couvre feu, nous nous organisons pour débarquer à 16h et choisissons le sens de navigation pour que le retour soit dans des conditions plutôt favorables. Nous nous équipons chaudement au vu des températures avec cagoule sous le casque et manchons sur la pagaie.
Nous Embarquons à l’Impasse St-Gabriel, nous serons de retour avant la pleine mer.
Vu leniveau de marée, il faut aller chercher la mer un peu loin. Les premiers embarqués s’amusent dans quelques surfs en attendant que tout le monde soit sur l’eau. Frank, dessalera sur une petite vague de bord, et apprécie son équipement relatif à la température de l’eau.
Nous filons vers la pointe de Chémoulin. Comme Mercredi, une houle longue nous rend vigilants sur la formation de déferlantes.
La mer devient beaucoup plus turbulente face à la pointe de Chémoulin. Le courant de marée accélérant, nous sommes dans la configuration vent contre courant avec beaucoup de vagues statiques, sans compter quelques vagues croisées de ressac.
Hervé, Franck, et Sylvain y restent à jouer, Tandis que Patrice, Frank, et Christian préfèrent poursuivre leur route jusqu’à St-Marc.
Le moment du retour arrivant, nous nous rejoignons tous plage de la Petite Vallée, pour faire route vers Bonne Source. Le soleil fait son apparition, et le vent de dos devient beaucoup plus agréable.
Le passage à Chémoulin se fait un peu au large, et nous nous faisons chahuter jusqu’au Jaunais. Hervé fera face à une belle déferlante qui se termine par un esquimautage, Frank, quant à lui repique rapidement au large pour ne pas vivre la même mésaventure.
Nous sommes proches de la marée haute, le plateau rocheux de bonne source est maintenant recouvert. Nous repérons la passe pour atteindre la plage grâce à quelques repères sur la plage.
Nous prenons un peu de temps pour observer les mouvements d’eau et les belles déferlantes, puis nous franchissons un a un cet endroit délicat pour débarquer. Zéro bain !
Après nous âtre changés sous le soleil, et chargé la remorque, c’est le moment du Flip avant de reprendre la route du club.
Christian.

vendredi 12 février 2021

Froid mais soleil

Mercredi 10 janvier 2021
 
Froid mais soleil
 
PM 16h18 coeff 81
Vents NE 4B, houle, soleil.
 
Hervé, Alain, Franck, Christian.

Températures bien fraiches avec un vent de Nord-Est. Nous nous décidons pour un bord en bord de côte pour trouver de l’abri. Nous envisageons de partir  de Pornichet avec un allé retour vers Chémoulin, nous aurons ainsi le vent favorable pour le retour.
Nous nous présentons à Bonne source. La mer est calme avec une houle très longue bien supérieure au mètre. Le retour se fera à pleine mer, c’est le moment du Rip dans la passe de Bonne source. Vu la température de l’eau et le choix des bateaux fibres, nous ne prenons pas le risque et décidons d’embarquer au port d’échouage de Pornichet.
Les vents sont frais, la cagoule et les manchons sont les biens venus. Nous naviguons vers la pointe de Chémoulin sur une mer facile, nous évitons de raser le bord pour ne pas se faire prendre par la houle qui nous plaquerai sur les rochers.
Une fois franchie la pointe de Chémoulin, nous sommes moins abrités, et la mer est un peu plus mouvementée. Nous faisons demi-tour à St-Marc. Vents de dos et soleil arrivant le retour est très agréable. Hervé choisi de prendre la passe de Chémoulin. Une vague se creuse et déferle au moment de son passage, voyant cela, les 3 autres larrons, prêts à suivre, préfèrent contourner l’obstacle.
Avant le débarquement, nous faisons le tour du port en eau profonde avant d’entrer dans le port d’échouage.
Nous avons parcouru 8 nautiques.
Christian.

lundi 8 février 2021

un peu de sécu côte sauvage

 
Samedi 06 février 2021
 
PM 12h29 coeff 50, BM 18h11
Vents N 4B, houle 1m
 
Cathy, Martine, Hervé, Franck, Frank,
Olivier, Antoine, Claude, Patrice, Christian.


