mardi 28 mai 2019

La pointe du Castelli.


Sortie mer du 18 mai 2019

La pointe du Castelli.

PM 17h07, coefficient de 95
Sylvain, Franck, Patrice, Hervé.

Vu la demande, je me lance pour le compte rendu de cette sortie. Nous sommes quatre ce samedi, la mer sera pleine dans l'après midi avec un bon niveau, aussi nous prenons les plastiques afin de faire un peu de rase cailloux, tranquille, depuis le port de Lérat vers la pointe du Castelli, puis Piriac. Le stationnement n'est pas encore trop difficile et l'embarquement s'effectue à l'intérieur du petit port, dès la sortie nous longeons la côte. Franck se prend une vague qui le chahute un peu mais avec élégance se sort du passage, Sylvain, qui a bien observé la séquence, s'engage et ramasse la même avec quelques rayures d'usage comme disent les annonces. La mise en train effectuée, nous trouvons une coulée où nous prenons quelques surfs sous les yeux de Patrice. Nous remontons ainsi jusqu'à la pointe Du Castelli en slalomant parmi les diverses passes et par dessus certains rochers un peu plats. Sous le sémaphore nous prenons les différents passages avant de remonter vers Piriac, nous trouvons un coin à rock hopping où Patrice finira par se mettre à l'eau, nous faisant travailler notre sécu et son aisance à remonter dans son bateau. Nous ne pousserons pas jusqu'à Piriac, au retour la mer étant à son maxi les passages sont différents et sur une pointe que nous « arrondirons » à peine, nous passons tous sauf Patrice, qui se récupère, étant le dernier le train de grosses vagues. Après avoir disparu dans la mousse, il réapparaît sans son fidèle destrier, le collectif se met en action, je prend Patrice en remorque à la nage, et Sylvain part récupérer le bateau au bout court aidé de Franck avec un autre bout. Nous sortons le tout de la zone pour faire l'embarquement. Le retour au port s'effectue sans autres péripéties, passé la digue nous ferons quelques esquimautages avant de débarquer pour un portage encore plus court.
Une belle sortie tranquille sur un parcours connu mais où nous naviguons généralement plus au large.
Hervé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire