vendredi 19 août 2016

Un saut à Hoëdic Houat

Dimanche 14 et Lundi 15 août 2016
Un saut à Hoëdic Houat

Cathy, Clotilde,
Roger, Eric, Christian


C’est une première pour Cathy, Eric est seulement allé à Houat, et Clotilde n’a jamais fait la traversée en Kayak.

Dimanche 14 août 2016
Port Navalo, PM 15h22 coeff 46 vents NE 3B

Nous partons de Port aux Moines, Il n’est pas nécessaire de se lever très tôt, bien que ce soit un petit coefficient, nous partirons en fin de montante pour arriver sur la descendante et être ainsi au mieux par rapport aux courants. Nous sommes à 9h30 au club, après avoir quitté la quatre voies nous trouvons beaucoup de circulation, nous traversons les villages de la presqu’île de Rhuys à la mauvaise heure.
Nous sommes vers 11h30 sur le lieu d’embarquement. Nous approchons les voitures au plus près de la plage à l’est du port. Nous procédons au chargement des kayaks après les avoir déposés sur le sable. Ensuite c’est le moment du pique-nique, puis les bateaux sont mis à l’eau.
Nous effectuons la traversée pour Hoedic en 2h30. C’est très calme, le vent favorable est faible, quelques voiliers sont au moteur. Nous atteignons l’île par l’ouest à la Pointe du Vieux Château, puis nous contournons par le sud pour débarquer au nord du Grand Mulon à Ber Er Sennerion, au passage nous voyons un voilier s’échouer c’est le jusant ! Il y a Beaucoup de voiliers et de bateaux à moteurs aux mouillages. Nous avons parcouru 11,5 nautiques.
Les kayaks posés sur la plage, nous effectuons une balade à pied vers port de l’Argol puis après avoir pris un rafraichissant au bar à Hoedic, nous revenons par le port de La Croix.
La plage se vide, les bateaux à moteur quittent les mouillages, on s’installe pour le repas du soir, couscous de la mer avec semoule de riz/maïs.
Nous plantons les deux toiles sur une partie horizontale de la plage à la nuit tombante, le vent est monté. Nous effectuons une petite balade à Pied avant le coucher.

Lundi 15 août 2016
Port Navalo, BM 9h44, PM 16h07 coeff 58 vents ENE 4 à 5B le matin mollissant 3 à 2B l’après-midi

Debout 7h juste le bon moment pour voir le magnifique levé du soleil. On plie le bivouac pendant que le petit dejeuné se prépare. Le vent à soufflé toute la nuit, et on a bien du 4 à 5B NE ce matin.
Il est près de 9h pour l’embarquement, la vague de bord amène un peu de difficulté, Clotilde se fait aider par un promeneur matinal. Nous contournons Hoedic par le sud pour se mettre à l’abri du vent.
Beaucoup de voiliers quittent les mouillages pour profiter de ces conditions, il faut dire que c’était très calme la veille !
Nous arrivons à la pointe du Vieux Château sur l’étale de marée basse. Nous entamons la traversée. Nous retrouvons le vent de Nord Est et la mer se creuse à fur et à mesure que nous approchons de Houat pour nous offrir des creux proches du mètre. Nous effectuons la traversée en une heure en anticipant la dérive due au vent.
Dès que nous avons doublé la pointe sud-est de Houat, nous nous retrouvons sur une mer plate à nouveau à l’abri du vent. Nous en profitons pour une navigation calme en mode touriste.
La renverse ayant eu lieu, après avoir contourné sur un courant favorable la pointe Ouest et son dédale de rochers, nous poursuivons sur la côte Nord jusqu’au Port St-Gildas, le vent à molli.
Pour le pique-nique, nous débarquons au Port, sur le sable encore découvert. La mer étant montante, nous amarrons les bateaux sur les roches.
Roger reste sur place pendant que nous effectuons une promenade à pied vers le village et les plages Treac’h er Goured.
Au retour aux bateaux, il ne reste que quelques mètres carrés de sable, l’arrière des kayaks est léché par la mer. Nous réembarquons pour En Tal d’où nous mettons cap sur Port aux Moines.
Nous naviguons sur le courant favorable du flot, le vent à vraiment molli comme l’annonçait la météo ! Il nous faut 2h30 de navigation pour atteindre la continent, il nous reste encore un peu d’énergie pour franchir la veine de courant latéral en bord de côte. Nous avons parcouru environ 20 nautiques.
C’est sous un soleil de plomb à l’arrivée que nous vidons, désarmons, et chargeons les bateaux sur les voitures.
Christian


Aucun commentaire:

Publier un commentaire