Une belle journée s’annonce avec du soleil, Les vents seront Nord, de quoi être à l’abri sur nos côtes. C’est un petit coefficient et donc mer descendante l’après-midi.
Après avoir attendu confirmation de cette météo, le forum se met à vivre et l’idée y est émise d’une sortie sur la côte sauvage du Pouliguen.
Casques et bateaux polyeths, nous faisons route plage du Guec pour être au soleil aux moments de changement de tenues.
La mer est plate avec une faible houle. La vigilance doit être de rigueur car parfois de beaux paquets de mer remplissent rapidement les passes ou les trous que nous tentons de franchir. Les gros rochers émergeants nous servent d’abris pour éviter ces paquets de mer.
Nous naviguons ainsi jusqu’à La Govelle où les plus téméraires s’adonnent à quelques surfs.
Pour le retour, le niveau d’eau ayant baissé, nous trouvons un peu moins de passages rock and roll.
Nous devons noter 5 bains, dans le désordre : Claude, Patrice, Martine, et deux pour Antoine !
Ce qui nous a permis de mettre en œuvre les techniques de récupération, de remorquage rapide en bout court pour sortir des zones de turbulence. Nous pouvons remarquer lors de ces exercices que ces techniques sont de plus en plus acquises par les kayakistes du club.
Nous avons parcouru environ 4 nautiques.
Christian.



dimanche 31 janvier 2021

La dernière du mois

Dimanche 31 01 2021
La dernière du mois
 
PM 6h07, BM 12h54 coeff 93
Une fenêtre météo à 2B de 10h à 12h

Sylvain, Franck, Hervé, Christian.

Nous n’y sommes pas allés hier, tempête et pluie. Nous sommes quatre pour une sortie inhabituelle un dimanche matin.
Le Rendez-vous est à neuf hures et demie au club. Quels bateaux pour quel type de sortie ? Nous nous décidons rapidement pour une sortie surf dans l’anse de Toulin au Pouliguen. Nous chargeons les polyeths. Route l’école de voile du Pouliguen.
Nous sommes sur la descendante, nous embarquons trois heures après pleine mer, il y a encore de l’eau. Nous filons vers les Impairs. Il y a de belles vagues parfois de l’ordre du mètre, très larges plusieurs dizaines de mètres, et que nous surfons sur de longues distances 100m voire plus.
Nous restons un bon moment sur ce spot. Les nuages s’écartent à deux instants pour nous offrir du ciel bleu. La marée descendant, nous filons à la pointe de Penchateau. Les vagues sont ici plus batailleuses, et le prolongement de la pointe rocheuse sur laquelle elles se forment est maintenant de moins en moins loin de la surface.
Midi arrive, le temps passe vite, nous décidons de débarquer. Nous sommes en basse mer, les pécheurs à pied ont investi la grève, le portage des bateaux sera un peu plus long que d’habitude !
Belle sortie surf sur une belle fenêtre météo entre les dépressions qui se suivent. 
Christian.



jeudi 28 janvier 2021

Et si c’était la dernière ?

Mercredi 27 janvier 2021
Et si c’était la dernière ?
 
PM 16h08, coeff 71
Vents O 3B
 
Hervé, Sylvain, Alain, Frank, Claude, Patrice, Cathy, Christian.


