jeudi 18 août 2022

sortie Fitness

 
Mercredi 17 août 2022
 
Vents ONO 2 à 3B
BM 15h47, PM 20h53 coeff 70.
Annoncées averses orageuses.
 
Hervé, Claude, Christian.



Beau dans la matinée, puis grosse averse Orageuse vers midi ! Ça se calme ensuite. Nous sommes 3 au club. Nous choisissons un départ de Villès-Martin pour un bord côtier.
La mer est basse au moment de l’embarquement, la mer est calme, le soleil est même présent. Nous filons vers la pointe de l’Eve. Une fois passée cette pointe, nous observons un ciel s’obscurcissant au-delà de la pointe de Chémoulin. La baie de La Baule et Le Pouliguen sont dans le gris, à peine visibles. Nous gardons un rythme soutenu vers Pornichet, et le ciel s’éclaircit au fur et à mesure de notre progression. Nous arrivons sur le plateau rocheux de bonne source où nous faisons demi-tour.
Nous mettons un premier cap sur la tourelle de La Vieille puis restons au large pour profiter du courant et d’un portant sur des petites vagues. Nous constatons cette fois que les nuages noirs sont sur la côte et avancent vers St-Nazaire. Les nuages progressent plus vite que nous, et nous voyons ce gris avancer dans l’estuaire de la Loire pour finir sur St-Brévin. Un bel arc en ciel apparait au dessus du pont, nous essuyons quelques gouttes d’eau insignifiantes avant notre débarquement. Pas d’esquimautage cette fois-ci, avec ce niveau d’eau, la zone de rochers peut présenter un danger par le manque de profondeur. De plus, les surveillants de plage nous ont signalé un niveau de pollution en cours d’analyse suite aux fortes précipitations récentes.
Nous avons parcouru, sur un rythme soutenu, environ 10 nautiques.
Christian.



dimanche 14 août 2022

Orage ou pas !

 
Samedi 13 août 2022
 
VM 12h48, PM 18h34 coeff 103
Vents ESE 3B le matin puis SO 2B l’après-midi.
 
Cathy, Jean-Luc, Christian.


Une randonnée vers l’île du Pilier a été prévue, mais la météo nous promet pluie et orage pour le deuxième jour, bien que la pluie soit désagréable au bivouac, c’est principalement la tendance orageuse qui nous fait renoncer ! Nous maintenons cependant une sortie à la Journée depuis Villès-Martin nord Loire, jusqu’à la pointe st-Gildas sud Loire.
Il est 9h30 quand nous donnons notre premier coup de pagaie sur une mer à peine ridée. Une fois le chenal traversé, après le passage d’un cargo et de la drague, nous mettons cap sur le château d’eau de la plaine sur mer. Le courant de la marée descendante nous portant à l’ouest, nous arrivons sur le port de La Gravette vers 11h05, soit 1h35 de traversée. Nous croisons les bateaux des ostréiculteurs. La marée est bien basse avec ce coefficient de 103, nous naviguons au-delà du plateau rocheux découvert pour poursuivre vers la pointe St-Gildas. Nous doublons cette pointe à la recherche d’une coulée entre les rochers pour l’arrivée. Nous Débarquons dans l’anse du Sud. Nous posons nos bateaux sur le plateau rocheux et partons à pied sur la plage déguster nos pique-niques.
La canicule rappelle à notre souvenir le marchand de glace à la pointe st-Gildas, nous réembarquons pour nous rendre dans le port visiter le glacier.
Pour le retour Une rapide appréciation du cap en considérant la correction du courant de marée, et nous nous calons sur 330° compas. Sortis du port, la visibilité aidant, nous repérons la Pointe de Chémoulin que nous confirmons rapidement dès que nous pouvons y distinguer le pilier des antennes.
La dérive se fait plus ressentir quand nous nous approchons du chenal. Le Cap compas 330 nous donnant en visuel tour d’abord Chémoulin, puis St-Marc, puis la pointe de l’Eve. La drague apparait dans le chenal, elle fait route vers le large, sa vitesse semble réduite. Nous modifions notre cap pour nous assurer de passer sur son arrière, puis nous remettons cap sur la côte afin de ne pas doubler notre plage d’arrivée, le courant de marée étant bien installé. Pour nous amuser, nous effectuons un stop puis reprise sur une bouée de chenal.
Pour le retour, nous avons parcouru 7,2 nautiques en 1h55
Nous avons parcouru 17,7 nautiques sur la journée.
Christian.



jeudi 11 août 2022

Marée haute côte sauvage.

 
Mercerdi 10 août 2022
 
PM 16h32 coeff 77
Vents ENE 3B
 
Cathy, Hervé, Claude, Pierre-Joseph, Antoine,
Frank, Alain, Philippe, Roger, Thierry, Christian.


Journée de canicule ! Pleine mer dans l’après midi avec un bon coefficient, vents Est Nord Est, ce sont de bonnes conditions pour une navigation sur la côte sauvage du Pouliguen.
Nous chargeons les polyeths et faisons route Impasse Renadin au Pouliguen, petite plage près de l’école de Voile.
La mer est belle, le vent est présent, mais une fois passée la pointe de Penchateau, nous sommes à l’abri sur une mer calme, pas de houle. L’eau est transparente, ce qui rend parfois difficile de juger le niveau d’eau au dessus des cailloux. Nous filons comme à l’accoutumée vers l’ouest en naviguant entre les rochers. Nous avons le niveau d’eau permettant de faire de nombreuses passes arches et grottes. Nous filons jusqu’à la Baie du Scall ou nous effectuons quelques esquimautages tandis que certains débarquent dans une petite crique juste à côté pour des bains de mer. Bien sûr, Hervé nous observe et donne ses remarques et consignes, et quand vient son tour, nous entendons un « crak » sa pagaie vient de se briser au niveau du manchon de réglage ; une fois n’est pas coutume, c’est Hervé qui a besoin d’être secouru ! Pour le retour, même promenade en rase cailloux, nous aurions souhaité un petit peu de houle pour le rock hopping.
A l’arrivée, nous profitons encore de la température estivale de l’eau pour de nouveaux exercices d’esquimautages. Deux esquimautages réussis pour Philippe dont l’objectif est de maitriser cette manœuvre avant l’hiver.
Nous avons parcouru 5 nautiques

Christian.






dimanche 7 août 2022

Du Croisic au Pouliguen

 
Samedi 06 août 2022
 
Au Croisic PM 11h47, coeff 50
Vents ENE 4 à 5 B le matin NE 3 à 4B l’après-midi.
Mer belle.
 
