lundi 26 septembre 2022

Au Pouliguen

 

Samedi 24 septembre
 
Cathy, Sylvain, Hervé, Fred, Franck, Kévin, Philippe, Philippe, Hubert, Joël, Patrice.
Laurane, Laurent.
 
PM 16H51 coef 78
vent NNE 3 à 4 B

Direction la base de voile du Pouliguen pour un bord sur la côte sauvage. Nous prenons 2 remorques et nous nous assurons avant de partir que tout le monde a l’équipement nécessaire. Pas de soucis de stationnement, à l’embarquement  la mer est calme et là aussi nous mettons plus de temps pour partir. Cathy et Laurane restent ensemble au large pour les premiers passages entre les rochers. Laurent déssalle et se rétablit seul en esquimautant ! Lors de notre progression nous voyons et entendons un orage venir sur nous; celui-ci nous arrose copieusement pendant 5 à 10 mn.  Le coef de 78 nous permet de faire de nombreuses passes mais insuffisant pour faire toutes les grottes, en sortir est un peu compliqué !  Nous faisons demi-tour à la grotte des korrigans. Sur le chemin du retour Hubert a recours à une pagaie de secours, la sienne s’étant cassée sur un mouvement d’eau. A l’approche de la pointe de Penchateau, nous sentons bien le vent de face. Exercices d’ésquimautage avant de débarquer. Malgré l’heure tardive nous prenons le temps d’un petit goûter.

Bonne petite sortie comme toujours sur la côte sauvage . 

Patrice.



vendredi 23 septembre 2022

Mindin par Méan

 
Mercredi 21 septembre 2022
PM 15h24, Coeff 40
Vents ENE 3B
 
Hervé-Cathy-Joêl-Olivier-Claude-Philippe.
 
Traversée de la loire

Nous nous décidons pour une traversée de l’estuaire avec départ de Villes.
Pas de vent, pas de vagues,  pas de houle mais du soleil et surprise, une eau transparente pour embarquer.
Pour changer, nous longeons St-Nazaire puis petite ballade dans le petit port de Méan jusqu’à l’écluse.
Nous traversons ensuite la Loire en passant au ras des piles du pont (toujours aussi impressionnant !) pour rejoindre le port de Mindin.
Petite visite au plus près du serpent de mer et le retour avec un petit vent arrière et un début de descendante se fait en visant la bouée des Morées.
Traversée du chenal puis eskimos et goûter au soleil pour terminer cette sortie bien agréable.
Philippe.

dimanche 18 septembre 2022

Rase cailloux au Croisic

 
Samedi 17 Septembre 2022
 
Rase cailloux au Croisic
 
PM 9h01 coeff 46, BM 16h42
Vents NE 2 à 3 B
Pas de houle
 
Hervé, Yannick, Sylvain, Franck, Joël, Jean-Luc, Cathy, Claude, Philippe, Roger, Fred, Olivier, Christian, Didier, Arnaud, Lucas.


Vents faibles orientés Nord-Est, Pas de vagues, Pas de houle, basse mer, petit coefficient !
Une première idée est un bord sur la côte sauvage au Pouliguen, mais par crainte du manque d’eau, nous choisissons Le Croisic. Nous chargeons les polyeths sur deux remorques, le nombre de participants aux sorties Kayak en mer à augmenté, Nous prenons un peu plus de temps avant d’être prêts à quitter le club.
Nous arrivons à Port-Lin au Croisic, il y a bien un grand parking, mais il est clos par des barrières ! Nous filons donc jusqu’à Port au Rocs. Pas de chance aujourd’hui, le stationnement y est aussi difficile, quelques camping cars plus une fête au village vacances Le Paradis. Nous posons voitures et remorques un peu loin du lieu d’embarquement.
Quelques conseils et explications pour les nouveaux kayakistes arrivés au club, puis route vers Port-Lin. Nous sommes proches de marée basse, nous trouvons cependant des passes pour nous amuser entre les rochers. Il n’y a pratiquement pas de houle et peu de vagues, passages faciles mais avec un manque de « Fun ». Nous faisons des boucles vers le large chaque fois que nous croisons les pêcheurs à la ligne sur les pointes rocheuses. Arrivés à Port-Lin, c’est débarquement et bain de mer pour Cathy, tandis que d’autres en profitent pour toujours et toujours travailler l’esquimautage. Les nouveaux venus vont quand à eux s’initier au dessalage et récupération.
Nous remettons cap sur Port-lin. Le retour sera plus rapide au regard de l’heure, nous naviguons un peu plus au large.
Nous effectuons encore quelques esquimautages avant le débarquement en pensant à l’hiver où l’eau sera plus froide !
Nous avons parcouru 4,5 nautiques.
Quelques échanges de boissons chaudes ou fraiches accompagné de divers gâteaux et biscuits avant de reprendre la route pour Le Club. Merci à Cathy qui après avoir participé à la découverte de notre activité la semaine passée est venue nous offrir un gâteau de sa fabrication.
Christian.