Nous sommes sur la fin de la montante, peu de vents, peu de vagues, mais également peu de visibilité !
Nous ne sommes pas tous d’accord sur le choix du programme, après une courte discussion, nous optons pour un départ de Villès-Martin. Nous chargeons dons les bateaux fibres.
Nous partons vers l’ouest. Nous naviguons en ras de côte pour trois raisons qui se rejoignent ; nous sommes en fin de montante, les vents sont à l’ouest, et la visibilité est très courte.
Nous filons sur un bon rythme sous la pluie, tout en restant le plus groupé possible. Après une pause au pied de Chémoulin, nous franchissons la pointe. Nous trouvons une mer achée avec le ressac courant en cet endroit. La visibilité s’améliore. Nous filons jusqu’à la plage de Bonne Source.
Vient le moment du demi-tour, nous visons un débarquement vers 16h en rapport avec l’heure de couvre feu.
Pour le retour, nous nous écartons légèrement de la côte pour bénéficier un peu du courant de la marée, tout en gardant celle-ci à portée de vue, la visibilité diminuant au fur et à mesure que nous nous approchons de Villès-Martin.
Il y aura quelques esquimautages à l’arrivée, dont un loupé !
Il est 16h15 quand nous débarquons.
Après avoir retrouvé nos tenues sèches et chargé la remorque, nous partageons le vin chaud amené par Patrice et Frank. Retour au club pour le rinçage des bateaux, nous sommes dans les temps pour être rentrés à la maison avant le couvre feu.
Nous avons parcouru 9,7 nautiques.
Christian.

lundi 25 janvier 2021

4 surfeurs au Pouliguen

 
Samedi 23 janvier 2021-01-23

PM 13h02 coef 35 , BM 19h
vents NNO 6 à 8 B puis 4 B

Franck , Sylvain , Alain , Patrice.

Vents forts pour le début de séance , nous optons pour une cession surf au départ de l’école de voile du Pouliguen.
Avant d'y embarquer, Sylvain propose d'aller voir (en voiture) comment ça se passe sur la côte sauvage. Nous apercevons au loin le plateau de la Banche, tout est blanc, ça doit décoiffer. Nous nous arrêtons à la plage du Guec, des trains de houle se cassent sur la plage, c'est impossible d'embarquer, avec des rochers de chaque côté. Bon ! Direction l'école de voile.
Sur place nous constatons que le vent emmène les vagues vers la pointe de Penchateau, malgré tout les optimistes de l'école sont sur l'eau, bien courageux les gamins ! Nous décidons d’aller voir mais rapidement nous faisons demi-tour, direction la plage du Nau avec un fort vent de face (glacé), puis nous nous dirigeons entre le port du Pouliguen et l’Hermitage .
Nous trouvons une petite équipe en kayak Freestyle, il y a de la place pour tout le monde !
Au fur et à mesure que la marée descend, les vagues se forment de plus en plus loin de la côte. C'est idéal pour faire de longs surfs et passer devant la vague.
Nous passons la séance à surfer sur des vagues de 0,5 à 1 m avec quelques réceptions involontaires sur la plage. En bord de plage, il y a un léger ressac qui malmène ceux qui s'y risquent, plus quelques chiens qui doivent nous prendre pour des troncs d'arbres.
Il y a de plus en plus de monde sur l'eau, des surfs et des paddles, il faut rester vigilants.
Le soleil est présent et le vent s’est estompé en cours d’après-midi. 15H45, nous décidons de prendre la route du retour, le vent et le reste de marée nous aident.
Esquimautage avant le débarquement, sauf pour certains qui craignent l'eau froide.
Belle séance avec de bons surfs malgré le temps perturbé et froid.
Patrice, Alain.


samedi 23 janvier 2021

l'eau est froide !

 
Vendredi 22 janvier 2021-01-22
 
PM 11h17 coeff 35, BM 17h57
Vents ONO 4B raf à 5, 2,6m de houle.
 
Martine, Hervé, Frank, Thierry, Claude, Christian.