Cathy, Jean-Luc, Roger, Patrice, Franck, Frank, Philippe, Hervé, Christian.


Cathy nous suggère une sortie à la journée, Jean-Luc nous propose Dumet depuis la Pointe du Croisic. Les conditions de vent annoncées dans la semaine nous réorientent vers la côte sauvage du Croisic au Pouliguen. Pour Finir, les courants de marée nous font choisir un départ de Port aux Rocs à la Pointe du Croisic.
La mer est belle, nous embarquons dans la coulée puis nous faisons route vers Batz sur mer.
Nous avons choisi les bateaux polyéthylène et chaussé les casques. Nous naviguons en rase cailloux en cherchant les passages derrière les rochers. Nous progressons ainsi jusqu’à une petite crique à l’Ouest de La Govelle où nous débarquons pour le pique-nique. Dans nos sorties courantes, nous parcourons la côte de la pointe du Croisic à la plage de la Govelle ou bien de la pointe de Penchateau à la baie du Scall. Aujourd’hui, nous avons fermé ces parcours !
Après le pique-nique, nous continuons toujours en rase cailloux pour atteindre la pointe de Penchateau. Nous ne ferons pas les plus beaux passages de la côte du Pouliguen, la marée et le coefficient étant trop bas.
Pour le retour, nous profitons du courant de marée et d’un petit vent de Nord-Est. Le groupe s’étale sur l’eau : certains navigant plus au bord d’autres plus au large.
Ce retour se fera d’une traite, sans pause avec une moyenne de 4,3 nœuds, il nous reste cependant un peu d’énergie pour quelques esquimautages avant le débarquement.
Nous avons parcouru 14,3 nautiques.
Christian.




jeudi 4 août 2022

actifs et retraités !

 
Mercredi 03 août 2022
 
BM 15h21, PM 20h51 coeff 67.
Vents Ouest 3 à 4 B, houle inf à 1m
 
Hervé, Joël, Frank, Philippe, Philippe, Alain,
Hubert, Roger, Cathy, Patrice, Jean-Luc, Christian.


Nous sommes au mois d’août, le mois des vacances. Les actifs sont venus grossir le groupe des retraités pour une sortie Fitness.
Une fois chargés les bateaux fibre, nous pastons pour l’impasse St-Gabriel à Bonne source. Le stationnement est difficile en cette période. Pendant le transfert des bateaux sur la plage, quelques places se libèrent dans l’impasse, nous réussissons à y déplacer la remorque et la voiture tracteuse.
L’eau est au bout de la coulée, encore un peu de portage avant les premiers coups de pagaie.
Nous filons vers Les Evens sur une mer belle. Beaucoup de monde sur la plage à l’est, et beaucoup de bateaux au mouillage. Nous passons au sud et faisons route sur es guérandaises puis, bien partis, sur la pointe de Penchateau au Pouliguen.
Pour le retour, nous repassons au sud des Evens et sur un petit surf, nous filons jusqu’à Baguenaud.
Comme les Evens, l’ilot fait le plein de plaisanciers. Quelques-uns d’entre nous débarquent pour prendre un bain de mer. C’est un petit coefficient de marée, l’eau est très peu profonde.
Pour le dernier bord, c’est route direct sur la coulée de bonne source. La température de l’eau est très agréable et c’est une séance d’esquimautage avant le débarquement. Nous constatons qu’il ne faut rein lâcher ! Quelques esquimaux passant de justesse !
Nous avons parcouru 8,5 nautiques.
Christian.



dimanche 31 juillet 2022

Villès tout simplement !

 

Samedi 30 juillet 2022
 
BM 12h58, PM 18h37 coeff 76
Vents ouest 3 à4B
 
Hervé, Franck, Frank, Philippe, Fred,
Jean-Luc, Roger, Yannick, Cathy, Christian, Patrice.


C’est le Week-end où ça roule, chassé croisé de fin juillet début août. Frank et Philippe nous préviennent au téléphone d’un peu de retard ; sur le pont, les voitures sont à l’arrêt !
C’est le signal nous dissuadant de faire beaucoup de route et de plus, nous embarquerons sur la basse mer. Pour faire simple, nous choisissons Villès-Martin.
Jean-Luc nous a apporté son kayak Bois nommé Lucky-Luke pour que nous puissions l’essayer.
Très bonne glisse, confortable, joli ce qui ne gâte rien, et bien vivant sur l’eau ! C’est Cathy qui démarre.
Nous filons vers Chémoulin en naviguant en bord de côte, la marée étant montante.
C’est un peu après St-Marc, que Cathy et Christian changent de bateau sur l’eau.
La mer est un peu plus agitée une fois passée la pointe de Chémoulin, le vent créant un joli clapot !
Nous passons la pointe de La Lande, et sommes obligés de naviguer plus au large, hors de zones de bain. Christian et Hervé changent à leur tour de kayak, mais les tailles de jupes sont très différentes, ils vont donc débarquer dans le couloir à bateaux. Un petit shore break pour pimenter l’arrivée et le départ de plage dans un couloir étroit !
Pendant ce temps le groupe attend à la bordure de la zone de bain. Jean-Luc et Franck inversent également leurs embarcations sur l’eau.
Nous remontons ensuite sur la tourelle Cardinale Sud La Vieille, puis nous nous approchons du Petit Charpentier pour prendre le long du Chenal le courant de la marée montante.
 Nous filons sur un bon rythme vers Villès-Martin. Tout se conjugue : le courant, le petit vent d’ouest et de beaux surfs qui s’enchainent !
Le GPS maintenant dans le bateau de Cathy, après tout ces changements d’embarcation, enregistre 5,6 nœuds avec des pointes à 6,5 nœuds.
Nous avons parcouru 10 miles nautiques.
Christian.




jeudi 28 juillet 2022

Dans l'Estuaire

 
Mercredi 27 juillet 2022
 
PM 17h02, coeff 64
Vents ouest 2 à 3 B, pas de houle.
 
Alain, Cathy, Hervé, Roger, Philippe, Pierre-Joseph, Jean-Luc, Christian.


