mardi 19 janvier 2016

Le calme après la tempête

Samedi 16 janvier 2016
Le calme après la tempête

PM 8h54 coeff 74, BM 15h43
NNO à 3B

Martine, Françoise, Cathy,
Hervé, Alain, Bruno, Marc, Franck, Philippe, Christian.


Après quelques sorties bien ventées, nous retrouvons une météo très clémente.
Nous sommes sur la descendante, aujourd’hui ce sera un grand bord. Pour éviter un long portage au retour, nous choisissons un départ classique depuis Villès-Martin.
A notre arrivée, nous croisons les Piroguiers qui se préparent également pour une sortie.
C’est avec une très bonne visibilité et sur une mer à peine ridée que nous embarquons. Grand contraste avec les navigations passées dans le vent et sur des mers creusées par les vagues et la houle.
Nous mettons cap sur le Grand Charpentier en navigant au large pour profiter du courant de la descendante. Et c’est comme une course, chacun libérant toute son énergie Martine et Hervé en K2 en tête donnent la cadence.
La mer commence à ressembler à la mer avec quelques vagues de face après avoir doublé Chémoulin. La progression dynamique se poursuit jusqu’au grand Charpentier. Nous effectuons le premier regroupement sud-ouest du plateau rocheux. Nous poursuivons ensuite, mais moins rapide jusqu’à Pierre Percée.
C’est ensuite le moment du retour, nous sommes proches de la marée basse.
Premier Cap sur le petit Charpentier, ensuite, comme cela à déjà eu lieu dans ces conditions, plusieurs options se dessinent. Retour rapide au bord ? Profiter du petit surf qui nous pousse dans la bonne direction ? ou encore rester bien au large en imaginant que la renverse courant a eu Lieu ?
Certes, les surfs sont plaisants, mais ils ressemblent aux surfs statiques, et Bruno qui à choisi un retour bien au large reste quasiment scotché sur place malgré l’énergie qu’il déploie.
La Bonne solution est bien le Replis en bord de côte. Toute l’eau apportée par la Loire contrarie le courant de la montante.
En s’observant les uns les autres, nous nous regroupons entre Chémoulin et St-Marc.
Après nos échanges de sensations, nous attaquons le dernier bord pour Villès-Martin. Nous retrouvons une mer belle après avoir surfé les dernières vagues à la pointe de l’Eve. Et comme déjà vécu c’est un bord où il ne faut pas baisser la cadence qui nous ramène au point de départ.
Au débarquement, nous croisons les compétiteurs de l’Océan Racing, ainsi que Gérard et Marie-Christine venus nous saluer.
La sortie se termine par le partage des boissons chaudes et petits gâteaux et d’une galette des rois offerte par Bruno.
Christian


Aucun commentaire:

Publier un commentaire