Météo dissuasive ce mercredi et gros doutes pour le samedi. Une poignée de retraités, les chanceux, choisissent de profiter de la fenêtre météo du vendredi pour organiser une sortie. Deux actifs qui ont obtenu leur vendredi les accompagnent !
Au regard de la marée et de la météo, nous choisissons de partir du port d’échouage de Pornichet, nous aurons de l’eau et l’embarquement et le débarquement seront faciles.
Au sortir du port, nous mettons cap sur les Evens, nous avons un vent de face et des vagues de 50cm. Nous naviguons groupés sur un rythme soutenu, la mer est bien blanche autour de l’île. Nous n’en faisons pas le tour et restons du côté abrité. Nous mettons ensuite cap vers la pointe de Penchâteau pour atteindre les latérales « les Guérandaises ». Nous trouvons notre chemin en passant entre les déferlantes qui se créent sur les hauts fonds. La houle est de plus en plus conséquente au fur et à mesure de notre progression, mais sans déferler. Nous faisons le tour de la latérale tribord. Cap sur les immeubles de Pornichet pour un retour au portant dans une houle proche du mètre.
C’est à ce moment que Claude dessale, il est rapidement remis dans son bateau, puis après qu’il ait retrouvé la confiance, nous reprenons notre rythme de croisière.
Un grain passe sur la côte nous offrant un magnifique arc en ciel complet. A l’arrivée, Hervé et Frank effectuent quelques surfs en bord de plage, puis nous entrons dans le port d’échouage. Un nouveau grain arrivant, nous attendons le passage de celui-ci pour débarquer. C’est donc au sec que nous nous changeons et chargeons les bateaux sur la remorque. Nous essuyons une grosse averse au club au moment de finir le rangement du matériel.
nous avons parcouru 6,7 nautiques.
Christian.


samedi 16 janvier 2021

Une classique…. musclée !

 
Samedi 16 janvier 2021
 
Une classique….musclée.
 
Cathy, Franck, Frank, Patrice, Thiery, Sylvain


Aujourd’hui, vent SO, bien établi et forcissant en fin de journée, marée basse, crachin, obligation d’être de retour à 16h (couvre-feu oblige), nous décidons de partir du port de Gavy, direction Chemoulin.
Le vent de face est bien là, pas d’abri possible dans les criques car ça déferle à pas mal d’endroits à marée basse. Ce sera donc un bord physique sur une mer bien vivante. Bord physique, mais c’est agréable aussi de « taper dedans » de temps en temps.
Passage de Chemoulin sans encombre avec de belles vagues pyramidales, et direction le large pour un retour au portant, avec de jolis surfs prévus.
Lors de la pause, à l’arrêt alors que nous discutions, Thierry dessale en voulant éviter la pointe du bateau de Franck, suite au passage d’une belle vague.
La récupération se fera sans encombre mais, engourdi par le froid, Thierry dessale à nouveau 5mn plus tard et perd confiance sur cette mer désordonnée.
Nous décidons de rester en radeau, Thierry, Franck et moi, le reste du groupe commençant à rentrer avec un RDV prévu derrière la pointe du Fort de l’Eve. Nous restons en contact VHF, VHF que Franck vient d’acquérir et qui sera bien utile. Suite à ces échanges, nous sommes contactés par le Sémaphore de Chémoulin  qui s’informe sur notre situation, nous les rassurons.
Le vent, le courant et les vagues nous poussant, nous arrivons assez rapidement au Fort de l’Eve. Thierry reprend la pagaie, mais pour éviter un troisième bain, qui s’avèrerait bien peu agréable, nous mettons en pratique les exercices de sécu. Les deux bateaux à couple, Thierry agrippe les lignes de vie à l’avant de mon hiloire, ce qui me laisse à l’arrière de la place pour pagayer, maintenir les deux bateaux côte à côte avec la pagaie, et diriger. Mise en application en conditions réelles, avec des vagues, et cela fonctionne très bien.
Sortie vivifiante et technique, avec mise en application des acquis sécu !
Final avec vin chaud et petits gâteaux……

Sylvain.