Décision rapidement prise pour une traversée de l’estuaire.
Nous embarquons sur une mer belle, puis cap visuel sur la pointe St-Gildas. Après une traversée rapide du chenal, nous pagayons en dérivant par le vent, et surtout portés vers l’estuaire par le courant de la marée montante. Nous atteignons ainsi la zone des Bouchots. Les quelques pieux émergés nous montrent clairement notre dérive. A la sortie de la zone, nous trouvons un portant qui nous amène, sur de beaux surfs aux Rochelets. Nous longeons ensuite le bord de plage tout en restant hors de la zone de bains. Arrivés au Pointeau, Cathy ne peut résister à un bain de mer chaude, tandis que Christian débarque pour se soulager le dos.
Nous filons ensuite vers St-Brevin et la Pointe de Mindin. Le Vol Au Vent, bateau à 4 jambes spécialisé dans la pose des éoliennes sur le banc de Guérande, rentre au Port de Saint-Nazaire. Ne sachant pas le type de manœuvre qu’il va effectuer ni le temps nécessaire, nous remontons vers le large pour traverser le chenal une fois ce navire passé. Le dernier bord ne se fera pas face au courant, nous sommes maintenant près l’étale de marée haute, et proche de la renverse.
Nous avons parcouru environ 11 nautiques.
Christian.

 

dimanche 24 juillet 2022

C’est toujours bien !

 
Samedi 23 juillet 2022
 
PM 14h37, coeff 41
Vents Ouest 2 à 3 B
Pas de houle.
 
Cathy, Hervé, Hubert, Patrice, Sylvain, Jean-Luc, Philippe, Fred, Roger, Frank, Christian.


Au vu des conditions, quelques avis divergent. C’est aussi la saison estivale où le stationnement près des lieux de départ est plus difficile ! Sans compter quelques interdictions sur les plages !
Certains sont venus pour un long bord au large ; traversée de la Loire, île Dumet, d’autres optent pour une session rase cailloux au Pouliguen. Bien que le coefficient de marée soit faible nous optons rapidement pour le rase cailloux sur la côte sauvage. Ce sont les Polyeths qui sont chargés sur la remorque. Après quelques modifications faites sur cette nouvelle remorque, nous installons plus efficacement 11 bateaux, puis, route base nautique du Pouliguen.
Le plan d’eau est très calme, même pas une vaguelette quand nous doublons la pointe de Penchateau. Bien que le coefficient de marée soit faible, nous avons assez d’eau pour naviguer entre, et derrière les nombreuses roches et passages. Les grottes et arches restent toutefois inaccessibles. Nous pagayons ainsi jusqu’à la baie du Scall ou nous effectuons une séance d’esquimautage. Cette séance permet également de travailler les réembarquements suite loupés et aux sorties de bateau !
Le temps passe vite dans ces conditions ludiques dans une eau dont la température est très agréable. Nous entamons le retour en naviguant plus aux large avec moins de recherche de passe cailloux. Il y aura également quelques esquimautages, réussis ou non, avant le débarquement.
Christian.



jeudi 21 juillet 2022

On part d’où ?

 mercredi 20 juillet 2027

BM 17h08,coeff 56, 
vent W 4beaufort

Hervé, Cathy, Claude, Frank, Philippe, Kevin, Alain, Patrice et Jean Luc.


On part d’où : Villès, Bonne Source, Gavy…..
Le débat habituel démarre avec : hauteur remorque, hauteur marée, hauteur de vague
puis enfin : choix du type de bateau fibre ou polyeth.
1/4 heure plus tard les fibres sortent du hangar et sont suspendus à la remorque basse (qui passe à Villès sans clé de 13..) pour aller en direction de Chemoulin ! Cà y est .
Le vent (contre) courant (pour) lève un capot qui casse un peu notre envie d’en découdre et nos deux pagayeurs groenlandais ferment la marche. Passée la pointe du sémaphore le plan d’eau est moins agité et nous filons bon train voir la Vieille. Si certain voudraient souffler un peu pas de temps à perdre, le cap est pointé sur Bagueneau. Waouh ! On souffle. Et la première à débarquer nous fait un strip-tease (jupe et te shirt) pour piquer une tête, la gent masculine regarde mais ne tombe même pas le gilet.
Le retour démarre tranquille au portant puis les vagues grossissant sur les hauts fond, les surfs s’allongent et le cardio s’accélère….
Vers la pointe de l’Evre Hervé compte les pagaies et va rechercher l’arrière garde : nous apprendrons que la fatigue à désarçonné notre ami Kevin ….
Arrivé à Villès point d’esquimo car les premiers débarqués ont essuyé les plâtres d’une arrivée avec des roches à fleur d’eau…… Sauf que Claude y a posé la main sans doute sur une huître et le sang macule déjà son bateau ! Dommage Christian aurait pu donner des conseils.
La suite est précipitée pour un retour au club pour des soins à donner. Pas de petits gâteaux .
Claude repart au volant de sa voiture ….: points de suture ou pansement compressif. ?
à croiser avec dernières infos reçues de Claude jeudi « Bilan nombreuses égratignures aux jambes (vive le pantalon long en toutes saisons) et à la main gauche...... avec une plaie dans le "gras" de la main nécessitant quelques points »
Pas d’esquimo, pas de p’tit LU, pas de photos ni de traces GPS, bref vous l’avez compris, quand l’Administrateur n’est pas là , rien ne va.
Nb: il nous faudra intégrer un autre paramètre avant de partir : la hauteur d’eau au retour…..

 à samedi prochain Jean-Luc.

lundi 18 juillet 2022

rencontre en mer

 Samedi 16 juillet 2022

Nous nous retrouvons à cinq pour cette sortie
 Thierry, Philippe, Yannick, Claude, et Alain.

