mercredi 29 juin 2022

passion sport littoral

 
Dimanche 26 juin 2022
 
Sylvain, Cathy, Claude, Alain, Thierry, Philippe, Philippe, Fred, Hubert, Roger, Christian.


Ce dimanche nous participons à Passion Spot Littoral !
C’est une manifestation organisée par le service des sports de la ville de Saint-Nazaire pour marquer l’ouverture de la saison sports nautiques de la base nautique municipale.
Les piroguiers du club sont aussi présents.
La journée consiste en des baptêmes sur les différentes activités nautiques présentes.
Pendant que les uns accueillent les personnes sur la plage pour leur attribuer jupes gilets, pagaies et les premiers conseils, les autres accompagnent sur l’eau pour une sortie d’un quart d’heure, une demie heure dans la baie de Sautron.
Certains d’entre nous en ont profité pour un essai en Pirogue, d’autres un peu d’apprentissage à l’esquimautage dans les temps morts.
Bonne ambiance conviviale avec les personnes venues tester le kayak de mer ainsi qu’avec le personnel du service des sports de Saint-Nazaire
Christian.





mardi 28 juin 2022

pas les vagues attendues !

 
Samedi 25 juin 2022
 
PM 15h26, coeff 56
Vents SO 4 à 5 B
 
Hervé, Franck, Jean-Luc, Sylvain, Cathy, Fred, Claude, Christian.


Petit coefficient, un peu de vent, un peu de houle, nous chargeons les bateaux polyeths et partons pour la pointe de Penchateau au Pouliguen en espérant de belles vagues sur les Impairs.
A l’arrivée, un vent SO bien établi, mais une mer plate. Après embarquement sur la petite plage à côté de l’école de voile, nous naviguons vers la pointe De Penchateau. Il y a de belles vagues au dessus des hauts fonds qui prolongent la pointe. Il y a aussi un bon vent.
Nous restons un moment sur ce lieu pour surfer. Chacun choisissant de s’engager plus ou moins. Il faut dire que les meilleurs vagues sont proches de rochers !
Nous choisissons ensuite de faire une boucle vers le large sur une mer plus travaillée avec parfois des creux de 2m. Premier bord face à la vague, puis pour s’aguerrir, un deuxième bord en prenant la vague en latéral. Nous filons ensuite vers la tourelle Les Impairs. Cet endroit, plus à l’abri des vents est calme. Nous poursuivons vers la Plage Benoit. Les installations de l’été, balisage des zones de bains, couloirs pour la plaisance, sont en place. Peu de gens sur la plage, et pratiquement personne dans l’eau. Nous effectuons une petite session surf à l’intérieur d’un couloir. Les vagues sont vraiment petites.
Nous retournons vers notre lieu de débarquement. Nous y effectuons une séance d’esquimautage plus longue que d’habitude dans une eau agréablement « Chaude ».
Encore une belle sortie avec des activités variées malgré le vent et le manque de houle.
Christian.

vendredi 24 juin 2022

Grand Charpentier

 Mercredi 22 juin 2022


PM 13h45 coeff 52
Vents OSO 2 à 3B


Antoine, Claude, Joel et Alain.


Temps lourd, limite orageux avec un petit coeff à la descendante, nous décidons de partir de Villès et de faire un bord jusqu'au Grand Charpentier, Nous rejoignons le bord du chenal afin de bénéficier d'un maximum de courant. Malgré cela, ça ne pousse pas des masses, nous sommes en début de descendante. L'eau nous paraît rouge, comme si nous étions en rivière, sans doute une coloration liée à la prolifération du plancton.
Nous passons le phare pour faire un stop, le courant est déjà plus visible, malgré tout. Nous avons rarement vu une mer aussi calme autour du Grand Charpentier. Nous rejoignons la côte en visant la pointe de Chémoulin, quelques vagues à surf et un petit vent dans le dos. Retour en rasant la côte, avec un arrêt après la pointe de l'Eve, sur la plage de Port Charlotte pour quelques exercices d'esquimautage, dans une eau qui reste encore claire, comparé à Villès Martin. Retour à la base nautique sous quelques gouttes de pluie et goûter comme d'hab. Petite sortie sympa, nous n'avons pas fait beaucoup de miles, mais le temps orageux nous a un peu assommé.
Alain.


dimanche 19 juin 2022

canicule au Croisic

 
Samedi 18 juin 1952
 
BM 14h57, PM 20h30 coeff 81.
Vents SE puis OSO 3B
 
Jean-Luc, Hervé, Franck, Hubert, Philippe, Fred, Christophe, Christian.


