mardi 24 juillet 2012

Le Golfe du Morbihan


Lundi 23 juillet 2012
Le Golfe du Morbihan

PM Port-Navalo 8h25  coef 86
Philippe, Thierry, Roger, Michel, Christian



La météo est au mieux, et les conditions de marée sont bonnes pour aller surfer la vague statique de Berder à la descendante dans le Golfe du Morbihan.
Nous partons de bonne heure de saint-Nazaire pour être à 9h30 sur l’eau à la cale du Bilouri dans l’anse de Kerners.
Le pique-nique est embarqué, nous mettons les casques et un Kway léger, nous faisons route vers l’Ile de Berder par le Nord, c’est pratiquement l’étale. Nous arrivons au gué de Berder vers 10h, la renverse a eu lieu, mais le plan d’eau est plat. Il faut attendre 10h30 passé pour voir se former le premier bourrelet.
Nous allons rester jusqu’à 11h30 à jouer sur cette vague statique, relativement facile avec ce coefficient de marée. Philippe va toutefois se faire surprendre percuté par un autre kayak, un esquimautage le tire d’affaire. Christian y laisse un cale-pied, Il continue cependant à surfer.
Nous descendons ensuite Berder par l’est pour prendre le courant de la Jument. Avant la reprise courant, la consigne est donnée de faire un Stop pour regroupement sur la jetée au Sud de Gravinis. Nous nous retrouvons parmi un groupe de voiliers, l’échange est convivial, nous naviguons sur la même veine d’eau, chacun comprenant les difficultés qui se présentent en fonction des embarcations. Nous repartons ensuite dans le jus très impressionnant pour faire un stop au Grand Mouton. Le Stop est plus ou moins réussi, mais nous arrivons à nous regrouper derrière les Moutons. Il faut maintenant remonter les courants de la descendante. Nous envisageons dans un premier temps de faire un bac vers l’Ile Longue, nous nous replions toujours pour un bac mais vers la pointe du Monteno. Au moment du départ, Roger se fait surprendre par une marmite, et tandis que le groupe se lance vers Le Monteno, il se retrouve sur une direction opposé. Christian reste en attente, tant que faire se peut, puis Roger ayant réussi à retrouver le bon cap, ils se lancent vers la direction choisie. Il faut batailler ferme pour ne pas dépasser Le Faucheur. La troupe est enfin réunie à La pointe du Monteno. Nous atteignons, toujours en bac dans le courant de la Jument, la Pointe sud de L’Ile Longue. Nous contournons l’île par l’ouest contre un courant cette fois très supportable pour un arrêt pique-nique côté Est. Nous y trouvons de l’ombre bien venue par cette journée très ensoleillée. Christian veut tenter un esquimautage, malgré ses cale-pieds inexistants, pour se rafraîchir. Tentative réussie !
Le pique-Nique terminé, nous redescendons vers le courant de la Jument pour tenter la traversée. Mais l’aspect de la surface de l’eau et du gros clapot qui s’y présente nous fait renoncer. Nous ne voulons pas perdre le terrain gagné. Nous contournons donc Gavrinis par le nord pour nous retrouver enfin au sud de Berder. La traversée en bac de la jument semble plus accessible. Nous entamons donc, ce bac physique pour longer ensuite l’Ile de la Jument par l’est. Un peu de calme puis 2 derniers bacs à contre nous amènent enfin à la pointe de Kerners. Un dernier petit bord facile cette fois et nous voici à la cale du Bilouri. Christian réussi à nouveau un esquimautage sans cale-pieds.
Il est 16h, nous avons parcouru environ 10 nautiques.
Christian




Aucun commentaire:

Publier un commentaire