BM 13h51, PM 19h32, coeff 96


Il fait chaud, vu que la marée est montante nous décidons de partir de Bonne Source en vue d'un tour vers les îles Les Evens – Pierre Percée. Un groupe est déjà parti ce matin pour le phare de La Banche, peut-être les croiserons nous.
Pas de place pour se garer à Bonne Source, la saison estivale est bien là. Un peu de portage sur la plage et nous filons vers les Evens avec le vent dans le dos et le courant de face, qui n'est pas encore établi. Les petits surfs sont agréables et nous font bien avancer, malgré des trajectoires pas toujours maîtrisées.
Un peu de monde au Evens. Nous faisons le tour par le nord de l'îlot afin de reprendre le courant qui nous portera à la Pierre Percée. Nous essayons d'apercevoir le groupe parti le matin pour La Banche, sans succès. Un appel de Thierry à la VHF qui réussit à Joindre Frank nous permet de les apercevoir, mais plutôt du côté des éoliennes en construction. Nous allons à leur rencontre. Leur allure est un peu alourdie par le repas du midi, c'était l'anniversaire de Christian, un jeune homme de 70 ans et ils ont du dégusté le gâteau d'anniversaire à la crème. Les deux groupes fusionnent pour rejoindre la Pierre Percée, puis le groupe du matin vise le Petit Charpentier tandis que nous faisons route vers la Vieille. Vu le coefficient nous nous attendions à une forte dérive vers Chémoulin, mais ce ne fut pas le cas ; Nous dépassons la Vieille et rejoignons Bonne Source avec de petits surfs et un vent de ¾. Finalement nous avons fait ce tour sans réellement forcer, le vent ou le courant nous ont toujours aidés à chaque changement de cap. Nous chargeons rapidement les bateaux sur la nouvelle remorque, il fait trop chaud pour prendre un goûter en plein soleil et certains d'entre nous ont des impératifs pour la soirée.
Au club, nous rinçons les bateaux rapidement, pour laisser la place au second groupe qui n'est pas encore arrivé (encore le gâteau, sans doute).
Alain.


dimanche 17 juillet 2022

Avoir 70 ans au plateau de la Banche

 
Samedi 16 juillet 2022
 
PM 7h15 coeff 97, BM 13h51, PM 19h32, coeff 96
Vents ENE 3 à 4 B
Peu de houle, soleil !

 
Cathy, Jean-Luc, Hervé, Frank, Christian.


L’idée avait été évoquée en voiture au retour d’une sortie de samedi après midi, faire une navigation au phare de la Banche. Ce samedi, les conditions de marée s’y prêtent : une basse mer en milieu de journée, et un coefficient de 80 pour pouvoir débarquer. Nous vérifions la zone d’exclusion à la navigation relative au chantier de déploiement du parc éolien.
Le rendez-vous est donné à 8h30 au club pour un premier coup de pagaie à 9h30, nous visons une arrivée à 12h30 afin que le plateau rocheux soit suffisamment découvert.
Une fois sur l’eau, nous nous rapprochons au plus tôt du chenal pour profiter du courant de la marée descendante. Nous bénéficions également du vent d’Est bien qu’il soit moins fort qu’annoncé. Pour clôturer le tout, il y a un petit clapot portant.
Nous atteignons rapidement, en moins d’une heure, le Phare du Grand Charpentier.
La visibilité est très bonne, nous voyons nettement le parc Eolien, mais impossible de localiser le Phare de la Banche d’une hauteur de 26m, beaucoup moins haut que les éoliennes ;
En comptant la base, le mât et les pales, les éoliennes culminent à environ 180 m de hauteur.
Au fur et à mesure de notre approche, nous finissons par repérer le phare grâce à ces couronnes noires. Bien qu’il soit au premier plan, notre regard le place au milieu du parc éolien.
Il est midi quand nous arrivons, nous avons mis 2h30 pour parcourir les 11 miles nautiques depuis Villès-Martin. Le plateau n’est pas encore découvert, seule la jetée émerge. Nous amarrons nos bateaux en bout de jetée, par expérience, nous savons que le bout de jetée reste en eau. Puis nous débarquons pour le pique-nique.
Ce repas commence par un apéritif vin blanc apporté par Christian pour marquer son anniversaire.
Fêter ses 70 ans sur le plateau de la Banche est inattendu et original !

Nous arpentons ensuite le plateau maintenant découvert, la visibilité est très bonne nous pouvons voir en un immense diaporama, tout notre terrain de jeu habituel : Pointe St-Gildas, entrée de l'estuaire pointe de Chémoulin, baie de La Baule, Côte Sauvage, Pointe du Croisic ....
Nous repartons vers 14h, nous mettons cap sur Les Evens afin de ne pas prendre les vents directement de Face. Un appel à la VHF, nous apprend que nos collègues, Alain, Yannick, Claude, Thierry, Philippe, partis pour un bord de l’après-midi sont aux Evens. Nous les rejoignons sur l’eau à proximité de l’îlot. Nous faisons ensuite route ensemble jusqu’à Pierre Percée. Le groupe de l’après-midi fait demi-tour pour débarquer à Bonne source, quand à nous, nous passons au petit Charpentier pour ensuite chercher à nouveau le courant de la marée montante près du Chenal.
Les vents défavorables sont toutefois beaucoup plus faibles qu’annoncés. Il est 17h30 quand nous débarquons. Si sur l’aller, nous avions une vitesse moyenne de 5,4 nœuds, nous descendons à 3,8 nœuds pour le retour.
Sur cette journée, nous avons parcouru 11,35 nautiques le matin et 12,43 nautiques l’après-midi, soit 23,78 nautiques sur la journée.

vendredi 15 juillet 2022

un bon moment côte sauvage

 Mercredi 13 juillet

Nous retrouvons à 5 aujourd'hui : Philippe, Claude, Frank, Jean Luc, Thierry.

Vu la chaleur nous partons pour un bord cool, avec esquimautage récup et baignade !
Ce sera la côte sauvage avec les Daggers et Virgo,
Jean Luc qui est venu de la Baule avec son kayak bois, préfère le garder, il n'aura pas à revenir au Bois Joalland.
Nous partons de l'école de voile comme d'habitude, petite houle de 50cm, coeff 85 PM 17h30.
Tout ce qu'il faut pour passer un bon aprèm, nous irons jusqu'à La Govelle en faisant toutes les passes possibles, les grottes restent inaccessibles, trop d'eau!
Bref un bon moment !
Frank. 

dimanche 10 juillet 2022

Pétole côte sauvage

 
Samedi 09/07/2022
 
PM 13h46, Coeff 52.
Vents NE 3B.
Pas de houle significative.
 
Sylvain, Franck, Frank, Hervé, Jean-Luc, Roger, Fred, Pierre-Joseph, Yannick, Olivier, Antoine Claude, Christian.