jeudi 15 septembre 2022

Un peu de distance

 

Mercredi 14 septembre 2022
 
BM 14h31, PM 19h45 coeff 84
Vents OSO 3B
 
Cathy, Hervé, Jean-Luc, Roger, Olivier, Alain, Thierry, Claude, Christian.


Un peu de vent, mais peu de houle, et basse mer sur l’après-midi. Nous chargeons les fibres direction impasse St-Michel à Bonne source.
Un petit doute pour le stationnement à l’arrivée, c’est basse mer et donc quelques pêcheurs à pied sur cette côte bordée d’un plateau rocheux qui se découvre à marée basse.
Nous embarquons au bout de la passe après un long portage. Puis, pour changer les habitudes, nous mettons cap direct sur la pointe de Penchateau. Le vent et le courant nous portent vers l’intérieur de la Baie du Pouliguen. Le groupe s’étire tout au long de ce Bord. Les premiers arrivés cherchent des vagues à surfer. Mais contrairement à ce que nous avons l’habitude de rencontrer sur cette pointe, Très peu de houle, donc très peu de vagues !
Nous remontons ensuite sur les Guérandaises pour passer au Sud des Evens. Nous contournons un peu large pour éviter de talonner sur les rochers. Nous filons ensuite sur Pierre Percée. Nous trouvons quelques vagues en passant au dessus des Troves. Arrivés à Pierre Percée, nous trouvons quelques déferlantes, et le passage du Sud est quelque peu remuant, Il faut bien choisir son instant pour le franchissement, et principalement au moment de la sortie.
Nous sommes un peu ballotés au passage du Ronfle entre Pierre Percée et Baguenaud. Nous mettons enfin Cap sur notre lieu de débarquement. La mer est montée, Nous prenons la passe maintenant pleine d’eau. C’est grâce aux repères pris à marée basse que nous localisons le bon endroit pour l’arrivée de plage. Une faible houle s’est levée, nous avons quelques vagues à surfer avant de débarquer.
Les bateaux chargés sur la remorque, et les vêtements secs enfilés, nous partageons les biscuits et gâteaux accompagnés d’un délicieux jus de pomme bien frais offert par Jean-Luc
Nous avons parcouru 9,35 nautiques.
Christian.




dimanche 11 septembre 2022

Et de 18

 
Samedi 10 septembre 2022
 
BM 11h45, PM 17h58 coeff 102
Vents OSO 3 B, houle inférieure au mètre.
 
Hervé, Sylvain, Joël, Franck, Roger, Hubert, Fred, 
Pierre-Joseph, Philippe, Philippe, Yannick, Cathy,
Christian, Alain, Cathy, Michael, Arnaud, Laurent.