Mer plate, pas de houle, basse mer au moment de l’embarquement, pas tout à fait la saison estivale,
Mais journée caniculaire. Nous éviterons un bord au large, nous choisissons de partir de Port aux Rocs aux Croisic pour une navigation en rase cailloux.
La coulée à Port aux Rocs nous permet un embarquement aussi bien à marée basse qu’à marée Haute. De plus, nous n’avons jamais connu de difficultés pour y stationner remorque et véhicules.
Des travaux sont en cours sur la route côtière, nous avons pu passer et atteindre notre lieu d’embarquement. Nous avons choisi les bateaux en polyéthylène moins fragiles que des fibres pour cette activité, l’idée reste cependant de ne pas s’échouer et de ne pas toucher les rochers.
La mer est ridée à belle, les vents sont beaucoup plus faibles qu’annoncée, mais la canicule est bien là ! Nous n’oublions pas les gourdes d’eau pour nous réhydrater.
Nous pagayons vers l’est, doublons la pointe du Croisic en passant au large chaque fois que nous trouvons un pécheur à la ligne, puis, nous cherchons toutes les passes possibles à travers les rochers.
Ceci nous incitant à nous rappeler les techniques de pagaie : les appels, écarts arrière, déplacements latéraux, gites …Bien que la houle soit très faible, nous trouvons quelques endroits nous appelant au rock hopping.
Quelques échouages bien entendu pour les synchros mal négociés avec la houle, mais seulement un bain !
Nous naviguons ainsi jusqu’à Port Lin.
La mer est plus haute pour le retour, nous cherchons également les passages improbables entre les rochers.
Nous n’oublions pas les exercices d’esquimautages avant le débarquement. Bien que la température de l’eau soit bonne, il y a un beau contraste avec la température de l’air et l’eau est saisissante au premier retournement.
Navigation calme et ludique pour cette sortie.
Nous avons parcouru 4,7 nautiques.
Christian.




jeudi 16 juin 2022

Dumet avant saison

 
Mercredi 15 juin 2022
 
BM 12h21, PM 18H07 Coeff 96
Vents NNE 3B virant NO 3B
 
Patrice, Cathy, Thierry, Roger, Kevin, Olivier, Christian.



Gros coefficient, très peu de houle, un vent faible, la saison estivale n’est pas encore entamée.
Nous choisissons un tour de Dumet. Deux options pour la mise à l’eau Lérat ou Piriac. Nous choisissons Piriac, la distance plus courte, satisfait tout le monde.
Nous chargeons les bateaux fibre, direction Plage st-Michel à Piriac, avec le stationnement Place du Lehn. Nous ne sommes pas en plaine saison, le stationnement est très facile.
Nous sommes presque à mi marée, et la mer est belle, nous mettons cap sur Dumet en évitant que le courant de la montante nous porte sur le tribord. Le vent de Nord Ouest est de plus en plus sensible à l’approche de l’île. Nous parcourons les 3,2 nautiques en 1h14.
Le débarquement est interdit, après une pause à l’abri de l’ile, pour regroupement, nous contournons par le nord et l’ouest.
Pour le retour, nous trouvons un peu de portant avec des vagues de plus en plus agréables à surfer à l’approche de Piriac. Le retour sera plus rapide, nous ne mettrons que 54 mn.
Nous n’oublions pas quelques exercices de dessalage, récup, esquimautages avant le débarquement.
Nous avons parcouru 8,14 nautiques.
Christian.



dimanche 12 juin 2022

surf Port de Pornichet

 
Samedi 11 juin 2022
 
PM 15h11 coeff 67
Vents ONO 3B
 
Hervé, Sylvain, Franck, Frank, Hubert,
Philippe, Fred, Roger, Cathy, Christian.