Frank nous transmet son envie d’un bord en rase cailloux sur la côte sauvage du Pouliguen. Il arrive au club avec son Dagger Polyéthylène sut le Toit de sa voiture. Nous Chargeons les bateaux plastique sur la remorque, route la petite plage à côté de l’école de voile au Pouliguen. Nous n’y avons jamais eu de difficulté de stationnement même en pleine saison.
C’est pétole comme rarement vu pour doubler la pointe de Penchateau. C’est un petit coefficient, et bien que la marée soit haute, les meilleurs passages, voire les quelques arches ou grottes sont au sec.
Nous trouvons cependant de quoi nous amuser.
Hervé démarre un rappel des techniques de pagaies, et après quelques exercices nous progressons vers la plage du Guec. Nous y effectuons des esquimautages pour prendre la température de l’eau, et ensuite quelques exercices de sécurité : Récupération, remorquages, récupération d’un kayakiste dans les rochers. A cette occasion, nous faisons quelques observations.
C’est difficile de monter sur le pont arrière du sauveteur, ça reste physique de porter une personne en « cochon pendu » sur un kayak, le plus facile pour le sauveteur reste de tracter le naufragé bien allongé sur l’eau, voire allongé comme en planche sur le dos.
Après ces exercices, nous poursuivons en rase cailloux jusqu’à la Baie du Scall ou nous effectuons à nouveau quelques esquimautages.
Bien que la mer soir descendue, nous effectuons le retour en rase cailloux dans les passes restant en eau.
Nous profitons encore des températures estivales pour à nouveau quelques esquimautages avant de débarquer.
Nous avons parcouru 5 nautiques.
Christian.




jeudi 7 juillet 2022

Saint-Nazaire en kayak

 
Mercredi 06 juillet 2022.
 
PM 9h57 coeff 54, BM 16h41.
Vents NE puis N puis NO 3 à 4 B
Pas de houle.
 
Hervé, Jean-Luc, Cathy, Antoine, Claude, Alain, Frank, Joël, Roger, Christian.



10 kayakistes pour ce Mercredi. Ce soir, nous avons une réunion pour préparer la saison 2023, nous choisissons donc une sortie courte pour être à l’heure avec les travailleurs également invités à cette réunion.
Nous avons toujours le problème des barres à 2m pour Villès-Martin, Nous partons pour le petit port de Gavy. Le stationnement est principalement réservé aux remorques, nous nous regroupons dans 3 voitures pour assurer. Aucun problème à l’arrivée.
Les vents étant plutôt à l’Est, et la marée descendante, afin de ne pas prendre le risque d’être en retard au rassemblement de ce soir, nous partons vers St-Nazaire, nous aurons ainsi les éléments favorables pour notre retour. De plus, nous n’effectuons que rarement ce bord.
Nous filons ainsi jusqu’à un barrage flottant face aux chantiers navals où nous faisons demi-tour.
Comme anticipé, le retour se fait avec un fort courant favorable, nous naviguons près du chenal pour en profiter un maximum.
Nous sommes finalement en avance sur le timing, mais sans regrets !
La fin d’après-midi se termine donc autour de boissons rafraichissantes et de quelques amuses bouches en débattant de la saison à venir.
Nous avons parcouru 7,3 nautiques.




dimanche 3 juillet 2022

du surf mais pas que !

 
Samedi 02 juillet 2022
 
BM 13h50, PM 19h22, coeff 67
Vents Ouest 4B peu de houle.
 
Hervé, Patrice, Cathy, Olivier, Thierry, 
Yannick, Pierre-Joseph, Frank, Fred, Christian.


Mer belle, peu de houle, et basse mer à l’embarquement, nous optons pour un bord au large. Nous venons de recevoir une nouvelle remorque, le temps de chargement des bateaux nous prend plus de temps que d’habitude, il va falloir faire quelques adaptations et s’adapter à une nouvelle stratégie de chargement.
Bien que la mer soit basse, nous partons pour Bonne Source, cette nouvelle remorque ne passera pas sous les barres à 2m de Villès-Martin.
Pas de difficultés pour le stationnement impasse St-Gabriel face à la coulée permettant l’embarquement à marée basse. Le portage est cependant relativement long, l’eau étant au bout de la coulée.
Nous filons sur les Evens sur une mer facile. Beaucoup de plaisanciers au mouillage et sur la plage de l’îlot. Nous mettons ensuite cap Pierre Percée. C’est un bord au portant, tout nous est favorable, vent, courant, vagues. Les surfs sont de plus en plus agréables au fur et à mesure que nous nous approchons de Pierre Percée. Nous enregistrons des pointes de vitesse à près de 6 nœuds !
Après un regroupement à l’abri, à l’Est de Pierre Percée, nous faisons le tour dans le sens anti horaire afin de naviguer dans la zone agitée en bord de l’îlot.
Au regard de l’heure, nous renonçons à poursuivre sur le Grand Charpentier, nous mettons cap sur Chémoulin. C’est encore un bord au portant, un peu plus difficile à négocier, nous prenons les vagues en trois quart arrière, cette fois, les pointes de vitesse au surf sont de 5 nœuds.
C’est maintenant le temps du retour. De Chémoulin à la Pointe de La Lande, nous pouvons naviguer en bord de côte pour être un peu abrité du vent de face et principalement du courant de la marée montante. Puis, les zones de bain de la saison estivale, renforcées par les zones d’exclusion à 300 m nous obligent à naviguer plus au large ou nous subissons le vent et le courant de la marée montante. Ce bord devient physique, et notre vitesse tombe à 2 nœuds ! Nous mettrons 50 minutes sur ce bord le long des plages de Ste Margueritte et Bonne Source.
Nous avons parcouru 9 nautiques.
Christian.


jeudi 30 juin 2022

elle est ou la clé ?

 mercredi 29 juin 2022
PM 17h42, coeff 69
vents OSO 4B

Nous étions 5 inscrits : Philippe, Patrice, Claude, Thierry, Alain. Finalement Thierry ne sort pas et Antoine et Olivier se joignent au groupe.