Aujourd’hui, nous accueillons de nouvelles personnes intéressées par le kayak en mer.
Pas complètement débutantes, pas complètement aguerries !
Nous sommes 18 au rendez-vous au club, nous chargeons deux remorques avec des bateaux fibre et des bateaux polyeth. Nous nous rendons ensuite à la base nautique de Villès-Martin. Stationnement facile et embarquement aisé à marée basse. Après quelques conseils aux nouveaux venus, nous nous séparons en deux groupes, un groupe dit « plus rapide » et un groupe dit « nouveaux » accompagné par les plus aguerris du club.
La mer est relativement belle avec une faible houle. Nous nous dirigeons vers l’ouest avec pour objectif : atteindre la pointe de Chémoulin.
Nous naviguons en bord de côte pour éviter les courant de la marée montante. Nous nous décalons un peu vers le large au passage de La Courance et Saint-Marc où la houle devenant plus conséquente risque de provoquer quelques déferlantes, nous nous écartons du bord.
Le premier groupe est arrivé à Chémoulin et fait quelques passages entre le rocher et la Pointe ou la houle y crée de belles vagues. Quand le deuxième groupe arrive à son tour. Première bonne nouvelle : aucun bain pendant le voyage. Nous nous amusons un peu à cet endroit turbulent. Quand certains s’y risquent, d’autres préfèrent observer !
Pour le retour, les deux groupent fusionnent. Nous naviguons un premier temps au large, pour ensuite se rassembler plage de Trébézy. Cet à cet endroit calme que nous effectuons des exercices de sécurité, Dessalage, réembarquement, et pour certains des esquimautages.
Vient le moment du retour sur une mer peu agitée. A notre arrivée à Villès-Martin, la marée haute à atteint la cale, il n’y a pratiquement plus de plage. Nous débarquons les uns après les autres, les premiers débarqués aidant les suivants.
Une fois remis nos vêtements secs et rangés les bateaux sur les remorques, nous partageons notre devenu traditionnel « goûté ».
Nous avons parcouru environ 7,6 nautiques soit 14 km.
Christian.

jeudi 8 septembre 2022

Les vagues reviennent !

 

Mercredi 7 septembre 2022
 
PM 15h39, coeff 62
Vents SO 5B, houle 1,7m
 
Hervé, Joël, Philippe, Frank, Jean-Luc, Christian.



La météo nous prévoir du vent et des vagues ! Conditions que nous avons attendues depuis un moment ! Nous imaginons une sortie surf. Après avoir chargé les bateaux Polyeth, direction l’anse de Toulin au Pouliguen.
A notre arrivée, la mer nous parait bien calme. Nous nous dirigeons pointe de Penchateau où nous trouvons des vagues au dessus des rochers qui prolongent la pointe.
Quelques beaux surfs, puis, arrivant proches de la marée haute, la hauteur des vagues diminue.
Nous filons alors vers les Impairs out tout est calme, puis nous continuons vers la plage.
Nous y trouvons enfin des vagues à surfer !
C’est un peu Shore-Break ! Les vagues sont courtes et ferment à leur arrivée sur le sable.
Quelques beaux surfs cependant, surfs avant, surfs arrière pas toujours choisis. Quelques dessalages et esquimautages pas toujours réussis. Il faut dire que l’esquimautage dans quelques cm d’eau n’est pas facile !
Nous profitons avant le débarquement face à l’impasse Renadin, du calme et de plus d’eau, pour encore quelques exercices d’esquimautages, cette fois réussis,
Nous avons parcouru 5 nautiques.
Christian.

dimanche 4 septembre 2022

De la Mer !

 
Samedi 03 septembre 2022
 
PM 9h22, BM 16h31 coeff 53
Vents SO 4B
 
Hervé, Sylvain, Franck, Frank, Roger, Hubert, Fred, Christian.


C’est une journée porte ouverte au club. Joël et Patrice sont restés sur le plan d’eau pour présenter notre section de randonneurs marins. Le reste de la troupe embarque à Villès-Martin.
A notre arrivée, nous observons que le vent annoncé dessine de bonnes vagues en particulier dans le Chenal, nous traversons ce dernier Nous naviguons avec les vagues en latéral. Nous nous disons : enfin des situations de mer après la saison estivale où les conditions de navigation ont été très calmes. Nous mettons ensuite cap vers le pont de St-Nazaire.
Vent contre courant, nous offre de belles vagues à surfer, très fun, et cardio ! Mais la progression reste faible, nous sommes face au courant de la descendante.
Nous atteignons le pont côté sud, nous sommes maintenant très proche de la marée basse, le courant à mollit. Nous suivons les piles du pont pour traverser la Loire et le chenal.
Pour le retour, nous naviguons au plus près des installations portuaires afin d’éviter l’effet du vent contraire. Ce retour est physique, en particulier baie de Sautron que nous devons traversée au large, par manque d’eau.
Un peu de fatigue à l’arrivée, mais heureux d’avoir rencontré enfin des conditions de mer.
Il y aura comme à l’accoutumé quelques esquimautages avant le débarquement.
Nous avons parcouru 8,5 nautiques.
Christian.