Journée ensoleillée avec un peu de vent et de houle. Après un contretemps dû à la disparition de notre remorque, nous choisissons les bateaux Polyeth pour un embarquement impasse Gabriel à Bonne Source.
Le vent est bien présent et semble supérieur à ce qui a été annoncé, la mer est peu agitée. Nous voyons des moutons blancs au large. Nous embarquons dans la coulée remplie par la marée haute. Nous sommes sur de belles conditions de mer avec les déferlantes sur les rochers et des séries remarquables dans la coulée. Fred y prendra son premier bain alors qu’il était presque sorti des difficultés. Nous filons vers le port de Pornichet, et arrivés aux enrochements à l’est, nous remarquons que la houle y forme de belles vagues à surfer. Nous sommes sur la pleine mer, et les rochers de cet endroit sont recouverts.
Nous entamons une session surf. Si cette session nous donne l’occasion de beaux et longs surfs, nous y travaillons, par nécessité, les appuis dans la vague, les esquimautages, et bien sûr les récupérations en zones agitées ! Nous aurons jusqu’à 3 bains simultanés !
Cathy y voit une bonne occasion pour des photos en situation, et dégaine son appareil, merci Cathy pour ces belles photos.
Après un choc sur le bras, Sylvain choisi de stopper l’exercice. Nous filons, à travers le port d’échouage vers les plages de Pornichet. Les zones de bain et d’exclusion à 300m sont en cours d’installation, et il y a beaucoup de baigneurs en bord de plage. Nous revenons sur notre premier spot. Puis, avec la marée descendante, les vagues changent de configuration, et quelques têtes de roches commencent à apparaitre. Nous revenons en bordure du port d’échouage, sur une eau calme pour quelques exercices techniques.
Vient le moment du retour. Le niveau d’eau est encore conséquent dans la coulée à Bonne Source, et les vagues sont toujours là. Nous débarquons un à un. Fred, sans doute en se rappelant de son embarquement désale avant d’arriver à la plage.
Belle session de surf… et de récupérations !
Christian.


Quelques règles pour surfer les vagues

Un seul par vague, ou très éloignés les uns des autres.
Ne pas stationner dans la zonz de surf
Ne pas remonter les vagues dans la zone de surf
Etablir des couloirs pour remonter les vagues
Personne au surf  pendant une récup

Les photos de Cathy

jeudi 9 juin 2022

pas facile !

 
Mercredi 8 juin 2022
 
Pm 12h28, coeff 42
Vents 5B plein Ouest
 
Alain, Frank, Joël, Patrice, Antoine, Christian.


On fait quoi ? Au vu des conditions météo, 5B plein ouest, et du petit coefficient de marée, les avis sont partagés !
Villès ? Des vagues ? De la houle ou pas de houle ? Du 50 50 pour les choix.
Finalement nous options pour des vagues anse de Toulin au Pouliguen. Nous chargeons les Polyeths.
A l’arrivée, nous jetons un œil dans la passe Renadin, déception ! la mer est plate !
Nous embarquons et filons à la pointe de Penchateau. Beaucoup beaucoup de vent, et des vagues écrasées pas faciles à surfer. Le GPS enregistre cependant un joli surf très long à 17km/h !
La mer descendant, de plus en plus de têtes de roches apparaissent, et les vagues surfantes se prennent vraiment au ras des rochers !
Nous quittons les lieux en faisant une boucle au large pour gouter au vent et revenir au portant.
Le portant est plaisant jusqu’à la latérale Basse Martineau, puis c’est avec un vent fort, pratiquement de face, que nous descendons jusqu’au Impairs. Beaucoup de vent mais pas de vagues ! Nous filons, sans y croire, vers la plage Benoit. Nous trouvons une petite zone de vagues à surfer entre les deux dernières perches qui balisent l’entrée du port du Pouliguen. Le GPS donnera un surf à 9,8km/h.
Les surfs sont face au vent, les embruns nous aveuglent. En haut de vague, le vent ralenti le bateau, et il devient difficile de plonger devant la vague. Nous y passons le reste de l’après-midi.
Il y aura, comme d’habitude, quelques exercices d’esquimautage avant le débarquement.
Nous avons parcouru 5 nautiques.
Christian.