Problème personne n'a de clef pour ouvrir le portail, Patrice en a une mais elle est dans sa voiture qui est au garage. Donc nous prenons du retard et au lieu de partir sur du rase cailloux au Pouliguen, nous nous rabattons vers un départ à Villès direction Chemoulin. Nous avons perdu 3/4 d'heure.
Pour Philippe c'est un peu une reprise après son épisode tendinite, de plus il prend la pagaie traditionnelle de Jean-Luc, le groupe avance malgré tout jusqu'à la pointe de l'Eve, le vent forcissant après le Fort de l'Aiguillon. Passée la pointe de l'Eve, des trains de vagues plus importants et un vent plus soutenu nous font ralentir l'allure. Philippe décide de changer de pagaie et nous filons vers la pointe de Chémoulin où là ça tape aussi pas mal. Il est 16h passé et nous décidons de rentrer au portant. Philippe en profite pour prendre un petit bain sur le demi-tour et nous filons à bonne allure vers Villès. Nous nous arrêtons à Port Charlotte, où l'eau est plus claire et surtout moins de vagues, pour faire quelques exercices d'esquimautage. Quelques réussites, plusieurs bains mais tout le monde apprécie d'avoir du temps pour revoir les positions et les bons gestes, à ce jeu là  Antoine est le champion !
Retour à la base nautique toujours au portant, goûter puis retour au club pour le rinçage.
Petite sortie sympa avec des vagues et du vent, malgré le petit contre temps avec la clé du club.
Alain

mercredi 29 juin 2022

passion sport littoral

 
Dimanche 26 juin 2022
 
Sylvain, Cathy, Claude, Alain, Thierry, Philippe, Philippe, Fred, Hubert, Roger, Christian.


Ce dimanche nous participons à Passion Spot Littoral !
C’est une manifestation organisée par le service des sports de la ville de Saint-Nazaire pour marquer l’ouverture de la saison sports nautiques de la base nautique municipale.
Les piroguiers du club sont aussi présents.
La journée consiste en des baptêmes sur les différentes activités nautiques présentes.
Pendant que les uns accueillent les personnes sur la plage pour leur attribuer jupes gilets, pagaies et les premiers conseils, les autres accompagnent sur l’eau pour une sortie d’un quart d’heure, une demie heure dans la baie de Sautron.
Certains d’entre nous en ont profité pour un essai en Pirogue, d’autres un peu d’apprentissage à l’esquimautage dans les temps morts.
Bonne ambiance conviviale avec les personnes venues tester le kayak de mer ainsi qu’avec le personnel du service des sports de Saint-Nazaire
Christian.





mardi 28 juin 2022

pas les vagues attendues !

 
Samedi 25 juin 2022
 
PM 15h26, coeff 56
Vents SO 4 à 5 B
 
Hervé, Franck, Jean-Luc, Sylvain, Cathy, Fred, Claude, Christian.


Petit coefficient, un peu de vent, un peu de houle, nous chargeons les bateaux polyeths et partons pour la pointe de Penchateau au Pouliguen en espérant de belles vagues sur les Impairs.
A l’arrivée, un vent SO bien établi, mais une mer plate. Après embarquement sur la petite plage à côté de l’école de voile, nous naviguons vers la pointe De Penchateau. Il y a de belles vagues au dessus des hauts fonds qui prolongent la pointe. Il y a aussi un bon vent.
Nous restons un moment sur ce lieu pour surfer. Chacun choisissant de s’engager plus ou moins. Il faut dire que les meilleurs vagues sont proches de rochers !
Nous choisissons ensuite de faire une boucle vers le large sur une mer plus travaillée avec parfois des creux de 2m. Premier bord face à la vague, puis pour s’aguerrir, un deuxième bord en prenant la vague en latéral. Nous filons ensuite vers la tourelle Les Impairs. Cet endroit, plus à l’abri des vents est calme. Nous poursuivons vers la Plage Benoit. Les installations de l’été, balisage des zones de bains, couloirs pour la plaisance, sont en place. Peu de gens sur la plage, et pratiquement personne dans l’eau. Nous effectuons une petite session surf à l’intérieur d’un couloir. Les vagues sont vraiment petites.
Nous retournons vers notre lieu de débarquement. Nous y effectuons une séance d’esquimautage plus longue que d’habitude dans une eau agréablement « Chaude ».
Encore une belle sortie avec des activités variées malgré le vent et le manque de houle.
Christian.

vendredi 24 juin 2022

Grand Charpentier

 Mercredi 22 juin 2022


PM 13h45 coeff 52
Vents OSO 2 à 3B


Antoine, Claude, Joel et Alain.


Temps lourd, limite orageux avec un petit coeff à la descendante, nous décidons de partir de Villès et de faire un bord jusqu'au Grand Charpentier, Nous rejoignons le bord du chenal afin de bénéficier d'un maximum de courant. Malgré cela, ça ne pousse pas des masses, nous sommes en début de descendante. L'eau nous paraît rouge, comme si nous étions en rivière, sans doute une coloration liée à la prolifération du plancton.
Nous passons le phare pour faire un stop, le courant est déjà plus visible, malgré tout. Nous avons rarement vu une mer aussi calme autour du Grand Charpentier. Nous rejoignons la côte en visant la pointe de Chémoulin, quelques vagues à surf et un petit vent dans le dos. Retour en rasant la côte, avec un arrêt après la pointe de l'Eve, sur la plage de Port Charlotte pour quelques exercices d'esquimautage, dans une eau qui reste encore claire, comparé à Villès Martin. Retour à la base nautique sous quelques gouttes de pluie et goûter comme d'hab. Petite sortie sympa, nous n'avons pas fait beaucoup de miles, mais le temps orageux nous a un peu assommé.
Alain.


dimanche 19 juin 2022

canicule au Croisic

 
Samedi 18 juin 1952
 
BM 14h57, PM 20h30 coeff 81.
Vents SE puis OSO 3B
 
Jean-Luc, Hervé, Franck, Hubert, Philippe, Fred, Christophe, Christian.


Mer plate, pas de houle, basse mer au moment de l’embarquement, pas tout à fait la saison estivale,
Mais journée caniculaire. Nous éviterons un bord au large, nous choisissons de partir de Port aux Rocs aux Croisic pour une navigation en rase cailloux.
La coulée à Port aux Rocs nous permet un embarquement aussi bien à marée basse qu’à marée Haute. De plus, nous n’avons jamais connu de difficultés pour y stationner remorque et véhicules.
Des travaux sont en cours sur la route côtière, nous avons pu passer et atteindre notre lieu d’embarquement. Nous avons choisi les bateaux en polyéthylène moins fragiles que des fibres pour cette activité, l’idée reste cependant de ne pas s’échouer et de ne pas toucher les rochers.
La mer est ridée à belle, les vents sont beaucoup plus faibles qu’annoncée, mais la canicule est bien là ! Nous n’oublions pas les gourdes d’eau pour nous réhydrater.
Nous pagayons vers l’est, doublons la pointe du Croisic en passant au large chaque fois que nous trouvons un pécheur à la ligne, puis, nous cherchons toutes les passes possibles à travers les rochers.
Ceci nous incitant à nous rappeler les techniques de pagaie : les appels, écarts arrière, déplacements latéraux, gites …Bien que la houle soit très faible, nous trouvons quelques endroits nous appelant au rock hopping.
Quelques échouages bien entendu pour les synchros mal négociés avec la houle, mais seulement un bain !
Nous naviguons ainsi jusqu’à Port Lin.
La mer est plus haute pour le retour, nous cherchons également les passages improbables entre les rochers.
Nous n’oublions pas les exercices d’esquimautages avant le débarquement. Bien que la température de l’eau soit bonne, il y a un beau contraste avec la température de l’air et l’eau est saisissante au premier retournement.
Navigation calme et ludique pour cette sortie.
Nous avons parcouru 4,7 nautiques.
Christian.




jeudi 16 juin 2022

Dumet avant saison

 
Mercredi 15 juin 2022
 
BM 12h21, PM 18H07 Coeff 96
Vents NNE 3B virant NO 3B
 
Patrice, Cathy, Thierry, Roger, Kevin, Olivier, Christian.



Gros coefficient, très peu de houle, un vent faible, la saison estivale n’est pas encore entamée.
Nous choisissons un tour de Dumet. Deux options pour la mise à l’eau Lérat ou Piriac. Nous choisissons Piriac, la distance plus courte, satisfait tout le monde.
Nous chargeons les bateaux fibre, direction Plage st-Michel à Piriac, avec le stationnement Place du Lehn. Nous ne sommes pas en plaine saison, le stationnement est très facile.
Nous sommes presque à mi marée, et la mer est belle, nous mettons cap sur Dumet en évitant que le courant de la montante nous porte sur le tribord. Le vent de Nord Ouest est de plus en plus sensible à l’approche de l’île. Nous parcourons les 3,2 nautiques en 1h14.
Le débarquement est interdit, après une pause à l’abri de l’ile, pour regroupement, nous contournons par le nord et l’ouest.
Pour le retour, nous trouvons un peu de portant avec des vagues de plus en plus agréables à surfer à l’approche de Piriac. Le retour sera plus rapide, nous ne mettrons que 54 mn.
Nous n’oublions pas quelques exercices de dessalage, récup, esquimautages avant le débarquement.
Nous avons parcouru 8,14 nautiques.
Christian.



dimanche 12 juin 2022

surf Port de Pornichet

 
Samedi 11 juin 2022
 
PM 15h11 coeff 67
Vents ONO 3B
 
Hervé, Sylvain, Franck, Frank, Hubert,
Philippe, Fred, Roger, Cathy, Christian.


Journée ensoleillée avec un peu de vent et de houle. Après un contretemps dû à la disparition de notre remorque, nous choisissons les bateaux Polyeth pour un embarquement impasse Gabriel à Bonne Source.
Le vent est bien présent et semble supérieur à ce qui a été annoncé, la mer est peu agitée. Nous voyons des moutons blancs au large. Nous embarquons dans la coulée remplie par la marée haute. Nous sommes sur de belles conditions de mer avec les déferlantes sur les rochers et des séries remarquables dans la coulée. Fred y prendra son premier bain alors qu’il était presque sorti des difficultés. Nous filons vers le port de Pornichet, et arrivés aux enrochements à l’est, nous remarquons que la houle y forme de belles vagues à surfer. Nous sommes sur la pleine mer, et les rochers de cet endroit sont recouverts.
Nous entamons une session surf. Si cette session nous donne l’occasion de beaux et longs surfs, nous y travaillons, par nécessité, les appuis dans la vague, les esquimautages, et bien sûr les récupérations en zones agitées ! Nous aurons jusqu’à 3 bains simultanés !
Cathy y voit une bonne occasion pour des photos en situation, et dégaine son appareil, merci Cathy pour ces belles photos.
Après un choc sur le bras, Sylvain choisi de stopper l’exercice. Nous filons, à travers le port d’échouage vers les plages de Pornichet. Les zones de bain et d’exclusion à 300m sont en cours d’installation, et il y a beaucoup de baigneurs en bord de plage. Nous revenons sur notre premier spot. Puis, avec la marée descendante, les vagues changent de configuration, et quelques têtes de roches commencent à apparaitre. Nous revenons en bordure du port d’échouage, sur une eau calme pour quelques exercices techniques.
Vient le moment du retour. Le niveau d’eau est encore conséquent dans la coulée à Bonne Source, et les vagues sont toujours là. Nous débarquons un à un. Fred, sans doute en se rappelant de son embarquement désale avant d’arriver à la plage.
Belle session de surf… et de récupérations !
Christian.


Quelques règles pour surfer les vagues

Un seul par vague, ou très éloignés les uns des autres.
Ne pas stationner dans la zonz de surf
Ne pas remonter les vagues dans la zone de surf
Etablir des couloirs pour remonter les vagues
Personne au surf  pendant une récup

Les photos de Cathy

jeudi 9 juin 2022

pas facile !

 
Mercredi 8 juin 2022
 
Pm 12h28, coeff 42
Vents 5B plein Ouest
 
Alain, Frank, Joël, Patrice, Antoine, Christian.


On fait quoi ? Au vu des conditions météo, 5B plein ouest, et du petit coefficient de marée, les avis sont partagés !
Villès ? Des vagues ? De la houle ou pas de houle ? Du 50 50 pour les choix.
Finalement nous options pour des vagues anse de Toulin au Pouliguen. Nous chargeons les Polyeths.
A l’arrivée, nous jetons un œil dans la passe Renadin, déception ! la mer est plate !
Nous embarquons et filons à la pointe de Penchateau. Beaucoup beaucoup de vent, et des vagues écrasées pas faciles à surfer. Le GPS enregistre cependant un joli surf très long à 17km/h !
La mer descendant, de plus en plus de têtes de roches apparaissent, et les vagues surfantes se prennent vraiment au ras des rochers !
Nous quittons les lieux en faisant une boucle au large pour gouter au vent et revenir au portant.
Le portant est plaisant jusqu’à la latérale Basse Martineau, puis c’est avec un vent fort, pratiquement de face, que nous descendons jusqu’au Impairs. Beaucoup de vent mais pas de vagues ! Nous filons, sans y croire, vers la plage Benoit. Nous trouvons une petite zone de vagues à surfer entre les deux dernières perches qui balisent l’entrée du port du Pouliguen. Le GPS donnera un surf à 9,8km/h.
Les surfs sont face au vent, les embruns nous aveuglent. En haut de vague, le vent ralenti le bateau, et il devient difficile de plonger devant la vague. Nous y passons le reste de l’après-midi.
Il y aura, comme d’habitude, quelques exercices d’esquimautage avant le débarquement.
Nous avons parcouru 5 nautiques.
Christian.



mercredi 8 juin 2022

une sortie cool !

Samedi 4 Juin 2022

 
Nous sommes 5 au club cet aprèm : Hervé, Pierre-Joseph, Frank, Fred et Franck
 
Le temps est couvert (orages possibles),
C’est un petit coeff de 55, BM 14h38, vent de SW force 3.

Nous décidons de partir impasse Gabriel pour un tour aux Evens puis la pointe de Penchateau, sur un rythme décontracté style promenade. De temps en temps c'est sympa de faire du tourisme !
L'eau dans la baie de la Baule est rouge et opaque comme l'année dernière. Cela c'était déjà produit mais plus tard dans la saison.
Nous rentrons en longeant la grande plage de Pornichet, pas de baignade et pas d'esquimautage, la couleur et l'odeur de l'eau sont dissuasives.
Petit goûté traditionnel à côté des voitures.
Au total nous avons parcouru 8 miles nautiques .
Frank.

mardi 7 juin 2022

Yeu juin 2022

 

Du 4 au 6 juin 2022
 
Yeu depuis Notre Dame de Monts
 
Cathy, Olivier, Christian.


Nous ne sommes que 3 partants pour une randonnée de 3 jours. Il était prévu un bord aux Glénans, mais nous décidons de faire le tour de Yeu. Cette destination n’est pas souvent effectuée. C’est une première pour Cathy, et c’est un premier bivouac Kayak pour Olivier. Nous surveillons la météo durant la semaine.
Après quelques recherches, nous choisissons de partir de Notre Dame de Monts. Il y a un parking facile en bord de mer près d’une grande cale, et sans les traditionnelles barres à 2m.




Samedi 4
BM 14h46, PM 20h14 coeff 55
Vents OSO 3B

Nous arrivons sur site vers midi, après un pique-nique, nous posons nos bateaux sur la plage pour le chargement et l’armement. Il est 13h45 quand nous donnons notre premier coup de pagaie. La mer est belle, les vents sont faibles. Par deux fois, nous avons une légère montée de vent et quelques gouttes de pluie. Nous passons à moins de 0,5 miles nautiques de la cardinale Pont d’Yeu ; ce qui nous confirme notre route. Il nous reste environ un mile nautique à parcourir quand la pluie commence à bien tomber, puis, pratiquement à l’arrivée plage des Ovaires, nous apercevons un éclair suivi d’un grondement de tonnerre. Nous débarquons, déchargeons les bateaux pour les monter sur la dune. C’est à l’aide d’un tarp que nous mettons tout le matériel à l’abri en attendant la fin de l’averse. L’averse est passée, la soirée sera sous le soleil.
Nous avons parcouru les 10 nautiques en 3h20mn.
Nous nous installons pour le souper sur les tables de pique-nique, nombreuses sur cette dune boisée.
Ce soir, Quinoa, Lentilles, riz préparé par Cathy. Une fois le bivouac installé, nous profitons de cette belle soirée pour marcher le long de la côte jusqu’au centre nautique.


Dimanche 5
PM 8h47, coeff 51 ; BM 15h11 ; PM 21h02, coeff 48
Vents 4B O puis OSO l’après-midi

Après avoir consulté la météo, nous décidons de faire le tour de Yeu dans le sens anti horaire.
Nous aurons les vents favorables le long de la côte exposée, mais nous passerons les Chiens Perrins à l’Ouest de l’île au moment ou le courant est le plus fort, mais favorable.
Après le petit déjeuné et le pliage du Bivouac, le premier coup de pagaie est donné à 9h10.
Nous avons un vent de face important. Le vent se renforce une fois doublé Port Joinville. Nous remarquons un mouillage derrière les rochers à la Pointe Cantin. Nous y faisons une halte de récupération.
C’est maintenant le moment où nous allons être secoués. Nous naviguons sur une mer agitée avec des vagues parfois croisées. Comme prévu, le courant de marée nous porte vers la cardinale Les Chiens Perrins nous aidant à franchir la partie nord de l’île. Passée la Pointe du But, la mer redevient belle. Nous poursuivons notre route jusqu’à la plage des Sabias. Nous y faisons la pause Pique-Nique dans une petite crique derrière la Pointe du Châtelet.
L’après-midi, nous poursuivons le tour de l’île sur une mer de plus en plus calme sans oublier une pause rafraichissante au Bar du port de la Meule.
Nous rejoignons la plage des Ovaires pour une deuxième nuit de Bivouac, nous y débarquons vers 16h30.
Nous avons parcouru 14,5 nautiques.

Le ciel se couvrant en fin de journée, nous incite à monter nos tentes pour nous mettre à l’abri. Une averse arrive pendant ce temps. L’averse cesse et nous pouvons souper en plein air sur les tables de pique-nique.
Ce soir, c’est quinoa poulet sésame par Cathy.



Lundi 6
PM 9h45
Vents SO 3B Fraichissant

Il a plu cette nuit, le ciel se grise au réveil, mais la pluie ne retombe pas ce matin.
Le bivouac est cette fois plié un peu humide. Nous reprenons la mer pour le retour à Notre Dame de Monts. La mer est carrément calme, le premier coup de pagaie est donné à 8h40.
La mer reste calme jusqu’à ce que nous doublions la cardinale Pont d’Yeu à mi parcours, Puis le ciel se couvre et la mer devient ridée à belle. Nous avons également une faible houle très longue plutôt Ouest ne nous donnant pas de surfs favorables. A l’arrivée, cette faible houle nous donne quelques vagues de plage faciles à négocier.
Nous avons parcouru les 10 miles nautiques dans un délai inférieur de quelques minutes à 3h.
Après le déchargement et désarment des bateaux, vient le pique-nique avant de reprendre la Route pour St-Nazaire.


Christian.


Les Photos de Cathy